En 2014, 87% des catastrophes naturelles étaient liées au climat

 |   |  412  mots
L'Asie a comptabilisé 48% des catastrophes naturelles et 85% du nombre des décès de 2014.
L'Asie a comptabilisé 48% des catastrophes naturelles et 85% du nombre des décès de 2014. (Crédits : Soe Zeya Tun)
Le nombre total de catastrophes naturelles a néanmoins atteint son plus bas niveau de la décennie, révèle un rapport de la Croix-Rouge.

Sécheresses, inondations, mais aussi glissements de terrain, tempêtes, cyclones ... En 2014, le nombre de catastrophes naturelles associées au climat a largement dépassé celui des phénomènes géophysiques comme les tremblements de terre, les tsunamis ou les éruptions volcaniques, révèle un rapport publié jeudi 24 septembre à Génève.

Les premières ont effet représenté 87% du total des catastrophes naturelles, précise ce document élaboré par la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge (FICR).

L'Asie particulièrement frappée

Globalement, le nombre de catastrophes naturelles enregistrées en 2014 (317), a été le plus bas de la décennie. De même pour le nombre total de victimes (8.186 morts), qui est le moins élevé depuis 1986 (7.303 morts). Quatre-vingt-quatorze pays ont été touchés l'année dernière.

Cependant, toutes les régions n'ont pas été impactées de la même façon. L'Asie a notamment comptabilisé 48% de ces catastrophes et 85% du nombre des décès de 2014. La Chine est le pays qui a été le plus affecté, avec des sécheresses, des tempêtes, des inondations et un tremblement de terre en août 2014 qui a tué 731 personnes.

1,6% des ressources humanitaires destinées aux acteurs locaux

Dans son rapport, la FICR met par ailleurs l'accent sur le rôle des acteurs locaux (ONG et diverses institutions humanitaires) pour fournir les secours appropriés. Il déplore que l'essentiel des financements aille aux organisations internationales, ces acteurs locaux n'ayant reçu directement que 1,6% des ressources humanitaires octroyées sur la période 2010-2014. Le Secrétaire général de la FICR, Elhadj As Sy, souligne notamment:

"Les acteurs locaux sont toujours les premiers à réagir, on l'a vu en 2015 après le tremblement de terre au Népal, le cyclone Pam au Vanuatu ou sur les lignes de front en Syrie".

Une présence précieuse au sein des communautés

"Leur efficacité va au delà de leur proximité du terrain. Les groupes locaux, en particulier les Sociétés de la Croix Rouge et du Croissant Rouge sont efficaces en raison de la perspective qu'ils apportent, leur connaissance de la langue, des normes culturelles et de leur présence au sein des communautés avant qu'une catastrophe se produise", note-t-elle.

En conséquence, le FICR demande qu'ils bénéficient de plus de ressources, tout en rappelant le rôle incontournable des acteurs internationaux dans l'action humanitaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/09/2015 à 13:00 :
IL EST VRAIS QUE LES SPECULATEURS CONTRUISSENT N INPORTE OU ?MEME DANS LES ZONE A RISQUES? ILS NE SONT JAMAIS PUNIES.? ALORS QUE BEAUCOUP DE MEDIAS ANNONCENT UN ENORME CHANGEMENT CLIMATIQUE A VENIR SI NOUSNE FAISONT RIEN ? D APRES CERTAIN CHIFFRES LE GOUT DE CES DESADRES SERAIS DE 11% DU PIB MONDIAL?ET CELA NE SONT QUE DES CHIFFRES? QUE DIRE DES MORTS QUE CELA FAIT PERSONNE NE LES CHIFFRES???
a écrit le 26/09/2015 à 10:01 :
C’est une évidence historique!
Mais il faut bien alimenter le climatisme de fin d’année.
Mais il y a baisse des catastrophes ; c’est ça le gros titre.
a écrit le 25/09/2015 à 17:12 :
Et 100 % des hommes (et des femmes) sont appelés à mourir !!!!!
a écrit le 25/09/2015 à 14:10 :
@ BONJOUR ! ET SI......ET SI....... ET SI MA TANTE EN AVAIT ON L'APPELLERAI MON ONCLE Il y a toujours eu des dérèglements climatiques au XVI ou XVIIèem siècle il y a eu en FRANCE une vague de froid qui a tué plus 1 000 000 de personne alors la faute à quoi ou à qui le moteur diesel n'existait etc.... PERSONNE NE PEUT DIRE DE QUOI PROVIENNENT CES DEREGLEMENTS et si c'était tout simplement une cause naturelle et que chaque bobo pour faire parler de lui en rajoutait une petite "tranchette" ?????????
a écrit le 25/09/2015 à 11:39 :
Exactement et que dire du déluge de la Genèse???pluies catastrophiques, inondations ,extermination des hommes et animaux !!!! merci Noé d avoir eu l 'idée d embarquer quelques spécimens!!!!je pense qu' on nous raconte des histoires ! le climat a bon dos
a écrit le 25/09/2015 à 10:42 :
Je suppose que le chiffre ne devait pas être bien différentes il y a un siècle.
En tous cas, il est certain que 100% des catastrophe naturelles sont dûes à la nature.
Réponse de le 25/09/2015 à 19:22 :
@ BONSOEIR : l'exemple français : vu le prix de vente des terrains on bâti a tour de bras , on canalise des fleuves, des rivières, on assèche les marais ! mais curieusement à chaque inondation nous nous apercevons que des terrains soumis à de grands risques d' inondation deviennent subitement constructibles alors pour cela des digues sont construites en oubliant tout simplement que l'eau en se canalise pas donc en cas de fortes pluies et d'importants fonte de neige la nature reprend ses droits et voila les inondations comme dans je en sais plus quelle île on a construit sur des terrain où la mer se répandait aux grandes marées d' ou la catastrophe qui en a suivi !!!!! et tout cela pour l'argent de la valeur humaine tout le monde s'en moque du moment que l'argent rentre dans les caisses !!!!! ceux qui accorde des permis de construire par clientélisme ou pour toucher un pot de vin ne sont que de vulgaires criminels de droit commun !!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :