Royaume-Uni : la reine Elizabeth II s'est éteinte, Charles devient automatiquement roi

La reine d'Angleterre est décédée ce jeudi à l'âge de 96 ans. Doyenne des têtes couronnées d'Europe, elle avait officialisé mardi dernier la nomination de Liz Truss au poste de Première ministre, son 15e chef de gouvernement en 70 ans de règne. Son décès intervient dans un contexte particulièrement difficile pour les Britanniques soumis à une inflation galopante en particulier des tarifs de l'énergie. Charles devient automatiquement roi.
Lors de sa dernière apparition en public, la reine avait néanmoins officialisé mardi dernier la nomination de Liz Truss au poste de Première ministre.
Lors de sa dernière apparition en public, la reine avait néanmoins officialisé mardi dernier la nomination de Liz Truss au poste de Première ministre. (Crédits : POOL)

Le Royaume-Uni est en deuil. Ils ont perdu leur monarque ce jeudi. La reine Elizabeth II s'est éteinte au château écossais de Balmoral entouré de la famille royale à l'âge de 96 ans et après 70 ans de règne. Charles devient automatiquement roi.

Plus tôt dans la journée, elle avait été placée sous surveillance de ses médecins « préoccupés » par son état de santé. Sa santé s'était dégradée depuis à peu près d'un an et elle n'apparaissait plus que rarement en public, ses services évoquant des problèmes de mobilité épisodiques. Elle déléguait de plus en plus de fonctions à ses héritiers directs, Charles et William, deuxième dans l'ordre de succession. En mai, le prince Charles avait prononcé à sa place pour la première fois le discours du trône au Parlement, l'une de ses fonctions constitutionnelles essentielles. Lors de sa dernière apparition en public, la reine avait néanmoins officialisé mardi dernier la nomination de Liz Truss au poste de Première ministre, son 15e chef de gouvernement en 70 ans de règne. La reine avait ensuite décidé de rester à Balmoral au lieu de rentrer à Londres où se passe d'habitude la transition entre les Premiers ministres, en raison de ses problèmes de santé.

Elle fut l'une des femmes les plus célèbres du monde tout en restant une énigme : la reine Elizabeth II a affiché un stoïcisme constant lors des 70 années d'un règne marqué par un inébranlable sens du devoir. Des anciennes colonies britanniques à la Russie ou la Chine, où elle fut le premier monarque britannique à avoir mis les pieds, Elizabeth II a parcouru un monde soumis aux soubresauts de l'Histoire, toujours vêtue de tenues colorées, chapeau assorti et sac à main au coude, un uniforme qui lui permettait d'être vue par tous malgré sa taille (1m63). Elle était cheffe de 15 Etats à sa mort. Si elle a cessé de voyager à l'étranger à la fin de son règne, elle a inlassablement exercé ses fonctions protocolaires dans son royaume, y compris dans les jours suivant les obsèques de son époux Philip en avril 2021. Sans rechigner à la tâche, laissant très rarement percer ses émotions, et jamais ses opinions.

Couronnée en 1953

Née Elizabeth Alexandra Mary le 21 avril 1926 à Londres, la princesse "Lilibet", boucles blondes et visage d'angelot, n'était pas destinée au trône. Mais fin 1936, son oncle Edouard VIII abdique, préférant épouser Wallis Simpson, une Américaine deux fois divorcée. Le père d'Elizabeth, un homme timide et bègue, devient alors George VI. C'en est fini de l'innocence. La fillette emménage dans l'austère palais de Buckingham. Elle est instruite à domicile avec sa soeur Margaret et va ingurgiter un programme accéléré en histoire et en droit constitutionnel. Elle apprend aussi le français, une langue qu'elle parlera couramment. Puis, vers la fin de la Seconde guerre mondiale, elle rejoint l'armée de réserve, à 19 ans, comme conductrice. Elle épouse à 21 ans le fringant officier Philip Mountbatten, fils du prince André de Grèce, au cours d'une cérémonie qui fera rêver la Grande-Bretagne d'après-guerre encore marquée par les privations. Le 6 février 1952, alors qu'elle effectue un voyage au Kenya, elle apprend la mort de son père. Sa vie de jeune mariée prend une tout autre tournure. Elle retourne immédiatement au Royaume-Uni puis est couronnée le 2 juin 1953, 40e monarque depuis Guillaume le Conquérant en 1066.

Plusieurs crises familiales

Devenue à l'âge de 25 ans souveraine du Royaume-Uni, du Canada, d'Australie, de Nouvelle-Zélande, d'Afrique du Sud, du Pakistan et de Ceylan (l'actuel Sri Lanka), elle promet à ses sujets "d'être digne de leur confiance tout au long de (sa) vie". Infatigable, Elizabeth II honorait à 90 ans passés des centaines d'engagements chaque année: inaugurations en tous genres, réceptions à Buckingham, remises de décorations ou de récompenses, montrant à chaque fois un intérêt poli. Mais depuis octobre 2021, elle avait fortement réduit ses activités après une très brève hospitalisation. Avec ses quatre enfants, Charles, né en 1948, Anne, en 1950, Andrew, en 1960 et Edward né en 1964, elle se montre distante, en public au moins. Cette femme très croyante et économe malgré son immense fortune, incarne la stabilité au sein d'une famille régulièrement brocardée par la presse. Elle a dû affronter de nombreuses crises familiales, comme en 1992, qu'elle a surnommée "Annus Horribilis", lorsque Charles, Anne et Andrew voient leurs couples respectifs exploser et que son château de Windsor est la proie des flammes. Mais son flegme est aussi à l'origine du grief qu'on lui fit, quand en 1997, à la mort de Diana, elle reste silencieuse dans son château de Balmoral alors que le pays entier pleure. Cette incompréhension entre le public et la reine, pour qui Diana ne fait plus partie de la famille royale depuis son divorce, constitua l'une des crises les plus importantes pour la monarchie. La reine a su faire quelques concessions, en prononçant finalement une allocution télévisée en mémoire de la princesse de Galles et acceptant le remariage de son fils Charles avec Camilla, même si elle n'a pas assisté à la cérémonie.

En 2019, Andrew, souvent considéré comme son fils préféré, met la famille royale dans l'embarras en raison de son amitié passée avec le financier américain Jeffrey Epstein qui lui vaut des accusations particulièrement graves depuis que ce dernier, soupçonné d'avoir exploité sexuellement des mineures, s'est suicidé en prison. Andrew est contraint de se retirer de la vie publique et évite un procès aux Etats-Unis pour agressions sexuelles grâce à un accord à l'amiable. Elizabeth II montre plus d'affection pour ses huit petits-enfants, notamment les fils de Charles et Diana, William et Harry. Mais en 2020, Harry prend des distances avec la famille royale, partant vivre en Californie et accusant "la Firme", surnom de la royauté, d'avoir manqué de soutien et fait preuve de racisme envers sa femme Meghan, métisse. En 2021, la mort de Philip, son "roc" et époux depuis sept décennies constitue une épreuve de plus pour la reine, isolée dans son château de Windsor où elle vit de longs mois confinée, en pleine pandémie de coronavirus. En octobre de la même année, elle passe une nuit à l'hôpital et ses médecins lui conseillent de lever le pied. Sur leur avis, la souveraine de 95 ans accepte enfin d'alléger son agenda. Elle reprend ses engagements début 2022 mais teste positive au Covid-19 le 20 février. Début juin, les Britanniques avaient célébré pendant quatre jours les 70 ans de règne d'Elizabeth II. Elle est restée quasi absente de ce jubilé de platine, ne se montrant qu'à deux brèves reprises au balcon du palais de Buckingham devant des dizaines de milliers de personnes.

Risque de pauvreté énergétique

Le décès de la reine, doyenne des têtes couronnées, intervient dans un contexte particulièrement difficile pour les Britanniques, victimes comme tous les Européens de la flambée des prix de l'énergie. En conséquence, ils devraient voir leur facture exploser comme l'a indiquant le régulateur britannique Ofgem, vendredi dernier, annonçant un relèvement de 80% du plafond tarifaire à partir d'octobre à 3.549 livres (4.210 euros) par an pour un ménage moyen contre 1.971 livres (2.335 euros) actuellement. Selon les prévisions les plus pessimistes, le seuil pourrait même monter jusqu'à 6.000 livres (7.100 euros) début 2023. D'après l'université de York, 58% des ménages britanniques sont menacés de pauvreté énergétique dès l'an prochain.

Une inflation à deux chiffres

Autre sujet de préoccupation au Royaume-Uni : la question des salaires. Le pays a, en effet, été paralysé en août dernier par une série de mouvements de grève, les plus importants depuis des décennies, à commencer par le métro londonien mais aussi dans les ports, au sein de la poste britannique et dans le secteur du fret. Les grévistes militent pour une revalorisation salariale face à une inflation qui a atteint les 10% sur un an en juillet.

Pour tenter de rassurer la population, la Première ministre, qui vient de succéder à Boris Johnson à Downing Street, a débuté son mandat par un généreux geste envers les ménages britanniques : elle devrait ainsi annoncer le dégel de 2.500 livres annuels sur les factures pour un foyer moyen, ce qui représente, d'après plusieurs médias dont le Times. Une dépense de 150 milliards de livres, qui serait financée par de la dette.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 09/09/2022 à 19:39
Signaler
Bonjour, Maintenant que la reine est morte, vie le roi... La tâche ne sera pas simple, car ils n'est pas aimé et beaucoup lui reproche l'histoire de DIANA ... Donc dans cette période de ressession économique, la royauté sera fortement soliciter....

à écrit le 09/09/2022 à 15:31
Signaler
Personnellement, à midi, j'ai repris une part de cassoulet ...

à écrit le 09/09/2022 à 12:44
Signaler
Je ne pourrai pas aller au Royaume Uni pour rendre un dernier hommage à cette délicieuse personne. Je n'ai pas de passeport.

à écrit le 09/09/2022 à 9:29
Signaler
Elle va nous manquer. Tout en haut du gouvernement, elle n'avait aucun pouvoir, ce qui ne l'a pas empêché de servir son peuple jusqu'au bout. Difficile à comprendre pour nous autres petits franchouillards cartésiens jusqu'au bout des ongles.

à écrit le 08/09/2022 à 22:35
Signaler
J aimais beaucoup la reine d Angleterre et je lui souhaite de vivre et se reposer en paix auprès de son époux....

à écrit le 08/09/2022 à 21:20
Signaler
N'étant pas britanniques je n'en demeure pas moins solidaire de nos amis . Une personne qu'ils ont toujours connue depuis leur enfance ,cela doit faire drôle de voir une page importante et nostalgique de l'histoire de leur pays se finir . Elle a vu u...

à écrit le 08/09/2022 à 19:57
Signaler
Sir atkinson, I hope the funeral not à target like in movies

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.