En juillet, les exportations chinoises sont restées plus soutenues que prévu

Les ventes internationales de la Chine ont augmenté de 18% sur un an en juillet, bien au-dessus des +14,6% du consensus des économistes. Cette dynamique montre que l'activité du pays est en train de résorber rapidement les retards dans les chaînes d'approvisionnements créés par les confinements stricts de la stratégie zéro Covid appliquée par les autorités.
(Crédits : Reuters)

En hausse de 18% sur un an, les exportations de la Chine ont augmenté de façon inattendue en juillet malgré une médiocre demande mondiale, mais les importations sont restées faibles en raison de la frilosité des consommateurs et des restrictions anti-Covid, selon des chiffres officiels publiés dimanche. En juin, elles avaient progressé de 17,9%, selon les statistiques des douanes.

Cette hausse est largement supérieure aux +14,6% prévus en moyenne par le consensus des économistes interrogés par l'agence Bloomberg.

Les exportations vers la Russie en hausse de 22%

Cette croissance dynamique des exportations montre que les perturbations des chaînes d'approvisionnement induites par la pandémie du Covid sont en train de se résorber, et que les employés des usines et des ports chinois ont rattrapé le retard accumulé dans les expéditions des commandes. Quant aux destinations, les exportations vers l'Union européenne et les États-Unis, deuxième et troisième partenaires commerciaux de la Chine, ont respectivement progressé de 23,1 % et de 11 % en juillet par rapport à l'année précédente. De même, les expéditions vers la Russie, soumises à des sanctions économiques par les pays occidentaux, ont aussi augmenté le mois dernier, de 22 % par rapport à juillet 2021.

Des importations en hausse de 2,3%

Les importations ont pour leur part progressé de 2,3%, après s'être affiché à peine à 1% en juin. Cette hausse s'avère inférieure à la prévision moyenne des économistes (+4%) qui s'attendaient à ce que l'assouplissement des mesures sanitaires ces derniers mois se traduise par un rebond de la consommation intérieure. La Chine est la seule grande économie du monde à pratiquer encore une stratégie de zéro Covid, impliquant des confinements massifs au moindre cas et de longues quarantaines qui sapent l'activité économique et la consommation.

En juillet, l'excédent commercial du pays atteignait 101,26 milliards de dollars, contre 97,9 milliards en juin. La Chine a connu au deuxième trimestre sa plus faible croissance depuis le début de la pandémie, avec un PIB en hausse de seulement 0,4%. Les analystes jugent désormais très improbable que le pays atteigne en 2022 l'objectif de croissance officiel fixé à 5,5%.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 09/08/2022 à 16:58
Signaler
Il faut lire "Terres rares" de Jean Tuan chez C.L.C. Éditions. L'auteur sous forme de fiction dévoile la réalité des coups tordus de la Chine qui en échange des minéraux rares dont elle dispose en quantité s'accapare les ressources essentielles d'un...

à écrit le 08/08/2022 à 21:15
Signaler
La Chine n'est pas responsable de la desindustrialisation, c'est un mythe médiatique qui arrange les dirigeants L'allemagne ne s'est pas desindustrialisée et elle est un grand partenaire avec la Chine. Pareil pour l'italie. La desindustrialisation...

à écrit le 08/08/2022 à 14:46
Signaler
Si en Europe les gens étaient tous intelligent et regardés d'où provient ce qu'ils achètent et achetés du made in de leurs pays ,les industries pourraient se développer. C'est ce que je fais je regarde et n'achète pas Chinois .

le 10/08/2022 à 1:50
Signaler
et pourquoi tant de haine et d'esprit sélectif ? tu devrais aussi arrêter de commercer avec tout le monde, a commencer par les pays intraUE qui n'ont pas la même harmonisation fiscale. L'allemagne et les usa qui ont livré une guerre économique à la...

à écrit le 08/08/2022 à 10:32
Signaler
J'ai lu «Un siècle chinois» de Jean Tuan (C.L.C. Éditions). C'est un texte passionnant. Il fait découvrir l'évolution de la Chine à travers le parcours du père de l'auteur. Chinois arrivé en France en 1929, il exercera le métier de pédicure soignant ...

le 08/08/2022 à 13:54
Signaler
le scandale n'est pas la chine mais bien ceux qui nous gouverne ou ont gouverner d'avoir offert a titre gratuit a la chine les technologie et surtout encourage le désindustrialisation de la france en preferant paye des sans emploi de m barre a m ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.