Crise alimentaire : blocus russe d’Odessa, la France prête à aider à débloquer le port pour libérer les céréales ukrainiennes

La France est prête à participer à une "opération" permettant de lever le blocus du port d'Odessa (sud de l'Ukraine) et d'exporter les céréales ukrainiennes vers les pays qui en ont besoin, a annoncé l'Elysée.

4 mn

Le port d'Odessa
Le port d'Odessa (Crédits : Valentyn Ogirenko)

La France est prête à participer à une "opération" permettant de lever le blocus du port d'Odessa (sud de l'Ukraine) et d'exporter les céréales ukrainiennes vers les pays qui en ont besoin, a annoncé vendredi la présidence française.

"Nous sommes à disposition des parties pour au fond que se mette en place une opération qui permettrait d'accéder au port d'Odessa en toute sécurité, c'est-à-dire de pouvoir faire passer des bateaux en dépit du fait que la mer est minée", a déclaré un conseiller présidentiel.

Pour rappel, la flotte russe de la mer Noire bloque le principal port du pays et paralyse les exportations de céréales, notamment de blé, dont l'Ukraine était avant la guerre en passe de devenir le troisième exportateur mondial. Des pays africains et moyen-orientaux sont les premiers touchés et craignent de graves crises alimentaires.

Lire aussi 6 mnCéréales: 5 points clés pour comprendre le chamboulement des marchés

Kiev craint une attaque russe

Cette annonce intervient alors que mardi dernier, l'Ukraine a refusé de déminer le port par crainte que les forces russes n'en profitent pour attaquer la ville.

Si l'Ukraine démine le principal port du pays, la Russie "voudra attaquer, elle rêve de parachuter des troupes", avait déclaré le porte-parole de l'administration de la région d'Odessa Serguiï Bratchouk.

"La flotte russe de la mer Noire fera semblant de se retirer vers la Crimée annexée. Mais dès qu'on déminera les accès au port d'Odessa, la flotte russe sera là", affirmait-il.

Macky Sall assure que Moscou n'attaquera pas

Hier jeudi, le chef de l'Etat sénégalais Macky Sall, président en exercice de l'Union africaine, a appelé au déminage du port après avoir reçu l'assurance du président Vladimir Poutine que la Russie n'attaquerait pas. Sans la reprise des exportations, l'Afrique, très dépendante des importations de céréales ukrainiennes et russes mais aussi de fertilisants essentiels pour son agriculture peu productive, "sera dans une situation de famine très sérieuse qui pourrait déstabiliser le continent", a-t-il dit dans un entretien avec les médias français France 24 et RFI.

"Jusqu'à preuve du contraire, je n'ai pas d'élément me permettant de contredire" les assurances de Moscou selon lesquelles la Russie ne s'opposerait pas à la sortie du blé ukrainien par Odessa si les eaux étaient déminées.

La quantité de céréales destinées à l'exportation et bloquées en Ukraine en raison de la guerre pourrait tripler d'"ici à l'automne" pour atteindre 75 millions de tonnes, avait alerté lundi le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Actuellement, entre 20 et 25 millions de tonnes de céréales sont bloquées.

Lire aussi 6 mnCrise alimentaire : Poutine veut troquer l'exportation de céréales russes contre la fin des sanctions occidentales

--------------

Zelensky demande l'exclusion de la Russie de la FAO

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a demandé jeudi l'exclusion de la Russie de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), sur fond d'accusations de Kiev de blocage et de vol des céréales ukrainiennes par Moscou.

"Il ne peut pas y avoir de discussion pour prolonger l'adhésion de la Russie à la FAO. Quelle y serait la place de la Russie si elle provoque la famine pour au moins 400 millions de personnes, voire plus d'un milliard?", avair lancé Volodymyr Zelensky dans un discours en visioconférence lors d'une réunion ministérielle de l'OCDE.

Créée en 1945, la FAO a vocation à "parvenir à la sécurité alimentaire pour tous" en faisant en sorte que "les populations aient un accès régulier à suffisamment de nourriture de bonne qualité  pour mener des vie actives et en bonne santé", indique-t-elle sur son site internet.  Elle compte la Russie parmi ses pays membres depuis 2006. Cette organisation internationale publie tous les mois un indice des prix alimentaires qui inclut les tarifs des huiles végétales, des céréales ou des produits laitiers. Cet indice a franchi un record en mars du fait de la guerre en Ukraine.  Les prix ont légèrement reflué en avril puis en mai, mais le prix du blé continue à s'envoler, prenant encore 5,6% le mois dernier.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 11/06/2022 à 11:48
Signaler
Si nous sommes aussi efficaces qu'au stade de France, je crains le pire.

à écrit le 11/06/2022 à 11:22
Signaler
Les ukrainiens ne sont pas suffisamment méfiés des russes Ils ne sont pas les seuls car qui aurait pu prévoir un comportement aussi abject de la part de Poutine et ses troupes Le monde a perdu toute considération pour la Russie. Poutine ne sera san...

à écrit le 11/06/2022 à 8:47
Signaler
Zelensky joue la mouche du coche, complexifie tous le sujets, et in fine rêve d’être Maitre du Monde et d’avoir un destin historique. il est le premier responsable de la destruction de son pays! Sa haine des russes, qui lui est personnelle, n’est pas...

à écrit le 11/06/2022 à 8:40
Signaler
Limitons nous à l'humanitaire..

à écrit le 10/06/2022 à 23:47
Signaler
Ils sont irresponsables , croient ils que l'armée russe va rester impassible ? une premeir pied dans un engrenage qui finira par une floppée de missiles nucleaire qui rendra le réchauffement climatique anecdotique

à écrit le 10/06/2022 à 19:34
Signaler
Les mêmes psychiatres qui ont diagnostiqué la maladie mentale de Poutine pensent que Macron est atteint d'un trouble de la personnalité .Il veut quoi qu'il en coûte rester dans l'histoire . L'arme nucléaire lui en donne l'occasion ! Les américains l...

le 11/06/2022 à 9:32
Signaler
Le Corcovado est devenu territoire US? c'est une nouvelle...

à écrit le 10/06/2022 à 19:30
Signaler
ne nous laissons pas embarquer par Zélenski l'agent anglo-américain. Ce n'est pas à ce monsieur de déterminer la politique du monde à coup d'oukazes médiatiques : il avait élu pour appliquer les Accords de Minsk, au lieu de quoi il a sciemment déclen...

à écrit le 10/06/2022 à 19:17
Signaler
😂😂😂😂 La quoi? La France? Cest où dans l'Europe de Macron ? A Bruxelles ? MDRRRR quand ce sont les russes qui font une opération dans le dombass indépendant "c'est une guerre" et nous ça reste une "opération"?!?! La réalité est simple, L'OCCIDENT EST...

à écrit le 10/06/2022 à 17:56
Signaler
Continuons à complexifier le conflit. Nous allons tout droit vers un emploi de l'arme nucléaire tactique. Il faut se poser la vraie question le Donbass vaut-il un nouvel Hiroshima !!!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.