Au Royaume-Uni, la grogne sociale se durcit dans le fret maritime face à la montée de fièvre des prix

Après les cheminots et les postiers, plus de 1.900 employés du plus grand port de conteneurs anglais ont entamé dimanche une grève de huit jours, un nouvel épisode de la série de mouvements sociaux qui agite la Grande-Bretagne depuis le début de l'été.
Les employés du port de Felixstowe, situé dans l'est de l'Angleterre, réclament des hausses de salaires afin de faire face à l'augmentation du coût de la vie.
Les employés du port de Felixstowe, situé dans l'est de l'Angleterre, réclament des hausses de salaires afin de faire face à l'augmentation du coût de la vie. (Crédits : Reuters)

La hausse des des prix continue d'alimenter la colère sociale. Après trois jours consécutifs de grèves ayant perturbé les transports, en particulier le rail, c'est au tour du port de Felixstowe d'être affecté dimanche. C'est la première grève depuis 1989 pour ce port situé dans l'Est de l'Angleterre qui traite environ quatre millions de conteneurs par an.  "Cette grève causera de graves perturbations et provoquera une onde de choc sur la chaîne d'approvisionnement britannique, mais ce conflit découle uniquement de l'attitude de l'entreprise", explique Bobby Morton, un représentant du syndicat Unite. "(L'entreprise) aurait pu faire une offre équitable à nos membres, mais elle a choisi d'agir autrement", a-t-il estimé.

Quelque 1.900 membres du syndicat Unite parmi lesquels des grutiers, des opérateurs de machines et des dockers ont cessé le travail pour demander des revalorisations de leur paie, en pleine crise du coût de la vie au Royaume-Uni.

Des services rentables

"Les docks de Felixstowe sont extrêmement rentables. Les derniers chiffres montrent qu'en 2020, ils ont réalisé 61 millions de livres sterling  (près de 72 millions d'euros) de bénéfices", a déclaré la secrétaire générale de Unite, Sharon Graham.

"Sa maison mère, CK Hutchison Holding Ltd, est si riche que, la même année, elle a distribué 99 millions de livres sterling à ses actionnaires. Donc ils peuvent donner aux travailleurs de Felixstowe une augmentation de salaire correcte", a-t-elle avancé.

De son côté, les responsables du port de Felixstowe se sont dit "déçus que Unite n'ait pas accepté notre offre d'annuler la grève et de venir à la table pour des discussions constructives afin de trouver une solution".

Des chaînes d'approvisionnement perturbées

L'entreprise a dit avoir proposé une hausse de salaire qui lui semble "juste" de 8% en moyenne et proche de 10% pour les salariés les moins bien payés.

Le port "regrette l'impact que cette action aura sur les chaînes d'approvisionnement britanniques" et affirme travailler avec ses clients pour "limiter les perturbations".

Une source portuaire a toutefois indiqué à l'agence de presse PA que les grèves seraient un "inconvénient et non une catastrophe", affirmant que la chaîne d'approvisionnement était habituée aux perturbations depuis la pandémie.

Inflation au sommet

L'inflation a atteint en juillet 10,1% sur un an et pourrait dépasser 13% en octobre, le niveau le plus élevé d'un pays du G7. Le pouvoir d'achat est mangé par les hausses de prix à une vitesse record, ce qui "démontre le besoin vital (...) de défendre la valeur de la rémunération des travailleurs", assure dans un communiqué Sharon Graham, secrétaire générale du syndicat Unite, l'un des principaux du pays.

Lire aussiEn Europe, loin d'avoir atteint son pic, l'inflation s'installe durablement

(Avec agences)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 22/08/2022 à 9:00
Signaler
Le choix des mots n'est pas innocent. Sens premier du verbe Grogner: en parlant du porc, du sanglier ou de l'ours, cela signifie pousser son cri. Pour LT et autres médias de l'Oligarchie, les classes populaires mécontentes sont toujours "bestialisé...

à écrit le 21/08/2022 à 17:54
Signaler
Mais, mais, ils ne vont pas nous faire une révolution quand même ? Pas dans un pays ou il y a une caméra pour 11 habitants ? (record européen)

à écrit le 21/08/2022 à 17:09
Signaler
L'occident est arrivé à la décroissance, mais les occidentaux n'y sont pas encore habitués. Fatalement, ça fait grincer des dents. La démocratie va faire place à des régimes plus autoritaires, c'est inéluctable. Le malthusianisme va s'installer petit...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.