Iran : des centaines de manifestants arrêtés à Téhéran

 |   |  367  mots
Des vidéos diffusées lundi sur les réseaux sociaux montrent un affrontement violent dans la ville de Qahderijan (centre) entre les forces de sécurité et des manifestants qui tentent d'envahir un poste de police, lequel est partiellement incendié.
Des vidéos diffusées lundi sur les réseaux sociaux montrent un affrontement violent dans la ville de Qahderijan (centre) entre les forces de sécurité et des manifestants qui tentent d'envahir un poste de police, lequel est partiellement incendié. (Crédits : SOCIAL MEDIA)
La contestation prend une ampleur inédite en Iran. Plusieurs milliers de manifestants protestent dans les rues depuis cinq jours pour contester la politique économique du gouvernement ou encore l'intervention coûteuse de l'Iran dans les conflits en Syrie et en Irak. Le président Hassan Rohani et le guide suprême l'ayatollah Ali Khamenei sont au coeur des critiques.

Une centaine de manifestants ont été arrêtés lundi par la police à Téhéran, au cinquième jour de la vague de contestation qui secoue la République islamique, a déclaré le gouverneur adjoint de la capitale iranienne, cité mardi par l'agence de presse Ilna.

"Deux cents personnes ont été arrêtées samedi, 150 personnes dimanche et une centaine lundi", a dit Ali Asghar Naserbakht.

Le mouvement de contestation social et politique, d'une ampleur inédite depuis la vague de manifestations contre la réélection de l'ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad en 2009, a fait descendre des milliers d'Iraniens dans les rues.

Ces rassemblements interviennent dans un contexte de mécontentement croissant contre la politique économique du gouvernement ou encore l'intervention coûteuse de l'Iran dans les conflits en Syrie ou en Irak.

"Les slogans sont rapidement passés de l'économie à des slogans hostiles au (président Hassan) Rohani et au guide suprême (l'ayatollah Ali Khamenei)", a précisé un témoin joint par téléphone par Reuters.

De violents affrontements entre les forces de sécurité et les manifestants

La situation dans la capitale est maîtrisée par les autorités, a assuré le gouverneur adjoint de la province de Téhéran, ajoutant que la police n'avait pas demandé l'aide des gardiens de la Révolution.

Plusieurs centaines d'autres personnes ont été arrêtées dans les villes de province depuis le début de la contestation.

Un responsable du pouvoir judiciaire cité par l'agence de presse Mehr a annoncé l'arrestation de plusieurs meneurs à Karaj, la quatrième ville du pays.

Des vidéos diffusées lundi sur les réseaux sociaux montrent un affrontement violent dans la ville de Qahderijan (centre) entre les forces de sécurité et des manifestants qui tentent d'envahir un poste de police, lequel est partiellement incendié.

Treize morts en marge des manifestations

Un policier a été abattu par un manifestant armé d'un fusil de chasse à Najafabad, dans le centre du pays, a annoncé lundi un porte-parole des forces de l'ordre.

Treize personnes ont été tuées dans le pays au cours de violences en marge des manifestations dans la nuit de dimanche à lundi.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/01/2018 à 7:29 :
Faut-il souhaiter que ce phénomène touche la France? Non, évidemment! Pourtant cela pourrait survenir: depuis quarante ans, nos "élites" dirigeantes se sont engraissées sans pudeur en nous promettant des jours meilleurs qui ne sont jamais venus par leur faute; même maintenant que l'activité mondiale se redresse, ils ont le front de nous proposer un budget déficitaire où nous sont demandés de nouveaux efforts quand certains prétendent - un lapsus, sans doute - assumer des dépenses .... qui restent à notre charge. Quel culot!
a écrit le 02/01/2018 à 20:44 :
@Gaston Les boursouflés ont du mal a téléguider et activer une révolution de couleur en Iran, la com ne passe pas. Pourvu que Poutine reste calme....
a écrit le 02/01/2018 à 20:43 :
On nous prends encore pour des gogos.
Les Etats-Unis violent leurs accords avec l'Iran en revenant sur ca parole.
Ils ordonnent au monde d'exercer des sanctions contre ce pays en se moquant du droit international.
Des manifestations ont lieu soi-disant pour la vie chère. Je vois pas le rapport entre la vie chère et attaqué des bases militaires ou des commissariats.

Ce sont des provocations pour que les forces de l'ordre répondent et que les médias aient des images de violences a diffuser.

Bref, c'est le scénario habituel des "révolutions colorées" menées par la CIA a travers la planète depuis des décennies.

Marre de cette propagande de guerre. Plus de guerre ça suffit.
a écrit le 02/01/2018 à 20:37 :
Ces mouvements seront matés SI facilement, par une Armée très puissante. les " religieux " attendent juste le moment.
a écrit le 02/01/2018 à 20:16 :
On sait que le mac soutient les lobbys guerriers qui veulent faire la guerre a l'Iran mais quand même de la a mettre deux infos sur les manifs en Iran dans la du brique économie c'est lourd...
a écrit le 02/01/2018 à 15:37 :
Le dentier encore boursouflé par toutes les dents cassé en Syrie qu'ils en redemandent en Iran.
Problème, la communication autour de ces "évènements" ne convainc plus personne !
a écrit le 02/01/2018 à 10:23 :
Encore une "révolution orange" d'origine occidentale, manière de semer le chaos!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :