Sécurité sociale : la facture du Covid-19 s'annonce plus lourde que prévu en 2022

Fixé dans le budget (LFSS) à 4,9 milliards d'euros pour cette année, le coût lié à la pandémie devrait largement dépassé ce seuil, en raison des commandes de vaccins et de tests, liées notamment au rebond de la pandémie.
Les dépenses liées aux tests dépassent à la fin du premier trimestre de 0,5 milliard d'euros la provision annuelle de 1,6 milliard d'euros.
Les dépenses liées aux tests dépassent à la fin du premier trimestre "de 0,5 milliard d'euros la provision annuelle" de 1,6 milliard d'euros. (Crédits : Reuters)

Dans le cadre de la réalisation de l'objectif national de dépenses d'assurance maladie (ONDAM), le comité d'alerte sur l'évolution des dépenses d'assurance maladie observe dans un avis daté de vendredi (1) que l'objectif de dépenses de santé liées à l'épidémie de Covid-19 pour 2022, fixé à 4,9 milliards d'euros, "risque d'être significativement dépassé".

Tout en rappelant "l'incertitude élevée liée au développement de l'épidémie (de Covid-19)", le comité note déjà certains dépassements pour l'année en cours. Il cite l'exemple d'un versement "de 1,2 milliard d'euros non couvert par cette provision" et principalement dédié aux commandes de vaccins et de médicaments anti-Covid passées fin 2021.

Ou encore les dépenses liées aux tests qui, à la fin du premier trimestre, "dépassent de 0,5 milliard d'euros la provision annuelle" de 1,6 milliard, du fait du rebond épidémique de début d'année. Il y a, en outre, l'envolée des arrêts de travail qui, sur janvier et février seulement, atteignent 0,6 milliard d'euros.

Nécessité d'un "suivi attentif" des dépenses

Hors crise sanitaire, le comité appelle à un "suivi attentif" des principaux postes de dépenses, "qui progressent plus rapidement que la moyenne". Il indique avoir pris note "des revalorisations salariales en faveur des professionnels de la filière socio-éducative pour un coût supplémentaire de 350 millions d'euros dès 2022" et de "l'annonce par le gouvernement, le 14 mars dernier, d'une revalorisation salariale dans la fonction publique d'ici l'été".

Par ailleurs, le comité "rappelle que la loi de financement pour 2022 a suspendu cette année l'obligation de proposer des mesures de redressement à la suite d'une notification d'un risque sérieux de dépassement de l'ONDAM s'il est imputable à l'évolution des dépenses liées à la crise sanitaire résultant de l'épidémie de covid-19."

_____

(1) https://www.securite-sociale.fr/files/live/sites/SSFR/files/medias/COMITE_D-ALERTE/2022/Comit%c3%a9%20d'alerte%20ONDAM%20Avis%202022-1%2015-4.pdf

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 23
à écrit le 19/04/2022 à 0:25
Signaler
Pourquoi mes impôts doivent servir à payer les inconséquences et stupidités des autres ?… chacun doit être responsable de ses actes : la contamination est liée au non respect port du masque et à la non distanciation sociale et professionnelle … j ai...

à écrit le 19/04/2022 à 0:20
Signaler
Ras le bol de payer pour les comportements irresponsables et puérils de certains-ainés .. qu on leur envoi la facture !!

à écrit le 19/04/2022 à 0:18
Signaler
Forcément avec une mentalité individualiste et de défiance pas étonnant de ce résultat … financier !! Il est temps de responsabiliser certains adultes qui se comportent en enfant et coûte cher à la collectivité

à écrit le 19/04/2022 à 0:18
Signaler
Forcément avec une mentalité individualiste et de défiance pas étonnant de ce résultat … financier !! Il est temps de responsabiliser certains adultes qui se comportent en enfant et coûte cher à la collectivité

à écrit le 19/04/2022 à 0:18
Signaler
Forcément avec une mentalité individualiste et de défiance pas étonnant de ce résultat … financier !! Il est temps de responsabiliser certains adultes qui se comportent en enfant et coûte cher à la collectivité

à écrit le 19/04/2022 à 0:15
Signaler
On peut remercier les anti- vax, les négligents, les complotistes, les individualistes, qui. Ont pas appliquer les règles de distanciation - j en ai plein autour de moi - on devrait leur envoyer la facture de leur hospitalisation et arrêt maladie …

à écrit le 18/04/2022 à 13:20
Signaler
Non, mais pour le moment, les variants majoritaires là bas dérivent d'omicron. Donc utiliser une thérapie non adaptée contre ce variant est contre-productif. A moins de confiner les "vaccinés" les 2 semaines suivant une injection de rappel, on augmen...

à écrit le 17/04/2022 à 22:40
Signaler
La solution est trouvée : il faut faire appel à McKinsey pour revoir le système...

le 18/04/2022 à 8:36
Signaler
C'est déjà le cas : La commission d’enquête sénatoriale menée par la rapporteuse Eliane Assassi (CRCE, Seine-saint-Denis) et présidée par Arnaud Bazin (LR, Val-d’Oise) sur l’influence des cabinets de conseil sur les politiques publiques a présen...

à écrit le 17/04/2022 à 20:37
Signaler
Le coût devrait largement dépassé... Ca dépasse bien la!

à écrit le 17/04/2022 à 20:36
Signaler
Le coût devrait largement dépassé... Ca dépasse bien la!

à écrit le 17/04/2022 à 13:52
Signaler
Désolé mais après 5 ans de Macron j'ai pas vu que notre pays était mieux et moins endetté, je vois plutôt le contraire. Donc Macron non représentable aura encore moins de compassion pour les citoyens, vu qu'il en avait déjà que très peu et c'est inté...

le 17/04/2022 à 18:40
Signaler
et si elle gouverne à coup de décret sans passer pas le sénat et l assemble nationale on aura l air fin... c' est pas une démocrate , elle a dit qu elle se passerait de la constitution...mais une populiste qui croit gouverner comme sur un marché aux ...

à écrit le 17/04/2022 à 13:22
Signaler
Les dépenses vont exploser ! Rien de nouveau en France .... Ce qui suis demande l'aide du cabinet mcKinsey : "l'obligation de proposer des mesures de redressement à la suite d'une notification d'un risque sérieux de dépassement de l'ONDAM"

à écrit le 17/04/2022 à 12:32
Signaler
"Un suivi attentif des depenses". On a bcp d'humour en France. Le mur approche, continuez a procrastiner....

à écrit le 17/04/2022 à 12:25
Signaler
La petite musique qui monte. Pour ceux qui ne seraient pas convaincus du projet MCkInsey.

à écrit le 17/04/2022 à 12:23
Signaler
Le Covid-19 n'a que peu à voir là dedans, c'est avant tout la facture du sanitarisme voulu par le gouvernement français, le fameux "quoi qu'il en coûte"

le 17/04/2022 à 17:32
Signaler
ou sont vos donnees chiffrees pour pretendre cela... pretendre et affirmer ce n est pas reflechir et argumenter...

le 17/04/2022 à 18:55
Signaler
@brehat ,gars ,jade etc... "ou sont vos donnees chiffrees pour pretendre cela..." C’est simple c'est dans l'article : "l'objectif de dépenses de santé liées à l'épidémie de Covid-19 pour 2022, fixé à 4,9 milliards d'euros" Toi ,par contre ,tu...

à écrit le 17/04/2022 à 12:14
Signaler
Cela n'étonnera personne, vu la gestion de la "pandémie"! Toute la gestion n'a été faites que par les moyens financiers et aucunement pratique, qui se serait révélé plus économique, comme: adapter notre société aux prochaines épidémies! Bref! On a vo...

à écrit le 17/04/2022 à 12:09
Signaler
A rajouter sur la note des propriétaires de notre président.

à écrit le 17/04/2022 à 11:36
Signaler
Déjà on pourrait faire des économies sur la quantité de vaccins qui ne sont plus adaptés aux variants en circulation

le 17/04/2022 à 17:34
Signaler
rien ne dit qu ils vont pas réapparaitre ces variants...la chine confirme 20000 cas quotidiens ..apparemment" du jamais vu" ...sept- octobre on sera peut être encore concerné...à suivre!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.