Guerre commerciale  : Pékin "ne transigera pas" sur les principes

 |   |  209  mots
Xi Jinping, le président chinois.
Xi Jinping, le président chinois. (Crédits : Marko Djurica)
La Chine a averti dimanche qu'elle "ne transigerait pas" sur les principes fondamentaux" dans sa guerre commerciale contre les Etats-Unis, dans un "Livre blanc" publié au lendemain de l'entrée en vigueur de droits de douane punitifs sur les produits américains.

Pékin est sur le qui-vive. La Chine a averti dimanche qu'elle "ne transigerait pas" sur les principes fondamentaux" dans sa guerre commerciale contre les Etats-Unis, dans un "Livre blanc" publié au lendemain de l'entrée en vigueur de droits de douane punitifs sur les produits américains.

Un mois après l'échec des discussions commerciales bilatérales entre les deux premières puissances économiques mondiales, le vice-ministre chinois de l'Information, Guo Weimin, a estimé devant la presse que les Etats-Unis portaient "l'entière responsabilité" de ces revers.

"La coopération est le seul choix possible"

En présentant le Livre blanc, M. Guo a estimé que la guerre commerciale déclenchée l'an dernier par Donald Trump ne rendait pas "sa grandeur à l'Amérique", comme en écho au slogan de campagne du président des Etats-Unis. Il a dit ne pas avoir d'informations sur une possible rencontre bilatérale entre M. Trump et son homologue chinois Xi Jinping fin juin à Tokyo en marge du sommet du G20.

Dans le Livre blanc, le gouvernement chinois juge "totalement infondées" les accusations de vol de propriété intellectuelle formulées par l'administration Trump, mais reconnaît que "la coopération est le seul choix possible" entre les deux pays.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/06/2019 à 14:12 :
bien plus qu'une guerre commerciale, les Nations Chine et US se disputent la domination du monde, sachant qu'une confrontation militaire directe est irréaliste.
Leurs déclarations ne sont que des rodomontades destinées aux spectateurs.
L'UE, zone de libre échange à monnaie unique sans politique commune (puzzle de Nations) fait partie des spectateurs.
L’Allemagne qui exporte vers les deux belligérants veillera à la neutralité de l'Europe.
a écrit le 03/06/2019 à 12:10 :
Je suis stupéfait ! Le gouvernement chinois a des principes, c'est possible ça ? incroyable !
(Tiananmen, l’Anschluss du Tibet et des îles de la mer de Chine . . .)
a écrit le 02/06/2019 à 16:27 :
L'arme de dissuasion massive que possède la Chine, est la dette américaine. Pourquoi d'après vous le président Trump s'est "empressé" de déclarer une révision de sa position 3 mois après ? Bon, les Chinois ne sont pas très malins non plus, vu l'astronef qu'est l'actuel président américain, ils auraient du analyser dès son accession au pouvoir, les contre-mesures à prendre en cas de retournement...
Réponse de le 03/06/2019 à 4:52 :
Ne prenez pas la Chine pour un pays de demeures. Vous meme aviez-vous concu les desseins de trump ?
La Chine comme les USA tomberont un jour ou l'autre comme tant d'empires passes.
a écrit le 02/06/2019 à 15:16 :
L'Europe devrait profiter de cette guerre commerciale entre les deux premières puissances mondiales mais elle est affaiblie par les populistes qui pensent avoir trouver leur fonds de commerce avec l'UE bashing pour assouvir leur médiocre ambition; le tout avec le soutien de puissances étrangère, ce qui pour des soi disant nationalistes ne manque pas de sel.
a écrit le 02/06/2019 à 14:42 :
La guerre fait partie de l’histoire de l’humanité depuis la nuit des temps. Les USA ont fait fait une déclaration de guerre économique à la Chine, sans doute ils avaient des raisons pour cela. Comme pour la guerre militaire il s’agit d’enjeux de domination. Après avoir voulu négocier dans un premier temps, les chinois semblent maintenant avoir accepté de faire la guerre économique aux USA, sachant qu’ils devront en payer le prix mais ils tacheront d’infliger aussi des dégâts à la partie adverse. En tout cas la Chine est sans doute l’un des rares pays à pouvoir résister à la puissance impérialiste américaine. Quand, et on pourrait multiplier les exemples, les américains ont utilisé leur droit extraterritorial pour prendre possession de la branche énergie d’Alstom, nous leur avons cédée ladite branche (au groupe US General Electric). Évidemment, dans le même cas de figure, les chinois ne l’auraient pas fait.
Réponse de le 02/06/2019 à 19:45 :
C'est meme pire: Macron, Kron et maintenant son conseiller pour la vente devenu DG France de GE ont pris de l'argent de GE pour cette vente. Seul Arnaud Montebourg s y était opposé et il a du démissionner. Voila la soumission de nos dirigeants en échange bien sur de quelques cadeaux et cela continue.
a écrit le 02/06/2019 à 10:37 :
On l'a bien trop habitué à être subventionnée, ne pas oublier que la Chine est une dictature et que du coup elle a tendance à se laisser aller à la facilité, ça ne va pas être simple pour les américains de convaincre une tête de bois.
Réponse de le 02/06/2019 à 15:04 :
....et pourquoi ,la Chine se plierait-elle aux diktats des USA , dont l'objectif est de dominer la planete ?
Réponse de le 03/06/2019 à 9:02 :
@ multipseudos:

"....et pourquoi ,la Chine se plierait-elle aux diktats des USA , dont l'objectif est de dominer la planete ? "

Non tête de bois, ils dominent déjà et largement la planète si tu le vois pas je ne peux rien pour toi.

SIgnalé

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :