Etats-Unis : les cinq immenses chantiers économiques de Joe Biden

 |  | 2057 mots
Lecture 11 min.
Pour les 100 premiers jours de son mandat, Joe Biden a prévu une stratégie nationale de vaccination.
Pour les 100 premiers jours de son mandat, Joe Biden a prévu une stratégie nationale de vaccination. (Crédits : Reuters)
Plan de relance, transition énergétique, industrie, commerce mondial, fiscalité... la pandémie va obliger le nouveau président des Etats-Unis Joe Biden à agir dans l'urgence.

Après plusieurs semaines d'attente interminables, le nouveau président américain Joe Biden a prêté serment à Washington mercredi 20 janvier devant toutes les caméras de télévision du monde entier. Il arrive après quatre années de mandat chaotiques qui ont considérablement changé le visage de l'Amérique aux yeux de la planète. Si l'arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche a été applaudie par certains milieux économiques et financiers, le mouvement trumpiste restera bien ancré dans la société américaine. Le républicain milliardaire a ainsi collecté 73,9 millions de voix, soit 11 millions de bulletins supplémentaires qu'en 2016. A l'opposé, l'ex-sénateur a remporté 80 millions de votes, soit 14 millions de voix en plus par rapport à Hillary Clinton. Ce bilan comptable signifie que le camp démocrate aura des marges de manoeuvre limitées dans un pays ravagé par une pandémie sans fin et une récession économique immense. Autant dire que les chantiers qui attendent le nouveau chef d'Etat dans un pays divisé sont colossaux.

Joe Biden Investiture

Investiture de Joe Biden mercredi 20 janvier. Crédits : Reuters.

Un plan d'urgence à 1.900 milliards de dollars

En 2020, l'économie américaine a plongé à un niveau historique de 2,4% et le chômage a fini à 6,7% au sens du bureau international travail (BIT). Des millions d'emplois ont été détruits en seulement quelques mois et le nombre de victimes de la pandémie ne cesse de s'allonger. Face à ce marasme, Joe Biden a annoncé un plan d'urgence qui sera suivi d'un plan de relance dont les contours doivent encore être précisés. Parmi les principales mesures évoquées figurent la somme de 1.400 dollars distribués directement aux citoyens. Cette enveloppe devrait représenter environ 465 milliards de dollars du stimulus budgétaire. Il envisage également d'augmenter l'assurance-chômage d'environ 400 dollars par semaine (350 milliards de dollars). Il a également annoncé un arsenal d'aides massif pour les collectivités de l'ordre de 350 milliards de dollars. "Ce plan de 1.900 milliards vise d'abord le maintien ou la prolongation des mesures d'urgence sur les ménages. Ces mesures sont relativement consensuelles. Dans ce paquet, la hausse du salaire minimum au niveau fédéral de 15 dollars pourrait en revanche susciter des discussions plus longues avec les républicains" explique le directeur de la recherche macroéconomique chez Saxo Banque Christopher Dembik interrogé par

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/01/2021 à 9:11 :
Beaucoup trop âgé, retraité proche de vivre en Ehpad, pas très sérieux ....
a écrit le 22/01/2021 à 18:36 :
Les démocrates feraient mieux de s'occuper des émeutiers gaucho-anarchistes de Portland plutôt que de lancer une procédure inutile d'empêchement contre Donald Trump par pure vengeance personnelle de Nancy Pelosi... à moins que leur stratégie ne soit pas l'America First mais l'Anarchy First.
a écrit le 22/01/2021 à 8:26 :
"devant toutes les caméras de télévision du monde entier."

C'est vrai que c'est la graisse qui donne du goût, mais seulement à la viande hein... :-)

Mais merci de nous éviter le déjà rincé "réconcilier les américains entre eux" et autres tournures sémantiques de ce genre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :