Etats-Unis : la Fed laisse les taux d'intérêt inchangés

 |   |  537  mots
Cette décision confirme les attentes des marchés qui ne misaient pas sur un relèvement des taux mercredi mais guettent des indications sur un éventuel tour-de-vis lors de la réunion des 12 et 13 décembre, comme le prévoient les projections médianes de la banque centrale qui datent de septembre.
Cette décision confirme les attentes des marchés qui ne misaient pas sur un relèvement des taux mercredi mais guettent des indications sur un éventuel tour-de-vis lors de la réunion des 12 et 13 décembre, comme le prévoient les projections médianes de la banque centrale qui datent de septembre. (Crédits : Kevin Lamarque)
La Réserve fédérale américaine (Fed) a laissé les taux d'intérêt inchangés mercredi tout en signalant que l'activité économique progressait à un rythme "solide" malgré les ouragans de la fin de l'été, selon un communiqué.

Pas de surprise. La Réserve fédérale américaine (Fed) a laissé les taux d'intérêt inchangés mercredi tout en signalant que l'activité économique progressait à un rythme "solide" malgré les ouragans de la fin de l'été, selon un communiqué. A l'issue d'une réunion quelque peu occultée par l'attente de la décision de Donald Trump jeudi sur qui va diriger la banque centrale, la Fed a maintenu les taux d'intérêt au jour le jour dans la fourchette de 1% à 1,25%. Le Comité monétaire signale que l'économie a progressé à un rythme "solide" malgré les ouragans mais que l'inflation, hors prix de l'énergie, reste contenue.

Cette décision confirme les attentes des marchés qui ne misaient pas sur un relèvement des taux mercredi mais guettent des indications sur un éventuel tour-de-vis lors de la réunion des 12 et 13 décembre, comme le prévoient les projections médianes de la banque centrale qui datent de septembre. Sur ce point, la Fed reste circonspecte. Mais elle fait référence à l'accélération de l'activité signalant le rythme soutenu de la croissance qui a affiché 3% au 3e trimestre. Elle souligne aussi que malgré les effets négatifs des ouragans sur l'économie, le taux de chômage a encore reculé en septembre (4,2%). La Fed est très attentive à l'étroitesse du marché de l'emploi car cela peut engendrer des hausses de salaires et une résurgence de l'inflation.

L'inflation hors alimentation et énergie reste faible

Dans le même temps, elle continue d'observer que l'inflation sous-jacente (hors alimentation et énergie) reste faible. Elle relève néanmoins que les prix de l'essence ont augmenté après les ouragans ce qui a "dopé l'inflation en septembre". Celle-ci s'est établie à 1,6% selon l'indice PCE, contre 1,4% en août mais la Fed note expressément que l'évolution des prix reste en dessous de la cible de 2% qu'elle juge optimale pour l'économie. Les conséquences des ouragans, notamment les efforts de reconstruction, vont continuer "d'affecter l'activité économique, l'emploi et l'inflation à court terme mais l'expérience passée suggère que les tempêtes ne vont probablement pas altérer le cours de l'économie du pays à moyen terme". La Fed relève que les consommateurs continuent de dépenser de manière modérée et que l'investissement des entreprises s'est accéléré.

Le communiqué ne dit pas un mot sur la fin du mandat de la présidente Janet Yellen qui s'achève en février. Le président Donald Trump doit annoncer jeudi son choix pour diriger la banque centrale. Le nom de Jerome Powell, un républicain modéré déjà gouverneur de la Fed, semble le favori, selon la presse, mais M. Trump a redit mercredi qu'il trouvait Mme Yellen "excellente". La décision de laisser les taux en l'état a été prise à l'unanimité, un nouveau gouverneur, Randal Quarles, nommé par Donald Trump, ayant pour la première fois participé au vote du Comité dont le nombre de participants est tombé à neuf dans l'attente d'autres nominations et après le départ de Stanley Fischer, qui était vice-président de la banque centrale.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/11/2017 à 11:08 :
Sans blaaaaaaaaagues, grand journal d'économie ici...

Comme s'ils pouvaient augmenter les taux... -____________-"

Et l'étape suivante c'est d'arrêter le QE ? Et faire péter la plus grosse bulle de l'histoire ? xD
a écrit le 02/11/2017 à 9:54 :
On nous prend pour des gonds donc puisque ça fait des mois et des mois qu'on nous parle de reprise de la croissance, que les politiques de l'offre fonctionnent vachement bien mais qu'au final 'inflation ne décolle pas et les taux d'intérêts restent très très bas.

Le bit coin est pas près de voir sa valeur baisser avec le futur crack boursier que nous prépare nos financiers hystériques.

Dire que je voulais en acheter l'année dernière mais que j'ai écouté les économistes connus qui affirmaient que c'était une imposture alors qu'au final il a prit 555%

Pas grave faut croire que je suis vraiment fait pour gagner de l'argent en travaillant et pas en glandant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :