Les sept défis pour les 100 jours de Joe Biden

 |  | 1613 mots
Lecture 10 min.
(Crédits : POOL)
Situation inédite, Joe Biden a prêté serment devant une esplanade du Capitole déserte, précédé par Kamala Harris, sa vice-présidente, première femme noire à ce poste. Absent de la cérémonie, Donald Trump laisse à Joe Biden une Amérique divisée, en proie aux doutes en pleine pandémie de Covid-19. Le 46e président des États-Unis va devoir s'atteler à la relance économique de la première puissance mondiale et convaincre cette classe moyenne qui avait été séduite par le pragmatisme et le « America first » de Donald Trump.

> VOIR le dossier : « Une nouvelle Amérique avec Biden ?»

Pour la première fois en 150 ans, un président a été investi en l'absence de son prédécesseur. Joe Biden, 78 ans, ce qui en fait le président le plus âgé de l'histoire des États-Unis, a prêté serment ce mercredi 20 janvier face à une esplanade du "National Mall" déserte, vidée par les restrictions anti-Covid.

Impression étrange, renforcée par ces 190.000 petits drapeaux étoilés que le vent agitait sur les pelouses du Capitole, symbolisant l'absence du public et des victimes de la pandémie, le 46e président hérite d'un pays plombé par la division entre les partisans de Donald Trump et ceux d'une Amérique moins fantasque et plus démocrate. « Pour la première fois, l'Amérique avait élu un outsider, qui n'était pas un politicien », a rappelé mercredi Donald Trump, qui ne s'avoue jamais vaincu, dans son dernier discours à la Maison Blanche avant de souhaiter toutefois « bonne chance » à son successeur.

La première puissance économique mondiale, qui a subi une contraction de son économie de -2,4% en 2020, a aussi élu, pour la première fois, une femme vice-présidente, afro-indienne, Kamala Harris.

« La démocratie est précieuse, la démocratie est fragile, et aujourd'hui mes amis, la démocratie l'a emporté », a rappelé le président Biden à l'entame de son discours d'un vingtaine de minutes. « Je sais que les forces qui nous divisent sont profondes et réelles », a ajouté le démocrate en multipliant les appels à « l'unité ».

« Montrons du respect les uns pour les autres »

« Il faut reconstruire la classe moyenne », a-t-il poursuivi.

Joe Biden hérite d'une nation qui connait ses priorités, que Donald Trump a su stimuler : d'abord les emplois - le taux de chômage est resté stable en décembre à 6,7%. Sans surprise, Joe Biden a repris à son compte le "Made in America" cher à Donald Trump. Trump, qui a...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/01/2021 à 10:42 :
Tout juste investi, Joe Biden a reçu la main tendue d'Amazon pour lutter contre l'épidémie ,de Covid-19. "Amazon se tient prêt à vous aider à atteindre votre objectif de vacciner 100 millions d'Américains dans les 100 premiers jours de votre administration", a écrit Dave Clark, responsable de la branche consommation du groupe, dans une lettre adressée au nouveau chef d'Etat et obtenue par l'AFP. Il explique que le géant du commerce en ligne et des technologies veut vacciner rapidement ses 800.000 employés aux Etats-Unis, en majorité des "travailleurs essentiels qui ne peuvent pas faire du télétravail".La société de Seattle a passé un accord avec une organisation de santé pour vacciner, dès que possible, les personnels des entrepôts, des centres de données (qui abritent les serveurs pour le cloud, ou informatique dématérialisée) ou encore des magasins Whole Foods. "En outre, nous sommes prêts à assister votre administration dans ses efforts de vaccination, grâce à nos compétences et notre expertise en matière d'opérations, de technologies de l'information et de communication", ajoute Dave Clark. Il rappelle que le groupe est le deuxième employeur du pays - après la chaîne de supermarchés Walmart -, et que sa "grande taille" lui permettrait d'avoir un "impact significatif et immédiat" dans la lutte contre la propagation du coronavirus.
a écrit le 21/01/2021 à 8:19 :
J'espère que vous parlez de la "poétesse" de Biden ! Comme c'est émouvant, comme c'est beau, quelle belle histoire quand même que notre super gentil Biden qui terrasse le super vilain Trump grâce à la démocratie" hein... snif snif.

Les médias américains sont infantilisant parce que le peuple américain est un peuple de gamins mais comme nos médias européens, ce petit cercle qui tourne en rond seul dans son coin sans jamais jetter un oeil sur la réalité, est sous le charme de ce Dysney ben ils nous imposent ces contes de fée.

Tiens hier d'ailleurs j'entendais sur un plateau télé quelconque, ils font tous la même soupe, une nana au salaire à 5 chiffres, qui disait que ses amies cherchaient des grandes écoles pour leurs gamins qui n'ont même pas 7 ans. Et bien j'ai regardé autour de moi, j'ai jetté un oeil sur mon large entourage et aucune personne ne correspond à ce portrait type.

Les souris votent pour les chats qui forcément s'y croient. Nous autres peuples européens méritons bien mieux que ça.
a écrit le 21/01/2021 à 7:37 :
Il a donc commencé son mandat par ces images hallucinantes d'une capitale vidée de ses habitants par l'armée : l'incarnation de l'Establishment contre le peuple. Et maintenant il fait du Hollande, se concentrant sur les décisions de son prédécesseur pour les annuler toutes...
a écrit le 20/01/2021 à 20:53 :
Hallucinant !! L'hypocrisie et le cynisme des élites asservies au nouvel ordre mondial n'a aucune limite. Et Biden est leur séide pour le territoire des États-unis. Sachant que le plan consiste, entre mille choses, à détruire les classes moyennes (cf. Macron en France), à appauvrir les populations (cf. The great reset et son volet financier numérique), à restreindre la liberté d'expression, et donc supprimer toute contestation, idem pour la liberté de réunion (cf. L'initiative ID-2020 pilotée par le Fondation Gates), que les nations ont fait politiquement et économiquement allégeance à la Chine (aucun compte, aucune réclamation après avoir déclenché la troisième guerre mondiale bactériologique), comment peut il tenir un tel discours !!
Réponse de le 21/01/2021 à 11:10 :
Pas mieux @Pano, pas mieux..
a écrit le 20/01/2021 à 20:00 :
BuyZen a 100 jours pour tuer médiatiquement le CoViD-19 (et autres mutants) grâce à ses copains de CNN...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :