Crise au Sri Lanka : le blocus de Moscou sur les céréales a un "impact", selon les Etats-Unis

Le Sri Lanka est frappé par une crise économique sans précédent qui a abouti au renversement de son président sur fond de pénurie et de crise alimentaire grave. Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken considère que le blocus des céréales ukrainiennes par l'armée russe a peut-être contribué à aggraver la situation au Sri Lanka » et dit craindre des crises politiques similaires pour les mêmes raisons.
Antony Blinken, secrétaire d'Etat américain.
Antony Blinken, secrétaire d'Etat américain. (Crédits : POOL)

Les Américains ont établi un lien entre la stratégie russe en Ukraine... et le coup d'Etat au Sri Lanka. Le blocus qu'impose actuellement la Russie aux exportations de céréales ukrainiennes, notamment en coupant les voies commerciales vers la mer Noire, pourrait avoir contribué aux troubles qui agitent le Sri Lanka, d'après le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken. Le chef de la diplomatie américaine a même dit craindre le déclenchement d'autres crises pour les mêmes raisons.

« Nous voyons l'impact de cette agression russe se manifester partout. Elle a peut-être contribué à la situation au Sri Lanka. Nous sommes préoccupés par les implications dans le monde entier », a expliqué dimanche M. Blinken lors d'une conférence de presse à Bangkok, avant de réclamer à nouveau à Moscou la levée de ce blocus qui retient encore 20 millions de tonnes de céréales sur le sol ukrainien. « Nous constatons dans le monde entier une insécurité alimentaire croissante qui a été considérablement exacerbée par l'agression russe contre l'Ukraine », s'est-il publiquement inquiété.

Tensions sur les cours agricoles, conséquences dans les pays en développement

Le Sri Lanka connaît une crise politique violente provoquée par les pénuries de nourriture, de médicaments et de carburant. Le président Gotabaya Rajapaksa a quitté le pouvoir et le pays samedi après l'envahissement de son palais présidentiel par des manifestants.

Depuis le début de la guerre qu'elle mène en Ukraine en février, la Russie s'efforce de bloquer la production et l'exportation de denrées agricoles par le blocage et la destruction d'infrastructures de stockage et de transport agricole. Ce blocus de l'Ukraine, quatrième exportateur mondial de céréales, à destination notamment de pays en développement, a entraîné une flambée des cours agricoles dans un contexte général déjà inflationniste. Des dizaines de millions de personnes se trouvent désormais menacées de pénuries, de disette ou de famines.

Moscou a toutefois indiqué que les navires ukrainiens chargés de produits alimentaires seraient autorisés à quitter les ports ukrainiens si l'armée ukrainienne déminait ses ports, ce que Kiev rejette fermement, craignant pour la sécurité de ses côtes.

Ces dernières semaines, les Etats-Unis et la Chine ont proposé de soutenir l'île, aux prises avec des pénuries de carburant et de nourriture sans précédent.

Lire aussi 2 mnLa Russie "n'a pas encore commencé les choses sérieuses" en Ukraine, prévient Poutine

 (Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 12/07/2022 à 18:40
Signaler
Bonjour, Le Sri Lanka est surtout un pays pauvres qui n'a nullement su contenir sa démographie, trops de bouche a nourrir, et pas assez d'entrée d'argent... Un pays avec une dette importante, ils on était incapable de rembourser le crédit accordé ...

à écrit le 11/07/2022 à 12:19
Signaler
Et la surnatalité au Sri Lanka, elle n'a pas un impact, peut-être ?

à écrit le 11/07/2022 à 9:30
Signaler
Comme les usa qui envoient leur gaz de schiste ecologique en europe, les usa peuvent aussi envoyer leur blé au sri lanka, plutot que de pleurnicher. ah mais le sri lanka est un pays pauvre sans ressource naturelle, donc sans grand interet pour les fa...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.