La Corée du Nord a mené son cinquième essai nucléaire, le plus puissant selon Séoul

 |   |  323  mots
Kim Jong-Un dirige la Corée du Nord depuis décembre 2011.
Kim Jong-Un dirige la Corée du Nord depuis décembre 2011. (Crédits : Statista*)
GRAPHIQUE. Le régime de Pyongyang poursuit sa série de tests entamée depuis 2006.

La Corée du Sud, via un communiqué de sa présidente Park Geun-Hye a dénoncé "l'inconscience maniaque" de son voisin du Nord après un nouvel essai nucléaire vendredi matin. D'après la télévision d'Etat nord-coréenne, des "scientifiques nucléaires ont mené un essai d'explosion nucléaire d'une tête nucléaire nouvellement mise au point, sur le site d'essais nucléaires dans le nord du pays".

Cet essai a d'abord été détecté par des sismologues qui ont repéré un séisme tout prêt du principal site d'essai nucléaire du pays. Et selon Séoul, ce serait même le plus puissant depuis la première explosion il y a dix ans. Un responsable de l'agence météorologique sud-coréenne a expliqué que "cette explosion de 10 kilotonnes était presque deux fois plus [puissante, ndlr] que le quatrième essai nucléaire et légèrement moins que le bombardement d'Hiroshima, qui avait été mesuré à 15 kilotonnes environ".

Démonstration de force

Le dernier test en date remontait à janvier 2016. La Corée du Nord annonçait alors avoir réussi à mettre au point une bombe H (hydrogène), bien plus puissante qu'une bombe atomique ordinaire. Lundi, en plein G20 en Chine, le pays dirigé par Kim Jong-Un avait tiré trois missiles balistiques au large de sa cote orientale.

Cette démonstration de force avait conduit Barack Obama a affirmer que "la Corée du Nord doit comprendre que ses provocations ne feront que renforcer son isolement". De fait, malgré plusieurs résolutions de l'ONU votées depuis 2006, la première prévoyant même un embargo sur "les armes et matériels connexes", "les matériels liés à la technologie nucléaire ou à celle des missiles", la Corée du Nord a poursuivi ses essais.

>> (RE)LIRE : Corée du Nord, 10 ans d'essais nucléaires

 (Avec AFP)

*Graphique réalisé par Statista

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/09/2016 à 18:52 :
Il y des décennies , tous ceux qui avaient la technologie du nucléaire réalisaient des essais nucléaires sans émouvoir le reste du monde...
La France c'était en Algérie , la Russie en Sibérie ...

On a dit alors que c'était dangereux et qu'il ne fallait plus faire d'essais en surface ( cause de pollution radioactive après des milliers d'essais réalisés ).
Donc nous les ferions dorénavant en souterrain ...Et ça continua des dizaines d'années .

Puis ceux qui avaient la bombe ont décrétés qu'il était interdit de pratiquer de nouveaux essais ...

Le monde se divisa en 2 ... Certains on rejoint ces privilégiés et d'autres essayent comme la Corée du nord ...
Je ne m'offusque pas .
a écrit le 09/09/2016 à 14:58 :
Russie et Chine, alliés de La République Démocratique de Corée du Nord, neutralisent les sanctions. Il a tout ce qu'il demande.
a écrit le 09/09/2016 à 13:20 :
comme d'hab. tout le monde proteste mais il continue à faire ce qu'il veut !
a écrit le 09/09/2016 à 9:48 :
"la Corée du Nord doit comprendre que ses provocations ne feront que renforcer son isolement".

Bah elle peut difficilement l'être plus isolée et ce depuis des décennies.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :