États-Unis : 80% des entreprises comptent maintenir le télétravail après la crise

 |   |  488  mots
Photo d'illustration. S'agissant de leur activité, une entreprise sur trois a repris ses activités normales.
Photo d'illustration. S'agissant de leur activité, une entreprise sur trois a repris ses activités normales. (Crédits : Reuters)
Selon les résultats d'une enquête menée par une organisation économique et publiée ce lundi, le télétravail est amené à perdurer après la crise, au moins de manière partielle, dans bon nombre d'entreprises américaines.

Une large majorité des entreprises aux États-Unis s'attendent à maintenir au moins en partie le télétravail une fois la crise sanitaire terminée, selon une enquête menée par une organisation économique publiée ce lundi.

"Deux répondants sur trois sont 'tout à fait d'accord' ou 'd'accord' que l'expérience de leur entreprise avec la pandémie de Covid-19 conduira à l'avenir à des modalités d'embauche et de travail plus flexibles dans leur entreprise", souligne l'Association nationale pour l'économie des entreprises (NABE) dans son rapport trimestriel.

Plus de 80% des répondants ont indiqué que leur entreprise maintiendra "un certain degré" de télétravail après la crise.

Lire aussi : Télétravail : 88% des Rennais souhaitent poursuivre après la crise

Amélioration du climat des affaires

L'enquête, menée du 2 au 14 juillet, portait sur le climat des affaires dans leur entreprise ou industrie. Elle reflète les résultats du deuxième trimestre et les perspectives à court terme.

"Les résultats de l'enquête NABE [...] montrent des changements continus dans le climat des affaires mais avec des améliorations marquées de la plupart des indicateurs par rapport à l'enquête réalisée en avril", a résumé la présidente de NABE, Constance Hunter.

S'agissant de leur activité, une entreprise sur trois a repris ses activités normales. Mais presque autant de sociétés disent ne pas s'attendre à ce que leurs activités normales se poursuivent plus de six mois.

Le secteur de la finance, des assurances et de l'immobilier est celui dont le plus grand nombre d'entreprises a repris une activité normale (42%), suivi du secteur des services (35%).

Mais 29% estiment que ce retour à la normale n'excédera pas les six mois, contre 16% en avril.

Résurgence de l'épidémie aux États-Unis

L'enquête a été menée au pleine résurgence de la pandémie de Covid-19 aux États-Unis. Dans le Sud et l'Ouest du pays, des villes et États ont dû se résoudre à prendre des mesures pour endiguer le coronavirus, ralentissant la reprise économique.

Lire aussi : Covid-19: l'épidémie hors de contrôle aux États-Unis où l'on redoute une explosion à 100.000 nouveaux cas par jour

Sur le front de l'emploi, depuis mars, les entreprises ont principalement adopté trois mesures spéciales pour contrer l'impact financier de la crise sanitaire: le gel des embauches (cité par 49% des entreprises interrogées), les licenciements (34%) et les congés sans solde (34%).

En outre, près de 20% des entreprises ont indiqué avoir réduit les salaires au deuxième trimestre 2020, contre zéro au dernier trimestre de l'année dernière.

Lire aussi : Modérer les salaires serait la "pire des choses", avertit Yves Veyrier (FO)

Pour l'avenir, 82% des personnes interrogées s'attendent à ce que les salaires restent inchangés.

Enfin, les marges bénéficiaires des entreprises se sont améliorées au deuxième trimestre mais elles demeurent à un niveau "historiquement" bas.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/07/2020 à 17:25 :
En fin de compte le covid a du bon ,car n'oublions qu'IBM, Yahoo etc .. ne voulaient plus de télétravail avant cette crise.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :