Épidémies, comment combattre cette menace mondiale invisible ?

 |   |  228  mots
(Crédits : Benoit Tessier)
En Chine, le début de l’épidémie de pneumonie liée au coronavirus remet à l’ordre du jour la question des épidémies et du risque qu’elles représentent au niveau planétaire. Une enquête rigoureuse de 2014 pour nous rappeler les enjeux de cette menace invisible.

En soixante ans, plus de trois cent cinquante nouvelles maladies infectieuses sont apparues : SRAS, H1N1, H5N1, Ebola... Une émergence de virus qui semble s'accélérer. Unanimes, les experts s'interrogent : quand une nouvelle épidémie mondiale va-t-elle frapper ?

Peste, grippe espagnole, variole, sida... : l'histoire est traversée d'épisodes infectieux qui ont décimé des populations. Mais où en est la recherche aujourd'hui ? Sommes-nous mieux préparés ? Le film part sur les traces de trois virus particulièrement menaçants : le H7N9 de la grippe en Asie, le Mers-CoV, cousin du SRAS, actif au Moyen-Orient, et le virus Ebola, qui suscite les pires terreurs en Afrique de l'Ouest.

Animaux porteurs

De la cellule de crise de l'Organisation mondiale de la santé en Suisse, chargée de lancer les alertes, jusqu'aux confins de la forêt du Gabon sur les traces d'Ebola, l'enquête nous mène aux quatre coins du monde. Grâce au travail de terrain de scientifiques qui risquent leur vie, nous savons désormais que les animaux sauvages sont des réservoirs potentiels de virus dangereux pour l'homme. Ainsi, la fièvre Ebola a été transmise par les chauves-souris frugivores, et la grippe asiatique H5N1 portée par des oiseaux migrateurs. Face à la menace, le monde scientifique se mobilise.

(Source ARTE - Réalisation : Anne Poiret, Raphaël Hitier- 2014 / 83 min)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/01/2020 à 14:00 :
En France nous avions de très loin le plus gros commerce de végétaux, de renommé international, parce que nous mettions en quarantaine tout ceux qui arrivaient afin d'en contrôler les maladies.

NE rigolons pas, si jamais une épidémie similaire survenait dans les pays de l'Est de l'europe nous serions immédiatement infectés du fait de la politique de dumping social imposé par les marchés financiers et leurs politiciens.

Une jeune amie fana de babioles à deux balles à acheter s'est retrouvée un jour avec des milliers d’araignées dans le pied parce qu'une araignée chinoise avait pondu dedans et bien cela ne l'a pas guéri de son consumérisme quand même hein !

Classe dirigeante stupide, classe productrice perdue voilà le bilan désastreux du néolibéralisme.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :