En 2015, le mois d'août le plus chaud de l'histoire... de la météo

 |   |  519  mots
Juillet 20015 avait battu le record de chaleur sur un mois depuis 1880 à la surface des terres et des océans.
Juillet 20015 avait battu le record de chaleur sur un mois depuis 1880 à la surface des terres et des océans. (Crédits : Reuters)
Le mois dernier a ainsi été le troisième mois le plus chaud depuis le début des relevés de température en 1880.

Il a fait chaud, et plus chaud que jamais auparavant pendant la même période. Le mois dernier a été en effet le mois d'août le plus torride enregistré sur la planète depuis le début des relevés de température en 1880, a annoncé jeudi l'Agence américaine océanique et atmosphérique (National Oceanographic and Atmospheric Administration, NOAA).

Le mois dernier, la température moyenne sur les terres et les océans a dépassé de 1,14°C la moyenne du XXe siècle, ce qui en fait le troisième mois le plus chaud dans les annales. Le mercure a atteint des records plus particulièrement en Amérique du Sud, dans certaines parties de l'Afrique, au Moyen Orient, en Europe et en Asie.

 Six mois record en 2015

Le précédent record pour août remontait à 1998, avec une température dépassant de 0,13°C la moyenne pour ce mois depuis 1880. Août a été le sixième mois en 2015 à battre un record de température mensuel à la surface du globe après février, mars, mai, juin et juillet, a aussi précisé l'agence.

Juillet 20015 avait battu le record de chaleur sur un mois depuis 1880 à la surface des terres et des océans.

La température à la surface des océans a atteint un record absolu

En août 2015, la température à la surface des océans a même été la plus élevée jamais enregistrée tout court, se situant à 0,78°C au-dessus de la moyenne du XXe siècle et battant de 0,04°C le record de juillet, a également indiqué la NOAA. Le fait que la température ait atteint un record en août à la surface des océans peut s'expliquer par la présence du courant chaud équatorial du Pacifique El Nino, réapparu en mars.

Selon les dernières prévisions de la NOAA, il y a plus de 90% de chances qu'El Nino persiste dans l'hémisphère nord jusqu'en mars 2016.

Les glaces arctiques et antarctiques fondent

En août l'étendue des glaces arctiques a été 22,3% en-dessous de la moyenne de la période 1981-2010, ce qui en a fait la quatrième plus faible superficie de la banquise arctique pour ce mois depuis 1979, date à laquelle les observations par satellites ont commencé. Dans l'Antarctique, la surface des glaces a été le mois dernier 0,5% inférieure à la moyenne de la période 1981-2010.

Le Giec, un groupe d'experts internationaux du climat, a montré que la température à la surface du globe a crû de près d'un degré Celsius depuis le début du XXe siècle, et jusqu'à 2,5°C dans certaines parties d'Afrique, d'Asie, d'Amérique du Nord et du Sud.

Ce réchauffement est en partie dû aux gaz à effet de serre émis dans l'atmosphère (CO2, méthane...), qui ont atteint des concentrations record en 2014, selon un rapport international publié en juillet par la NOAA. La conférence des Nations unies sur le climat, qui se réunit en décembre à paris, est censée parvenir à la conclusion d'un accord international pour limiter ces émissions.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/09/2015 à 13:02 :
Septembre est bien parti, du moins sur une large moitié ouest de la France, pour battre un record aussi, mais dans l'autre sens.Ca fait bien longtemps qu'on n'avait pas eu 2 premières décades de septembre aussi fraiches et humides.
a écrit le 18/09/2015 à 11:06 :
En tous cas - comme dans une majorité d'années depuis 20 ans - pas dans le Nord,
singulièrement sur la côte. Brrr…
Réponse de le 18/09/2015 à 12:59 :
En Bretagne, nord (c'est habituel) et sud (ça l'est moins) aussi , frais, humide, peu ensoleillé après le 14 juillet. Vraiment xceptionnellement médiocre.
Réponse de le 18/09/2015 à 14:10 :
En Bretagne, où je suis actuellement, nous avions récemment des zones de sécheresse importantes qui s'étendaient encore depuis, je n'ai pas revérifier. Certes, 15 jours de mauvais temps donneront-ils suffisamment d'eau pour recharger correctement les nappes phréatiques, peut-être. Mais une chose est sûre : le manque de précipitations vraiment importantes pour bien humidifier le sous-sol est évident. Il ne faut pas croire qu'un peu de "mauvais temps" sur une période, en plus, courte soit une tendance de long terme. Défaut humain habituel, ceci écrit... Pour les Bretons un peu observateurs, nous venons de nous prendre 2,5 ans de déficit GRAVE de flotte qui s'est terminée il y a 1,5 an...
Réponse de le 19/09/2015 à 9:44 :
Le problème de sécheresse de la Bretagne ne vient pas d'un réel déficit de précipitations mais de la présence d'un sous-sol granitique qui empêche l'existence de nappes phréatiques. Ce qui fait que la moindre période de quelques semaines avec peu de pluie y est vite qualifiée de sécheresse... Qu'y dirait-on si comme en Andalousie au milieu des années 90 il ne tombait pas une goutte de pluie pendant quasiment 5 ans ?
a écrit le 18/09/2015 à 10:48 :
Oui peut être partout ailleurs mais certainement pas le long des côtes de la Manche !!
a écrit le 18/09/2015 à 10:38 :
Ah, sacré journalistes, toujours prêts à écrire un titre qui décoiffe pour attirer le chaland! Bien, sachant que le thermomètre a été inventé en 1624, ça fait un peu court l'histoire de la planète! A moins que Reuters dispose de source insoupçonnées dans le degré Celsius ou le Fahrenheit ?? En attendant la fièvre des régionales, là on peut-être sur que la température va monter d'un cran................
Réponse de le 18/09/2015 à 13:16 :
Tous les gars qui ressortent des carottes de glace ou analysent les dépôts qui ont constitué les roches pourront vous confirmer non seulement la composition de l'atmosphère mais AUSSI les températures moyennes de la planète sur des millions d'années. Certes, pour une religion, c'est faux. Hé bien ... tant pis pour votre religion : la réalité existe.
Réponse de le 18/09/2015 à 19:17 :
Ah là, là, le monsieur je sais tout. Allez vous documenter pour pondérer vos dires sur ce site
http://co2climate.e-monsite.com/pages/variations-de-la-temperature-moyenne-de-la-terre-au-cours-des-millenaires.html
a écrit le 17/09/2015 à 20:53 :
Mais le titre est faux !
Ce n'est pas le mois le plus chaud de l histoire de la planete. Bien sur que non. La planete a combien de milliards d'années ?
Réponse de le 18/09/2015 à 10:44 :
Pas forcément, c'est le mois le plus chaud de l'histoire des relevés de températures certes mais comme on ne sait pas pour avant cela peut très bien être le mois le plus chaud de l'histoire de la planète aussi. Vous voyez, rien n'est simple...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :