États-Unis : l'inflation bondit mais la FED prévoit un retour à la normale dans quelques mois

Les prix ont bondi de 5% sur un an en mai outre-Atlantique, du jamais vu depuis treize ans. Mais la Banque centrale américaine, la Fed, table ainsi sur un retour à la normale, autour de 2%, d'ici à quelques mois.

3 mn

(Crédits : Joe Skipper)

Hors alimentation et énergie, la hausse des prix à la consommation s'est élevée à 3,8% en mai sur un an, soit la plus forte hausse depuis juin 1992. Sur un an, ils sont en hausse de 5%, du jamais vu depuis 13 ans. Cette inflation a été tirée notamment par l'augmentation des prix des voitures d'occasion (+7,3%), pour lesquelles la demande reste forte puisque beaucoup d'Américains ont profité du télétravail pour quitter les centres-villes. D'autant plus que la production de voitures neuves est fortement ralentie par la pénurie de semi-conducteurs. Les prix de l'alimentation augmentent quant à eux de 0,4%

Forte demande

L'économie américaine est marquée par une forte hausse de la demande, alimentée à la fois par la réouverture de l'économie suite à la campagne de vaccination à marche forcée, et par les milliers de milliards de dollars injectés dans celle-ci par le gouvernement fédéral. Le commerce international connaît, lui, depuis plusieurs mois d'importantes difficultés, et fait face à des pénuries et goulets d'étranglement qui font grimper les prix. Un déséquilibre entre l'offre et la demande qui tire les prix à la hausse.

La question est désormais de savoir si cette inflation ne durera que quelques mois, ou beaucoup plus longtemps. La Banque centrale américaine, la Fed, table ainsi sur un retour à la normale, autour de 2%, d'ici à quelques mois.

"Nous continuerons à voir, (...) je pense pendant le reste de l'année, des taux d'inflation plus élevés qui pourraient être d'environ 3%", avait déclaré la secrétaire au Trésor Janet Yellen samedi, invoquant des "facteurs transitoires". "Je ne vois pas cela comme permanent".

Wall Street en légère hausse

Malgré cette inflation record Wall Street a clôturé la journée de jeudi en légère hausse, tandis que le dollar maintient sa stabilité face à l'euro. Selon des résultats provisoires à la clôture, l'indice Dow Jones a grappillé 0,06% à 34.466,24 points et le Nasdaq, à forte coloration technologique, a dépassé le cap des 14.000 points pour la première fois depuis début mai, à 14.020,33 points, grimpant de 0,78%.

Quant à l'indice élargi S&P 500, il a dépassé de presque sept points son record du 7 mai, à 4.239,18 points avançant de 0,47%.

Le dollar se maintient

La valeur du billet vert a de son côté à peine grimpé après la publication de l'indice des prix CPI, très attendu, qui a montré que l'inflation aux Etats-Unis a atteint 5% en mai par rapport à l'année précédente, la plus forte hausse des prix à la consommation depuis près de 13 ans.

"Le billet vert et ses principaux pairs sont restés stables devant un trio d'événements risqués qui auraient pu influencer le sentiment" des investisseurs, a indiqué Joe Manimbo de Western Union. Il faisait référence non seulement à l'inflation américaine, mais aussi aux positives statistiques hebdomadaires de l'emploi aux Etats-Unis et à la réunion monétaire de la BCE. Celle-ci a maintenu jeudi son cap monétaire accommodant, composé de taux d'intérêt à leur plus bas historique et d'achats massifs de dette.

"L'opinion dominante selon laquelle une inflation plus élevée aux Etats-Unis va se révéler temporaire a minimisé les tentatives de sur-performance du dollar", a ajouté l'analyste.

La Banque centrale américaine (Fed) a pour l'instant promis de maintenir sa politique monétaire très souple pour éviter d'étouffer la reprise économique, ce qui rend le dollar moins attractif. Elle a également relevé ses prévisions de hausse des prix à la consommation à 1,9% cette année et 1,5% l'année prochaine, tout en répétant qu'elle ne croyait pas à un dérapage durable des prix, de quoi rassurer les marchés.

3 mn

Paris Air Forum

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.