F-16 en Ukraine : les États-Unis donnent leur OK pour le transfert

Les États-Unis ont annoncé vendredi avoir donné leur autorisation au Danemark et aux Pays-Bas pour envoyer des avions de combat américains F-16 en Ukraine, une fois que les pilotes ukrainiens auront achevé leur formation. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, en visite surprise dimanche sur une base de l'armée de l'air néerlandaise à Eindhoven (Sud), a examiné des avions de combat américains F-16 qu'il espère obtenir des Pays-Bas. Zelensky salue une décision « historique ».
(Crédits : Reuters)

Article mise en ligne 20/08/2023 07:10 | Mise à jour 20/08/2023 19:23

____

Un porte-parole du département d'État américain a confirmé que des assurances formelles avaient été fournies au Danemark et aux Pays-Bas à cet égard. Cette approbation signifie que l'Ukraine pourra pleinement exploiter ses nouvelles capacités dès que le premier groupe de pilotes aura terminé sa formation. Les avions F-16 contribueront ainsi aux capacités de défense et de dissuasion de l'Ukraine.

Depuis le début de l'invasion russe, Kiev a continuellement réclamé des avions occidentaux pour faire face aux forces largement supérieures de Moscou. Les États-Unis, cependant, ont des règles strictes concernant la revente ou le transfert d'équipement militaire américain par leurs alliés.

La date à laquelle la formation des pilotes ukrainiens sera achevée reste encore indéterminée. Cette formation, qui implique une coalition de 11 pays, était censée débuter ce mois-ci, et les responsables espèrent que les pilotes seront prêts d'ici début 2024.

La ministre néerlandaise de la Défense, Kajsa Ollongren, a salué le feu vert donné. Elle a déclaré que cela permettrait de progresser dans la question de la formation des pilotes ukrainiens. Cependant, elle a souligné que tout prendrait du temps et que plusieurs mois seront nécessaires avant que les Pays-Bas puissent effectivement envoyer des F-16.

En juillet, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a averti que la livraison d'avions de combat F-16 serait considérée par Moscou comme une menace nucléaire. Bien que l'envoi d'avions de combat puisse éventuellement renforcer l'Ukraine, il faudra du temps avant que son armée puisse en bénéficier pleinement. Actuellement, malgré sa contre-offensive lancée en juin pour reconquérir les territoires occupés par la Russie, l'Ukraine n'a réussi qu'à reprendre quelques villages à ce stade.

Une visite surprise de Zelensky au Pays-Bas

Le président Volodymyr Zelensky a débarqué dimanche sur une base de l'armée de l'air néerlandaise à Eindhoven, située dans le sud des Pays-Bas, deux jours après que les États-Unis ont donné leur aval à la fourniture par les Pays-Bas d'avions de chasse américains F-16 à Kiev.

Les F-16 néerlandais « destinés à l'Ukraine pour protéger notre peuple de la menace russe » sont le point central de cette visite, selon le président ukrainien, alors que la confirmation et les détails de la livraison des avions par les Pays-Bas à l'Ukraine restent encore à dévoiler.

M. Zelensky est arrivé sur le sol néerlandais vers 12h accompagné de la Première dame ukrainienne Olena Zelenska. La veille, il était en Suède, un allié qui envisage de rejoindre l'OTAN. Les discussions avec le Premier ministre Ulf Kristersson ont porté sur la préparation du nouveau paquet d'aide militaire suédois, notamment en ce qui concerne la coopération pour la production de chars légers suédois CV90, comme l'a précisé M. Zelensky.

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a officialisé la livraison de F-16 néerlandais à l'Ukraine lors d'une visite du président ukrainien Volodymyr Zelensky sur une base de l'armée de l'air néerlandaise à Eindhoven, au sud des Pays-Bas.

« Les Pays-bas et le Danemark s'engagent à transférer des F-16 à l'Ukraine une fois que les conditions d'un tel transfert seront remplies », a déclaré M. Rutte, aux côtés de M. Zelensky.

M. Zelensky est arrivé sur le sol néerlandais vers 12h accompagné de la Première dame ukrainienne Olena Zelenska. La veille, il était en Suède, un allié qui envisage de rejoindre l'OTAN. Les discussions avec le Premier ministre Ulf Kristersson ont porté sur la préparation du nouveau paquet d'aide militaire suédois, notamment en ce qui concerne la coopération pour la production de chars légers suédois CV90, comme l'a précisé M. Zelensky.

Zelensky a poursuivi sa tournée nordique au Danemark

M. Zelensky a atterri vers 16h30 sur une base de l'armée de l'air danoise à Skrydstrup (est). Le Danemark et les Pays-Bas se sont engagés à livrer des F-16 à Kiev une fois les pilotes ukrainiens formés.

Le président ukrainien a été accueilli par la Première ministre danoise Mette Frederiksen, le ministre des Affaires étrangères Lars Løkke Rasmussen et le ministre de la Défense Jakob Ellemann-Jensen. Ils ont, pendant cette visite, examiné des avions de combat F-16 et fait le point sur le début de la formation des pilotes ukrainiens, a précisé le cabinet de la Première ministre danoise.

« Nous savons que vous avez besoin de plus (d'équipements militaires, ndlr) et c'est (...) pourquoi nous allons faire don de 19 avions de combat F-16 à l'Ukraine », a annoncé Mette Frederiksen lors d'une conférence de presse avec son homologue ukrainien.

Ces avions seront livrés progressivement à Kiev: six vers la fin de l'année, huit l'année prochaine et cinq l'année suivante, a précisé la cheffe du gouvernement.

« Il s'agit d'un soutien très puissant pour nous », a dit Zelensky lors de la même conférence de presse, soulignant que la formation des pilotes et des ingénieurs ukrainiens avait déjà commencé au Danemark.

-

Des drones ukrainiens à Moscou

La Russie a annoncé vendredi avoir neutralisé des drones ukrainiens à Moscou et en mer Noire, deux zones où ces attaques se sont multipliées récemment. Ces incidents surviennent alors qu'un responsable russe a confirmé qu'une brèche avait été ouverte par les forces ukrainiennes sur la rive gauche du Dniepr, une ligne de front située dans le sud du pays. Des parties des remparts extérieurs se sont partiellement effondrées. Selon l'agence TASS, l'espace aérien près de l'aéroport international Vnoukovo de Moscou a été temporairement fermé.

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, avait déclaré fin juillet que « la guerre atteignait le territoire de la Russie ».

En ce qui concerne la mer Noire, la Russie a prétendu avoir déjoué plus tôt dans la journée une nouvelle tentative d'attaque ukrainienne à l'aide d'un drone naval contre sa flotte. Selon le ministère russe de la Défense, les navires visés jeudi soir « effectuaient des missions de contrôle de la navigation dans la partie sud-ouest de la mer Noire, à 237 kilomètres au sud-ouest de Sébastopol », le quartier général de la flotte russe locale.

Malgré le blocus maritime en cours, le premier cargo en provenance d'Ukraine depuis la fin de l'accord sur les céréales est arrivé jeudi soir en Turquie comme prévu, selon les données de suivi maritime. Le porte-conteneurs « Joseph Schulte », sous pavillon de Hong Kong, avait quitté le port ukrainien d'Odessa mercredi, bravant ainsi les menaces russes contre de tels navires depuis le retrait de la Russie de l'accord.

En outre, Moscou a intensifié ses attaques contre les infrastructures portuaires ukrainiennes en mer Noire et sur le Danube depuis sa sortie de l'accord sur les céréales, conclu sous l'égide de l'ONU et de la Turquie, et entré en vigueur à l'été 2022. Les efforts russes visant à obtenir un contrôle unilatéral de la navigation en mer Noire surviennent dans le contexte de la contre-offensive militaire lancée en juin par les forces ukrainiennes, qui avancent lentement en utilisant de nouveaux équipements occidentaux.

(Avec Tass, l'AFP et l'ANP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 33
à écrit le 21/08/2023 à 13:00
Signaler
D’après un article du Washington Post, les renseignements américains se montreraient de plus en plus sceptiques sur les chances de réussite de la contre-offensive menée par Kiev depuis le mois de juin, destinée à reconquérir les territoires occupés p...

à écrit le 21/08/2023 à 9:30
Signaler
Des pilotes ukrainiens qui vont être formé sur des Alpha Jet en France .

à écrit le 21/08/2023 à 0:41
Signaler
et alors, cela change quoi? le délai de formation des mécaniciens en nombre les rend inopérantes Durand des mois. personne de censé n'a intérêt a un défaite de Poutine. Capito!

à écrit le 20/08/2023 à 19:50
Signaler
@Henri Ne vous en faites pas, Charlie a probablement déjà sur sa table de chevet un exemplaire de l'excellent 'Bienvenue à l'armée rouge'...

à écrit le 20/08/2023 à 18:12
Signaler
Si ce ne sont pas des versions équipées de radars AESA et de missiles longue portée de type meteor ou aim120D ça sert à rien ! les F16 n'ont pas de discrétion radar de forme (la plus importante), ils seront détectés par les Russes et au mieux pour...

à écrit le 20/08/2023 à 16:07
Signaler
Intéressant à observer : après les chars Leopard 2, les lances roquettes multiples, les Caesar, les bombes à sous-munitions US, et les missiles de croisière, les F16 permettant de prolonger l’illusion que l’ Ukraine puisse gagne cette guerre contre...

le 20/08/2023 à 17:58
Signaler
@Asimon : A). En quoi Zelensky a contribué à déclencher cette guerre ? En Ukraine, certains l’accusent au contraire d’être trop pour des concessions avant la guerre et ne pas suffisamment la préparer. B). Les F-16 hollandais et dannois sont vieux, la...

le 21/08/2023 à 10:15
Signaler
@ ex-Moscovite : a) oui les F16 ont coûté cher quand ils étaient neufs : vous confondez valeur au bilan et coût historique, ce qui n'est pas très brillant, b) oui je crains fort que le gouvernement ukrainien ait bien travaillé à déclencher cette guer...

le 23/08/2023 à 0:09
Signaler
@Asimon : A). Juger en 2023 l’action des avions achetés il y a ~40 ans et en cours de remplacement, cela ne dira rien sur leur rapport prix/qualité à l’époque, peu importe s’ils s’avèrent d’être efficaces ou pas. B). Le gouvernement d’Ukraine avait c...

à écrit le 20/08/2023 à 15:54
Signaler
Mieux que rien, mais pas de quoi trop réjouir pour les Ukrainiens. Donc, ils auront au début de 2024 une cinquantaine de F-16 A/B MLU. Déjà, le nombre est insuffisant, mais le problème est surtout que cette modification possèdent de bonnes capacités ...

le 20/08/2023 à 21:24
Signaler
Certes on aurait put faire mieux, l'avantage c'est qu'au moins cela prépare l'ukraine a avoir ce type d'avion "moderne" type OTAN. Si on leur livre des Vipers derrières ceux ci seront opérationnels beaucoup plus vite. Et meme avec des A ou B cela per...

à écrit le 20/08/2023 à 15:05
Signaler
Poutine est un adapte du Judo . En judo et dans beaucoup d'art martiaux la cerise sur le gâteau c'est de laisser son adversaire donner tout ce qu'il a et lui faire croire qu'il va prendre le dessus puis quand il est rincé et qu'il n'a plus de force e...

le 21/08/2023 à 12:24
Signaler
À cette démonstration, on peut ajouter celle d'un allié de la Russie (la Chine) avec "L'Art de la guerre", un livre édifiant de Sun Tzu.

à écrit le 20/08/2023 à 13:39
Signaler
Ben ils pourraient faire ça en 2014 avant presque 10 ans.Les allemands ont lui donnés 10 chars leopard 1 des 70s et 5 Leopard 2 scolaires.C'etait tout comment Jelensky pourrait gagner avec des alliés comme ceux-ci

à écrit le 20/08/2023 à 11:57
Signaler
Avec ces avions, nous venons officiellement de rentrer en guerre. La coalition des BRICS à Johannesburg, pousse l'occident à accélérer la déstabilisation du monde pour ralentir la mise en place de deux blocs économiques mondials de pouvoir. L'Europe ...

le 20/08/2023 à 16:08
Signaler
"Avec ces avions, nous venons officiellement de rentrer en guerre." Quelle drôle d'idée ... pas plus qu'avec les obus, les missiles de croisière, les véhicules blindés, les chars, etc... livrés jusque-là.

le 20/08/2023 à 18:14
Signaler
Euh... Les Avangard sont des vecteurs à tête multiples stratégiques, donc non, pas sur Kiev!!

le 20/08/2023 à 18:30
Signaler
Le chancelier Olaf Scholz s'est présenté vendredi à un événement organisé par le journal Augsburger Allgemeine et la presse l'a interrogé sur les dangers d'une escalade en Ukraine, étant donné que l'Allemagne a fournit à Kiev des armes et des chars d...

à écrit le 20/08/2023 à 11:19
Signaler
Le jour où la Russie se sentira vraiment mise trop en difficulté voire en situation de perdre cette guerre, elle atomisera une ou plusieurs villes d'Ukraine. Et on aura de la "chance" si la frappe reste circonscrite à l'Ukraine. A force de jouer aux ...

le 20/08/2023 à 12:12
Signaler
Arrêtez de fantasmer, les kleptocrates russes n'atomiseront jamais les champs fertiles ukrainiens sauf cas d'abus de de vodka frelatée. En revanche, Washington pourrait bien placer quelques ogives nucléaires en Pologne afin d'affirmer le protect...

le 20/08/2023 à 12:13
Signaler
Arrêtez de fantasmer, les kleptocrates russes n'atomiseront jamais les champs fertiles ukrainiens sauf cas d'abus de vodka frelatée. En revanche, Washington pourrait bien placer quelques ogives nucléaires en Pologne afin d'affirmer le protectora...

à écrit le 20/08/2023 à 11:08
Signaler
Il ne faut pas oublier que l'objectif final est le démantèlement de la Russie. La guerre sera donc longue, les matériels arriveront en fonction de cet objectif qui est d'affaiblir la Russie, créer les conditions pour son effondrement économique, fina...

le 20/08/2023 à 16:12
Signaler
L'objectif final est la libération du territoire ukrainien. Si au passage on peut obtenir un affaiblissement durable de cet état expansionniste et criminel qu'est devenu la Russie, tant mieux. Quant à un démantèlement, personne de sensé ne le souha...

à écrit le 20/08/2023 à 10:10
Signaler
La guerre va pouvoir continuer pendant 10 ans et les américains vont pouvoir continuer à vendre pendant que les français auront le droit d'acheter de l'essence à 2 € le litre.

le 20/08/2023 à 17:58
Signaler
2 € le litre? Vous êtes déjà bien optimiste, tandis que les "ayatollahs de la transition énergétique" assurent que nous serons très vite opérationnels dans le tout électrique. Sauf qu'ils oublient de préciser que le nucléaire a besoin de ressources à...

à écrit le 20/08/2023 à 9:45
Signaler
On s'en tamponne de l'autorisation des putschistes socialistes de Washington pour défendre l'Europe au prix du sang ukrainien. Que la France envoie ses vieux mirages à la casse en Ukraine, ils seront bien plus utiles là-bas.

le 20/08/2023 à 10:28
Signaler
Jusqu'à preuve du contraire, ce jour, les putschistes US sont situés sur l'aile droite du Parti Républicain, le club de Trump. Washington et le Pentagone, c'est pas clair. Mais ouin les M-2000 seraient très utiles à la défense ukrainienne. Et la F...

le 20/08/2023 à 21:20
Signaler
Ca pourrait arriver plus vite que vous ne le pensez pour les Mirage 2000... certains évoquent déja des tests / entrainements sur place. A voir dans les prochains mois si cela se confirme.

le 21/08/2023 à 6:14
Signaler
@alty Oui moi savoir' donc je pousse dans le bon sens

à écrit le 20/08/2023 à 8:18
Signaler
...Jusqu'à ce que Poutine perde patience et envoie une bombe nucléaire quelque part en Ukraine. Les américains l'auront bien cherché

le 20/08/2023 à 9:45
Signaler
Les américains l'auront bien cherché? Oui, mais eux pilotent l'escalade (à dessein) depuis l'autre côté de l'Atlantique, tandis que leurs laquais sont sur le vieux continent, à proximité de l'Ukraine et du belligérant russe.

le 20/08/2023 à 10:17
Signaler
Parce que Poutine a fait preuve de patience jusqu'à maintenant ? Moi j'appelle ça de la violence. Il faut coûte que coûte arrêter ce criminel de guerre qui ne connaît que les rapports de force.

le 20/08/2023 à 10:53
Signaler
Donc, il suffit pour Poutine d'envahir ses voisins et d'assurer que si on l'empêche d'envahir d'autres pays, ça sera la guerre ? ... Si vous êtes logique avec votre vision, achetez vite un petit manuel du "russe en 10 leçons".

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.