Daech divise par deux les salaires de ses soldats

 |   |  417  mots
Un communiqué officiel de Daech annonce des coupes budgétaires justifiées par des circonstances exceptionnelles touchant le groupe.
Un communiqué officiel de Daech annonce des coupes budgétaires justifiées par des "circonstances exceptionnelles" touchant le groupe. (Crédits : Reuters)
L’organisation État islamique a annoncé devoir procéder à des coupes budgétaires, abaissant le salaire de ses soldats syriens à 200 dollars et celui des soldats étrangers à 400 dollars. Cette cure d’austérité est probablement une conséquence des frappes aériennes intensifiées de la coalition internationale.

Daech, le groupe terroriste le plus riche du monde, semble s'engager sur la pente de l'austérité. L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), un réseau d'activistes, de médecins et de combattants qui s'efforce d'informer la Syrie sur les agissements de l'organisation État islamique, a publié un communiqué officiel du groupe terroriste annonçant des coupes budgétaires. En arabe, le document déclare :

« En raison des circonstances exceptionnelles que traverse l'État islamique, la décision a été prise de diviser les salaires des moudjahidines (combattants dans une armée islamiste, NDLR) par deux. »

Selon le directeur de l'OSDH, connu sous son pseudonyme Rami Abdel Rahmane, ces économies rapporteraient à 200 dollars (183 euros) la paie mensuelle des soldats syriens, et à 400 dollars (366 euros) celle des soldats venus de l'étranger. Le communiqué indique néanmoins que « la distribution alimentaire se poursuivra deux fois par mois comme d'habitude ».

Conséquence probable des frappes contre les sites pétroliers

Cette mesure a de fortes chances d'être une conséquence directe des frappes aériennes contre les infrastructures pétrolières du groupe sur les territoires syriens et irakiens tombés sous son contrôle, intensifiées récemment par la coalition internationale menée par les États-Unis. Frapper l'organisation terroriste au portefeuille fait partie de la stratégie de la coalition internationale, pour la couper de ses ressources financières, qui seraient constituées à 31% de vente de pétrole d'après le site AlterEcoPlus. La coalition a également frappé, le 11 janvier, une réserve d'argent liquide près de Mossoul en Irak contenant l'équivalent de « millions de dollars » d'après un responsable américain.

Une partie des otages de Deir ez-Zor relâchée

L'OSDH a également indiqué que Daech avait relâché 270 des 400 civils, dont une majorité de femmes et d'enfants, qui ont été kidnappés le week-end dernier lors de l'attaque du groupe contre des zones encore contrôlées par le gouvernement syrien dans la province orientale de Deir ez-Zor, dont elle occupe la majeure partie du territoire et qui relie la « capitale » du groupe en Syrie, Raqqa, aux zones irakiennes contrôlées par le groupe. L'organisation terroriste aurait toutefois capturé 50 hommes supplémentaires, mardi 19 janvier, pendant de nouvelles attaques contre les zones gouvernementales. Rami Abdel Rahmane commente :

« Ceux dont ils constatent qu'ils sont liés au régime seront punis, et ceux qui ne le sont pas devront suivre un cours de religion fondé sur l'interprétation qu'a le groupe de l'islam. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/01/2016 à 15:24 :
Je leurs conseille de se syndiquer à la CGT et de porter plainte à l'inspection du travail
a écrit le 21/01/2016 à 9:37 :
On se demande bien quand même pourquoi on ne leur coupe pas les vivres directement à la source à savoir dans les paradis fiscaux puisque ils ne se promènent pas avec deux mille milliards de dollars c'est évident.

Mais comme en néolibéralisme il ne faut pas toucher aux paradis fiscaux ben...
a écrit le 21/01/2016 à 8:32 :
Les pauvres ! Il y aura peut-être moins de candidats au départ si le salaire est moins intéressant.
a écrit le 20/01/2016 à 20:54 :
Je suis surprise qu'ils soient payés, je pensais qu'ils combattaient bénévolement pour Dieu...
Ou alors le contraire, que les richissimes trafiquants en tout: esclaves, armes, drogues... payaient bien plus: où va tout l'argent sinon? à qui? pour qui et pour quoi?!
a écrit le 20/01/2016 à 18:21 :
Ils ont peut-être aussi des soi-disant problèmes de caisses de retraite, comme nous..??
a écrit le 20/01/2016 à 18:08 :
Pourtant, il y a moins de 6 mois Daesh avait annoncé la création d'une nouvelle monnaie le "dinar" avec des pièces en argent, or et cuivre, ce qui devait lui assurer une indépendance monétaire.... :-)))
Je constate que les combattants sont payés en USD, probablement parce que les pièces c'est trop lourd.

En réalité, il semblerait que le blocus économique comment à se faire sentir et que les réserves liquides en dollars volées dans les banques à la prise de Mossoul s'épuisent.

Que ça continue comme ça... quand Daesh n'aura plus d'argent, le combat s'arrètera faute de munitions.
a écrit le 20/01/2016 à 16:59 :
Après l' aspect financier .....on ne le dira jamais assez merci la Turquie. Il serait bon de déposer une fatwa sur les pick-up flambants neufs . Ah , pour la disparition de la recette
fiscale paraîtrait que c' est un missile de François 1°.....
a écrit le 20/01/2016 à 16:52 :
a ce tarif, ca ne vaut meme plus le coup de se faire exploser...... bon, pour egorger, ca va encore, mais tout juste hein, faudra pas pousser meme dans les cactus!
a écrit le 20/01/2016 à 16:25 :
"salaire de ses soldats syriens à 200 dollars et celui des soldats étrangers à 400 dollars".

Et en "bossant" le dimanche en plus
Réponse de le 20/01/2016 à 18:23 :
Je n'y connais rien en religions, heureusement, mais à priori, les musulmans c'est comme les juifs : ils ne bossent pas le vendredi et samedi. Pour ça que le premier jour de la semaine est le dimanche, aux us.
a écrit le 20/01/2016 à 16:23 :
"Daech divise par deux les salaires de ses soldats"

Oui, mais comme dans l'autre article , il multiplie ses effectifs par deux , cela va équilibrer.
a écrit le 20/01/2016 à 16:19 :
Encore un peu d'efforts et ils se baladeront à dos d'âne, entre bêtes on se comprend bien ?
a écrit le 20/01/2016 à 16:04 :
Et alors ? D'une part, ce n'est pas l'argent qui est la première motivation dse combattants de Daech. Et comme ce n'es pas l'argen qui les moivent, contrairement aux ploucs des armées régulières et des mercenaires, leur volonté, leur courage et leur déermination ne sont que plus forts. D'autre part, comme cette coupe salariale est la conséquence (peut-être...) des frappes aériennes, elle est donc provoquée par les Occidentaux qui se mêlent, comme toujours, de ce qui ne les regarde pas. Ce qui ne fera que conforter les combattants de Daech dans leur légitimité. Ensuite, le véritable problème réside dans les éats occidentaux - france en tête - qui conribue à assurer le pacole de Daech en commerçant avec l'Arabie Saoudite et le Qatar. Plus la france commerce avec ces pays, plus elleleur permet d'accumuler des bénéfices avec les investissements réalisés en france (investissements que les français sont d'ailleurs incapables de faire), plus Daech aura de moyens et d'argent. La france, malgré ses discours creux et son hypocrisie historique, est bel et bien l'un des grands pourvoyeurs de fonds de Daech dont les combattants sont "terroristes" pour les uns et "résistants" pour les autres. Idem à ce qui se passai pendant la 2e G.M. . CQFD
Réponse de le 20/01/2016 à 19:04 :
Mr en quoi le fait que la France commerce avec l'Arabie saoudite enrichit l'ei expliquer nous car j'ai bien peur de ne pas comprendre???
a écrit le 20/01/2016 à 15:25 :
Grace aux frappes russes qui bombardent les camions citernes en partance pour la Turquie...
Merci Wladimir.... ls americains n`y sont pas pour grand chose....
Réponse de le 21/01/2016 à 12:49 :
C'est sur ! Les Russes ne sont pas là pour parader, eux ! Depuis qu'ils sont là, ils ont plus bombarder que toute la coalition réunie !
Réponse de le 22/01/2016 à 16:24 :
"C'est sur ! Les Russes ne sont pas là pour parader, eux ! Depuis qu'ils sont là, ils ont plus bombarder que toute la coalition réunie !"
Effectivement. C'est juste dommage que 90% de leurs frappes ne soient pas contre Daech mais contre des groupes rivaux ennemis de Daech, mais qui dérangent Bachar aussi...
a écrit le 20/01/2016 à 14:37 :
Et dire que de nombreux experts, niant l'évidence disaient que les frappes n'auraient qu'un effet limité.
L'état islamique a un budget à tenir qui peut être comparé dans son fonctionnement au budget d'un ménage: il y a des revenus, des charges incompressibles et après il reste ce qu'il reste. Rien qu'une baisse des revenus de 20% est une catastrophe pour eux.
Pour en être réduit à baisser les salaires de leurs forces vives de moitié, on peut imaginer que l'état islamique est sérieusement ébranlé. Et étant donné que les baisses de salaires vont casser le moral de leurs troupes , ça ne va pas s'arranger pour eux. Tant mieux.
a écrit le 20/01/2016 à 14:24 :
L'argent est le nerf de la guerre. C'est maintenant qu'il va être possible de savoir si les soldats de l'Etat Islamique sont dévoués à sa cause ou juste intéressés par un bon salaire. Quand il faudra encore baisser les salaires, ce sera encore plus clair.
Réponse de le 20/01/2016 à 16:24 :
400E/mois, un bon salaire? a ce tarif la, il valait mieux rester en France au RSA + APL + allocs +....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :