La Chine accuse Washington de "terrorisme économique" et n'a "pas peur d'une guerre commerciale"

 |   |  639  mots
(Crédits : Jason Lee)
le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Zhang Hanhui a qualifié la guerre commerciale bilatérale lancée par le président américain Donald Trump de "terrorisme économique". En représailles, Pékin pourrait réduire ses exportations de terres rares vers les Etats-Unis.

Article réactualisé le 30 mai à 18h43 avec l'ajout des déclarations de Donald Trump

La Chine change de rhétorique dans le conflit commercial qui l'oppose aux Etats-Unis qu'elle considère comme une pression intolérable à son égard. Ce jeudi lors d'une conférence de presse, le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Zhang Hanhui a qualifié la guerre commerciale bilatérale lancée par le président américain Donald Trump de "terrorisme économique".

"Nous sommes contre la guerre commerciale, mais nous n'en avons pas peur. Nous nous opposons résolument à ce recours systématique aux sanctions commerciales, aux droits de douane et au protectionnisme. Cette instigation préméditée d'un conflit commercial constitue du terrorisme économique, du chauvinisme économique et du harcèlement économique à l'état pur", a-t-il déclaré.

Regain de tensions depuis début mai

La guerre commerciale entre les deux puissances s'est intensifiée depuis que Washington a augmenté début mai ses droits de douane punitifs sur des produits chinois. Alors que Washington et Pékin semblaient proches d'un accord commercial, Donald Trump a accusé la Chine d'être revenue sur certains de ses engagements et a décidé au début du mois de relever les droits de douane perçus sur 200 milliards de produits chinois. En réponse, Pékin doit augmenter des droits de douane sur 60 milliards de marchandises américaines à compter du 1er juin.

 Le président américaina également renforcé la pression sur Huawei, en plaçant sur liste noire le géant chinois privé des télécoms, numéro deux mondial des smartphones et leader planétaire de la 5G (la cinquième génération de réseau mobile).

Au nom de la sécurité nationale, une loi américaine interdit depuis l'an passé aux administrations fédérales d'acheter les équipements et services du groupe, ou de travailler avec des entreprises tierces qui sont ses clientes. L'administration Trump vient également d'interdire aux sociétés américaines de vendre des technologies à Huawei, mettant en péril l'approvisionnement crucial du géant chinois en composants électroniques made in USA.

"L'unilatéralisme et le harcèlement se développent et affectent gravement les relations internationales et les principes fondamentaux", a déclaré Zhang Hanhui.

"Ce conflit commercial aura également un impact négatif important sur le développement et la relance de l'économie mondiale", a-t-il averti lors d'une conférence de presse.

Réduction des exportations de terres rares vers les Etats-Unis?

Face à Trump, des médias et des responsables politiques chinois agitent désormais la menace d'une réduction des exportations de terres rares vers les Etats-Unis. Ce qui pourrait priver les entreprises américaines d'une ressource cruciale.

Car la Chine assure plus de 90% de la production mondiale de cet ensemble de 17 métaux, indispensables aux technologies de pointe et que l'on retrouve dans les smartphones, les écrans plasma, les véhicules électriques mais aussi dans l'armement.

Face à ce scénario, le Pentagone avait annoncé mercredi être en quête de fonds fédéraux destinés à stimuler la production de terres rares aux Etats-Unis et de réduire la dépendance du pays vis-à-vis de la Chine.

En attendant, Donald Trump a affiché jeudi un certain optimisme sur une possible résolution du conflit commercial avec la Chine.

"Je pense que nous allons très bien avec la Chine", a-t-il déclaré devant des journalistes.

Le président américain a une nouvelle fois martelé que "la Chine tient beaucoup à conclure un accord" avec les Etats-Unis car la guerre des tarifs douaniers a "un effet dévastateur" sur le géant asiatique. Il fait valoir que l'économie chinoise ralentit, "des entreprises fuient la Chine pour éviter les tarifs douaniers" et vont s'installer au Vietnam ou dans d'autres régions d'Asie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/06/2019 à 6:48 :
Et le transfert forcé de technologies c est quoi?
Et le non respect des regles de l Omc (et d autres...comme le droit maritime)? La Chine communiste se moque du monde, l'occident semble parfois y trouver son compte mais c est du court terme, il faudra peut etre le rappeler a l italie (routes de la soie "empoisonnée") ou a l allemagne (5g au service de Pekin, Huawei etant largement financé par l etat et devant collaborer avec celui ci selon la "loi" chinoise).

Un mot au sujet de Taiwan... menacé ouvertement d attaque militaire par cette Chine communiste... encore recemment.
Cette dictature ne peut pas supporter le vent de liberté qui souffle a ses portes, du côté de Taiwan, on cherche des raisons pour faire du patriotisme en parlant d'"unification"... mais les taiwanais ne veulent pas renoncer à leurs acquis. Tsai est une modérée et pourtant la chine attachée a ses dogmes fait preuve d une etroitesse d esprit extrême, puis essaye de le justifier plus ou moins habilement.

Il faut que la chine communiste change et s attache moins a son absolutisme, le peuple chinois a aussi droit a davantage de libertés! il serait temps... c est aussi pour cela qu ils aiment venir chez nous à Taiwan, voir des médias libres et surfer librement sur internet, quoi de plus banal au 21e siecle quand même!
a écrit le 31/05/2019 à 9:33 :
La solution de cette crise est simple :
Tous les vendeurs de Itech devraient innover un moyen de «  réutiliser «  les terres rares dans leurs matériels vendus dans le monde , ainsi nous viderons plus les ressources de la terres .
Après usages , rendons tous nos matériels ( Pc , portables ...) abîmés aux vendeurs pour le recyclage et la réutilisation des terres rares et autres matériaux nécessaires à la conception.
Le recyclage c’est la solution.
a écrit le 31/05/2019 à 9:22 :
Logique hein puisque les américains les ont stoppé net dans leur marche de conquête du marché mondial mais c'était nécessaire. Il faut maintenant les laisser exposer leur colère car ne pas oublier qu'ils peuvent démocratiquement ouvrir leurs frontières et lâcher des centaines de millions de chinois dans le monde.

ET là on rigolerait moins...
a écrit le 30/05/2019 à 23:08 :
Le problème des terres rares ce n'est pas spécialement leur raretés, c'est leur séparation et purification.
Elles sont identiques chimiquement et très proche en masse. Par contre pour leur utilisation il faut bien les séparer. Donc oui, c'est possible d'en avoir, mais préparez vous à une très forte augmentation des prix...
Il suffit de demander au japonais ce qu'il leur ai arrivé en 2011
a écrit le 30/05/2019 à 19:28 :
Pour faire simple, qui sera le 1er sur le podium technologique ?
a écrit le 30/05/2019 à 18:58 :
Les chinois sont pris à leur propre jeu.
Il faut dire que du côté européen, le principe du laquais heureux et stupide reste de mise.

Les chinois copient, n'offrent pas de réciprocité sur quasiment tout...ils sont tombés sur un os qui défend les intérêts de son pays et qui est de moins en moins critiqué en occident ( us & europe).

Il sera réélu.

Il faut espérer que les principes de Klaustwitz n'aboutieront pas à la guerre.
a écrit le 30/05/2019 à 18:30 :
La Chine est beaucoup plus protectionniste que les USA.
Le fait que ça dure depuis des lustres ne signifie pas que c'est juste...
En Chine par exemple on ne peut utiliser que des reseaux sociaux chinois, le marché chinois n'est ouvert aux etrangers que pour leur voler la proprieté intellectuelle et le savoir faire. On pourrait interdire les investissements directs de nos entreprises en Chine, et nous limiter aux echanges commerciaux sans produire en Chine.
a écrit le 30/05/2019 à 17:19 :
Il n'ont pas tort sur le terrorisme économique, mais quand on retourne a ses frontières, il n'est pas question de léser ses propres forces économiques comme le fait la France pour prouver son européisme!
a écrit le 30/05/2019 à 17:03 :
L'arme des terres rares est une arme à un coup, si la Chine l'utilise, les USA développeront des alternatives, par contre l'industrie High Tech américaine serait temporairement paralysée, autrement dit ça ferait des sacrés dégâts.
Réponse de le 30/05/2019 à 19:04 :
Les terres rares permettent les semis conducteurs ( jonction p-n) transistors, ampli-op, microprocesseurs, black berry...
toute la gamme intel...

C'est comme le fer, le titane et l'alu pour l'industrie.

La réponse technologique prendrait des dizaines d'année voir ne pourrait se produire.

Les US devraient trouver d'autres filon sur Terre ou sur la lune ou mars.
a écrit le 30/05/2019 à 15:09 :
Le problème des terres rares ce n'est pas spécialement leur raretés, c'est leur séparation et purification.
Elles sont identiques chimiquement et très proche en masse. Par contre pour leur utilisation il faut bien les séparer. Donc oui, c'est possible d'en avoir, mais préparez vous à une très forte augmentation des prix...
Il suffit de demander au japonais ce qu'il leur ai arrivé en 2011
a écrit le 30/05/2019 à 11:51 :
A mon sens , c’est plus une guerre «  technologique «  les usa ne veulent pas perdre ce monopole et la Chine a les «  ressources «  pour doper leur technologie mais les usa font barrière ( frais de douane et blocage technologique)
c’est un «  bras de fer »

A partir de là : ce n’est plus du commerce. C’est une «  impasse »

Peut être qu’il faudrait «  créer une organisation internationale des terres rares , avec toutes les nations mondiales «  et décider des règles d’actions communes pour le bien de tous ?
Réponse de le 30/05/2019 à 19:40 :
Votre idée correspond bien à la vision française comme M.Macron qui donne à l'Allemagne le droit de véto au conseil de securité de l'Onu.
Le monde des bisounours.

Mais le reste du monde défend ses intérêt et la Chine ne fera jamais cela.

Vous avez vous vu les pays producteur de pétrole créer une organisation pour le bien de tous ?
Le libéralisme est un systéme politique totalement opposé à votre proposition.
L'Europe de Bruxelle est libérale.
Réponse de le 31/05/2019 à 9:23 :
Bonjour
Certes ,
Mais ce sont juste les c**** qui ne changent pas ...
Si le monde libéral ne changent pas , ce n’est pas le «  fuite dans le cosmos et l’évolution de la quantique «  qui va les sauver » ...

L’extraction des terres rares sous la mer ou l’extraction du pétrole rajoute des clous «  sur la vie et la chronologie de la terre «  peut être que le Japon est allié et qu’ils ont trouvé des terres rares sous le Pacifique , l’extraction va encore modifier les paramètres sous la mer.

Non , la destruction de l’environnement ce n’est pas le monde des «  bisounours » car il est bien réel.

Il serait temps pour tous les égoïstes , les libéraux ou les machins de changer leur mentalité pour un monde plus juste , plus humain, plus social , plus rationnel

Ce sont les «  libéraux «  qui se «  croient «  dans GTA ... qu’ils reviennent à la «  réalité «  ça serait bien «  pour tous et toutes ».

Cordialement
a écrit le 30/05/2019 à 11:48 :
deux canards boiteux/géants aux pieds d'argile.
a écrit le 30/05/2019 à 11:44 :
Les terres dites rares ne le sont pas. Ce qui est rare c'est leur extraction. Donc les USA vont les produire sur leur territoire, ce que le Pentagone veut favoriser.
Réponse de le 31/05/2019 à 15:26 :
Exact les terres rares existent en nombre ( fonds marins au Japon) mines abandonnées.
Mais leur exploitation coute cher pour le moment.
La rentabilité sera au rendez-vous lorsque la chine limitera les ventes.

Idem pour le gaz de schiste qui est rentable quand le prix du baril est très haut

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :