En Chine, les prix à la production atteignent un niveau record depuis 25 ans

Avec la reprise post-Covid, le rebond marqué de la demande en charbon a entrainé une hausse des prix. Avec elle, des pénuries d'électricité sont également apparues, provoquant, en réaction en chaîne, des fermetures totales ou partielles d'usines. De quoi faire chuter la production, et, mécaniquement augmenter les prix en sortie d'usines. Il s'agit de la plus forte hausse depuis au moins 1996.

3 mn

Pour atténuer les pénuries de charbon, le gouvernement a autorisé une hausse des prix de l'électricité, plafonnée à hauteur de 20%.
Pour atténuer les pénuries de charbon, le gouvernement a autorisé une hausse des prix de l'électricité, plafonnée à hauteur de 20%. (Crédits : TINGSHU WANG)

Les prix à la production ont à nouveau atteint des sommets en septembre dans la seconde économie mondiale. Après avoir culminé à un plus haut en près de 13 ans en juillet, l'indice PPI, qui mesure le coût des marchandises sorties d'usine, a connu une augmentation de 10,7% sur un an le mois dernier, d'après le Bureau national des statistiques (BNS) chinois jeudi. Soit son niveau le plus élevé depuis 25 ans. En cause, la flambée des prix des matières premières et la désorganisation des chaînes d'approvisionnement.

Ce résultat, supérieur à celui d'août (9%), dépasse également la prévision moyenne d'analystes (9,5%).

Légère baisse de la prévision de croissance

En conséquence, le Fonds monétaire international (FMI), a revu à la baisse ses prévisions de croissance pour l'Empire du Milieu, ainsi que pour les Etats-Unis. "La dégradation reflète aussi une détérioration des perspectives à court terme pour le groupe des économies avancées, en partie à cause des perturbations dans les chaînes d'approvisionnement," indique le FMI.

Pour autant, la prévision pour la Chine, deuxième économie mondiale, n'a été réduite que de 0,1 point à 8%, le FMI évoquant un déploiement plus rapide qu'anticipé des investissements publics.

La Chine connaît ces dernières semaines dans plusieurs régions des pénuries d'électricité, faute de charbon pour alimenter les centrales en raison d'une flambée des prix de cette énergie fossile.

Les prix du charbon ont augmenté sur un an de 74,9% le mois dernier, selon le BNS.

Conséquences: des coupures de courant ont entraîné des fermetures totales ou partielles d'usines, ce qui pénalise la production, les chaînes d'approvisionnement mondiales et fait flamber les coûts pour les entreprises.

Une inflation contenue

Pour atténuer ces pénuries, le gouvernement a autorisé vendredi une hausse des prix de l'électricité, plafonnée à hauteur de 20%, pour permettre aux producteurs de rentrer dans leurs frais. En Chine, les prix du courant sont habituellement très encadrés et ne peuvent excéder 10%.

De son côté, l'indice des prix à la consommation, principale jauge de l'inflation, s'est inscrit en hausse de 0,7% sur un an en septembre, contre 0,8% un mois plus tôt.

Cette tendance s'explique en partie par la baisse du prix des produits alimentaires, notamment celle du porc, inférieurs de 46,9% par rapport à l'an dernier.

Dans le même temps, les prix dans le secteur du tourisme ont chuté en septembre de 9,9% sur un an, à la faveur d'un regain épidémique cet été en Chine dans plusieurs régions qui a refroidi les envies de voyages de nombreux Chinois.

(Avec AFP)

Lire aussi 4 mnCommerce international : les Etats-Unis veulent rouvrir des discussions "franches" avec la Chine

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 14/10/2021 à 17:54
Signaler
Les productions baissent un peu partout dans le monde mais pourtant la demande d'énergie augmente, que se passe t'il donc ? Serions nous en train de basculer vers une société post productiviste ? Ce serait bien dans ce cas d'augmenter les salaires et...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.