En Syrie, une escalade militaire inédite entre l'Iran et Israël

 |   |  575  mots
Le plateau du Golan
Le plateau du Golan (Crédits : AMMAR AWAD)
Au lendemain de la dénonciation par Donald Trump de l'accord nucléaire avec l'Iran, la tension militaire monte dans la région. Jeudi matin, des tirs de roquette attribués à l'Iran ont visé des positions israéliennes en Syrie. Tel-Aviv a riposté dans la foulée.

La tension monte entre Israël et l'Iran. Jeudi, à l'aube, des tirs de roquettes attribués à Téhéran ont pris pour cible des positions israéliennes sur la partie du Golan occupé par Israël. Une vingtaine de roquettes de type Fajr ou Grad, déclenché selon l'armée israélienne par les forces iraniennes de l'autre côté de la ligne de démarcation en Syrie ont été lancées entraînant une riposte de la part de Tel-Aviv contre des dizaines de cibles iraniennes sur le territoire syrien. Après des semaines de crispations grandissantes, les tensions ont été avivées par les incertitudes autour de l'accord nucléaire conclu en 2015 par les grandes puissances avec l'Iran et dénoncé mardi soir par le président américain Donald Trump.

Les tirs n'ont pas fait de victimes, quatre des projectiles ont été interceptés par les systèmes de défense antiaériens, et les autres sont retombés en dehors d'Israël, a dit l'armée. Mais en réponse, l'armée israélienne a lancé l'une de ses plus importantes opérations aériennes des dernières années « et certainement la plus importante contre des cibles iraniennes », a dit un porte-parole, le lieutenant-colonel Jonathan Conricus.
L'aviation a frappé le véhicule d'où étaient parties les roquettes ainsi que des dizaines de cibles militaires iraniennes, sites de renseignement, de logistique, de stockage, postes d'observation, etc., a-t-il dit. Les appareils israéliens ont essuyé des dizaines de tirs de la défense antiaérienne syrienne, mais tous sont rentrés à la base après avoir atteint tous les objectifs retenus, a-t-il dit.

C'est la première fois depuis le début de la guerre en 2011 et de l'engagement iranien en Syrie qu'Israël impute de telles frappes à l'Iran. Israël reste officiellement en état de guerre avec la Syrie. Le régime de Bachar el-Assad est par ailleurs soutenu militairement par deux des bêtes noires d'Israël, l'Iran et le Hezbollah libanais.
Avant cette opération et au moment où Donald Trump se préparait à annoncer le retrait des États-Unis de l'accord nucléaire, l'armée israélienne annonçait avoir repéré des activités iraniennes « inhabituelles » en Syrie et avoir placé ses forces en état d'alerte dans le Golan. Israël s'alarme de l'expansion iranienne dans la région et ne cesse de proclamer qu'il ne permettra pas à la République islamique de se servir de la Syrie comme tête de pont contre lui.

Tel-Aviv se considère aussi comme la cible désignée d'un Iran qui serait doté de l'arme nucléaire, et a mené de front ces dernières années les opérations militaires en Syrie et une campagne de tous les instants contre l'accord nucléaire. Israël a annexé en 1981 la partie du Golan (1 200 kilomètres carrés) qu'il occupait depuis 1967 et la guerre des Six Jours. Cette annexion n'est pas reconnue par la communauté internationale, qui considère toujours le territoire comme syrien. Environ 510 kilomètres carrés restent sous contrôle syrien.

A Aix-la-Chapelle en Allemagne où il doit recevoir le prix Charlemagne, le chef de l'Etat français Emmanuel Macron a appelé à la "désescalade" entre Israël et l'Iran suite au brusque accès de tension entre les deux pays. Il doit parler de la montée des tensions au Proche-Orient avec la Chancelière Angela Merkel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/05/2018 à 11:01 :
En cas d'aggravation jusqu'à une guerre déclarée , il sera amusant de voir le discours de nos médias qui ont soufflé sur les braises (" Assad doit partir "), dans le cadre de la reconfiguration du M.O. prévue par les américains (conférence de Wesley Clark, 2007).
a écrit le 11/05/2018 à 15:02 :
A croire que pour les Occidentaux, c'est le territoire syrien qui les intéressent le plus! On y crée des conflits pour ne pas reconnaître l'échec médiatique!
a écrit le 11/05/2018 à 14:28 :
je dois avouer qu'Isreal commence serieusement a me les briser menus!
Agression agression agression.....un pays qui ne veut pas la paix!

@certes
Je suis d'accord avec vous
a écrit le 11/05/2018 à 14:24 :
je dois avouer qu'Isreal commence serieusement a me les briser menus!
Agression agression agression.....un pays qui ne veut pas la paix!
Réponse de le 12/05/2018 à 20:52 :
On ne peut briser que ce qui existe
a écrit le 11/05/2018 à 10:35 :
la bible dit qu a la fin des tempts dans L APOCALISPSE et armaguedon que istrael seras detruit??? OEIL POUR OEIL ET BIENTOT LE MONDE SERA AVEUGLE /// GANDHI///
a écrit le 11/05/2018 à 10:32 :
la bible dit qu a la fin des tempts dans armaguedon que istrael seras detruis??? OEIL POUR OEIL ET BIENTOT LE MONDE SERA AVEUGLE /// GANDHI///
a écrit le 10/05/2018 à 20:39 :
Le 18 avril , l'Iran décidait de passer du dollar à l'euro pour ses échanges commerciaux.
Ce qui explique bien des choses.
Réponse de le 11/05/2018 à 12:57 :
En effet c'est une information qui nous confirme que les iraniens savaient très bien que les américains se retireraient du traité mais nous font les vierges effarouchées quand même.
Réponse de le 12/05/2018 à 23:18 :
Merci de nous expliquer ce que change le passage du dollar à l'euro.
Réponse de le 12/05/2018 à 23:18 :
Merci de nous expliquer ce que change le passage du dollar à l'euro.
a écrit le 10/05/2018 à 19:49 :
Nombre de soutiens de pays de la région, en soutien sans précédent ! d'Israel contre Iran.
a écrit le 10/05/2018 à 19:30 :
La Russie soutient les Pires : Syrie et Iran.
a écrit le 10/05/2018 à 19:09 :
Les plus de 100 milliards d'armement qu'à vendu Trump à l'Arabie Séoudite, c'est en prévision d'une guerre contre l'Iran, l'ennemi de toujours. Israël, lui aussi bien doté en matériel américain ne cherche pas qu'à repousser l'Iran, mais aussi à agrandir son territoire en direction de la Syrie, mais encore plus sûrement vers la victime collatérale future de ce conflit: la Jordanie.
Réponse de le 10/05/2018 à 22:15 :
Mais ça ne répondra pas au problème principal de l'état juif, à savoir que sa population arabe et musulmane continuera inexorablement à prendre une part croissante, ce qui a terme condamne l'état juif à se déjudaiser.

Pour Israel, la survie passe par l'adaptation, et la paix avec ses voisins, ce qui n'est pas la stratégie de colonisation choisie par la droite nationaliste au pouvoir depuis trop longtemps.

Pour ce qui est de Trump, il a une responsabilité énorme dans ce qui se passe et qui va se passer.
Les EU sont les seuls à pouvoir influencer le pouvoir israélien via les livraisons d'armes et les subsides. Clinton et Obama avaient réussi à reprendre en main un peu la situation (pas facile car depuis le 11 septembre, Bush avait quasiment accordé une carte blanche à Israel).

Mais là on est retombé dans le soutien inconditionnel.
Réponse de le 10/05/2018 à 22:57 :
@certes

je ne partage pas votre opinion.
l’acceptation d’Israel le déplace de la position de survie vers «  Vie »
Ensuite la religion Judaïsée regroupe plusieurs groupe .
c’est pareil pour la religion musulmane et Chrétienne.
il faut «  tourner » la page et se diriger vers la paix... c’est le meilleur choix pour l’avenir que peut laisser cette génération au futurs générations
le Don de la tolérance et de l’humanité et surtout la Paix pour tous et toutes.
a écrit le 10/05/2018 à 18:56 :
la paix et l’humain c’est au delà des terres sur terre.
regardez l’Alaska ou le Canada
c’est un mélange Anglo/ Français...
il serait temps de faire la paix au M.O
non ?
la SDN a créé Israel et Israel peut créer une paix durable en créant des «  territoires mixtes » pour tous les «  gens des livres saints » et les Athées aussi et x y ou z...
on est en démocratie, non?

l’avantage pour Israel : booster le tourisme.
partager l’amour des terres saints avec la planète terrienne ...

ce sont «  justes des idées »
Réponse de le 12/05/2018 à 23:22 :
Vous ne semblez pas capter que toute terre où la main du Croyant a mis le pied est terre d'Islam, et doit être reconquise. C'est le cas de l'Espagne, de Poitiers, des Balkans, d'Israël.
Réponse de le 14/05/2018 à 17:51 :
si une «  conquête » doit être faite :
c’est la conquête de chaque individu sur lui- même :
de sa conscience, son âme, son esprit et son corps dans une harmonie de bienveillance avec lui même et avec les autres dans un respect mutuel global.

la terre partout dans le monde , les planètes dans l’espace , l’argent : ce sont «  des biens matériels »

le passé est le passé, revenir en arrière c’est de la «  régression »
avancer tous ensemble , consciemment et dans un respect et un dialogue mutuel est le challenge des hommes ( tous les hommes) sur terre .
a écrit le 10/05/2018 à 18:45 :
Les commentateurs devraient se rappeler ce que de Gaulle écrit dans ses mémoires:
" vers l'Orient compliqué je m'envolais avec des idées simples "

Entre les USA, la Russie, les puissances régionales : Turquie, Iran , Arabie saoudite , les divers pays de la région , les minorités ( kurdes, chrétiens ...) les chiites, les sunnites et autres , les alliances de circonstances qui se font et défont difficile de comprendre les enjeux aujourd'hui sans prendre en considération l'histoire de chacun !!!
Pour le moins la situation actuelle découle de la chute de l'empire Ottoman au début du XXe siècle .
a écrit le 10/05/2018 à 18:41 :
Les commentateurs devraient se rappeler ce que de Gaulle écrit dans ses mémoires:
" vers l'Orient compliqué je m'envolais avec des idées simples "

Entre les USA, la Russie, les puissances régionales : Turquie, Iran , Arabie saoudite , les divers pays de la région , les minorités ( kurdes, chrétiens ...) les chiites, les sunnites et autres , les alliances de circonstances qui se font et défont difficile de comprendre les enjeux aujourd'hui sans prendre en considération l'histoire de chacun !!!
a écrit le 10/05/2018 à 15:29 :
Les tirs de roquettes ont été attribués par qui à Téhéran ? Israël ? Ce même pays qui martèle que l'Iran continue son programme nucléaire alors même que les instances de contrôles internationales ont conclues l'inverse ? A t'on le droit d'être pour l'existence d’Israël et contre la politique d'extrême droite, et la propagande qui en découle, de son gouvernement ?
Réponse de le 12/05/2018 à 21:23 :
Par bonheur pour eux, les Israéliens n'ont plus besoin de vous demander la permission d'exister. C'est même dans ce but qu'ils ont créé leur pays au milieu du désert.
a écrit le 10/05/2018 à 15:06 :
J'ai soutenu François Fillon jusqu'au bout. Je soutiens E.Macron sauf CSG CRDS, T.H, 80km/h. Je considère irréaliste et impossible une désescalade entre Iran et Israel : Macron ne croit évidemment pas à sa demande diplomatique, ménageant Bien contraint l'un et l'autre. La seule et unique clé à une désescalade provisoire : le Parrain ou Papa Russe.
a écrit le 10/05/2018 à 15:02 :
On ne va pas ce voilé la fasse et dire les choses t'elle quelle sont depuis plus de 70 ans l'histoire se répète et le plus gros souci dans le moyen orient est Israël ce pays ne cesse de se plaindre faut savoir aussi une chose que ce pays détient toutes les banques du monde ! Il a su placer ces pions dans le monde quand on parle des usa certe les usa n'ont pas le choix de suivre ce pays, car le pays et détenu par les banquiers pro israélien et le monde en est contaminé voilà pourquoi tout est une question pognon puissance=mondiale....
Je tiens à dire ne déformer pas mes propos ne suis ni raciste ni quoi que ce soit je suis juste un homme franc et réaliste tout simplement alors ne vous enflammez pas merci.
Réponse de le 12/05/2018 à 21:25 :
" ce pays détient toutes les banques du monde !" Qu'attendez-vous pour clôturer tous vos comptes bancaires et ranger vos économies dans la lessiveuse?
a écrit le 10/05/2018 à 11:59 :
Les américains devraient s' occuper de leur propre pays et abandonner toute notion d' ingérence auprès des autres ...
Les instances officielles nous répètent inlassablement que c’est le plein emploi aux Etats-Unis avec un taux de chômage à 3,9%. Le problème, c’est que près de 96 millions d’américains ne sont pas comptabilisés dans ce calcul puisqu’ils ne font plus partie de la population active. (Lisez l’arnaque sur la méthode de calcul du taux de chômage )

https://www.businessbourse.com/2018/05/09/usa-un-taux-de-chomage-au-plus-bas-avec-pres-de-96-millions-damericains-en-dehors-du-marche-du-travail-cqfd/
Réponse de le 10/05/2018 à 12:40 :
A mon avis, les Américains ont pointé un réel problème qui ne réglait pas la course à la bombe Atomique, Vu les élections en Iran qui peuvent porter au pouvoir les plus , c'était vraiment prendre un risque très dangereux pour les générations à venir
Réponse de le 10/05/2018 à 14:13 :
@jude
Il ne faut pas croire la propagande américaine, ils cherchent des prétextes, jouent sur la peur des gens et au final pillent la planète.
Réponse de le 10/05/2018 à 17:27 :
@Jude Les américains sont emplis de désinformation et incapables de comprendre que seul le Deep State est aux commandes, tient la presse et guide la marionnette Trump qui d' ailleurs n' a guère le choix.
http://www.dedefensa.org/article/anatomie-du-deep-state
Réponse de le 10/05/2018 à 22:57 :
L'effet le plus patent de a décision américaine est de fragiliser le camp des iraniens modérés, qui ont eu du mal à faire accepter le deal par les ultra du régime.
Et pour l'homme de la rue, ce qui compte avant tout c'est l'amélioration de l'économie.
Si Rohani échoue à cause de Trump qui saborde l'accord, ce sont les durs qui rafleront la mise et remettront en route le programme de recherche.

Et on se rappellera que personne ne voulait que la Corée du Nord ait la bombe nucléaire et les missiles qui vont avec.... Et bien ils l'ont parce que personne n'a voulu discuter avec le régime. autrement que par l'invective, les sanctions économiques et la menace.
a écrit le 10/05/2018 à 11:57 :
votre article manque bizarrement de rappeler que israel pilonne depuis des jours et a tué des iraniens, vous parlez d'attaque iranienne et de riposte israelienne du coup comme en 17 on arrive pas a savoir qui a commencé...
Réponse de le 12/05/2018 à 21:00 :
Que fait donc le corps expéditionnaire colonial iranien à 1.500 km de ses frontières?
a écrit le 10/05/2018 à 11:50 :
Voilà ce qui arrive quand Trump effleure la poudrière du Moyen-Orient avec ses petits doigts delicats. La pax americana dans toute sa splendeur.
a écrit le 10/05/2018 à 11:47 :
Bizarre Israël occupe le golan syrien mais se dit attaquée.
Réponse de le 11/05/2018 à 14:30 :
en effet!
a écrit le 10/05/2018 à 11:33 :
C'est que la continuité de l'histoire. Cela faisait trop longtemps que le secteur était trop calme, bien trop calme.
a écrit le 10/05/2018 à 11:08 :
Si Israel n'avait pas attaqué hier des cibles iraniennes en Syrie, il n'y aurait pas eu ces représailles. Mais certains ont le droit de tout faire et les fauteurs de guerre deviennent vraiment lassants. Qu'ils se tapent dessus les uns les autres une bonne fois pour toutes, au lieu de vouloir nous entraîner à faire la guerre à leur place...
a écrit le 10/05/2018 à 11:02 :
La Syrie et le Liban servent d'États tampon entre l' Iran et Israël pour le moment mais il est à craindre une confrontation directe prochainement. Netanyahou veut la guerre.
a écrit le 10/05/2018 à 11:00 :
Et bien sur ya AUCUN rapport avec le fait qu'avant toute cette remontée de tensions, l'Iran a annoncé son intention de renoncer au pétrodollar...
Aucun article sur ça, pourtant c'est économique comme info non ? Cela sera t il censuré ?
Réponse de le 10/05/2018 à 11:19 :
c'est plus qu'économique, c'est vitale.
Réponse de le 10/05/2018 à 11:37 :
Non aucune censure, juste qu'on en parle pas, surtout pas, ah bon!
a écrit le 10/05/2018 à 10:50 :
Arrêtez ou je fais un malheur!! Si sous Obana et consort antérieur on travaillé a "l'unité spéciale" et "commando Djihadiste", le Moyen Orient veut retrouver des frontières et la paix! Cela ne ce fait pas sans quelque menace!
a écrit le 10/05/2018 à 10:29 :
"le chef de l'Etat français Emmanuel Macron a appelé à la "désescalade" entre Israël et l'Iran"

Le gars que personne n'écoute... le gars que personne ne voit d'ailleurs non plus.

Heureusement que le monde ne se repose pas sur nos dirigeants européens hein...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :