Le directeur de la communication de la Maison Blanche remercié dix jours après son arrivée

 |   |  461  mots
Anthony Scaramucci, l'éphémère directeur de la communication a été remercié lundi par Donald Trump à la demande du nouveau secrétaire général John Kelly.
Anthony Scaramucci, l'éphémère directeur de la communication a été remercié lundi par Donald Trump à la demande du nouveau secrétaire général John Kelly. (Crédits : Reuters Carlos Barria)
Anthony Scaramucci a été remercié lundi par Donald Trump. L'arrivée d'un nouveau secrétaire général en la personne de John Kelly ainsi que ses déclarations au "New Yorker" auront eu raison de lui.

Son passage au poste de directeur de la communication de la Maison Blanche restera sûrement comme le plus court de l'Histoire. Après seulement 10 jours à ce poste, la présidence américaine a fait savoir qu'Anthony Scaramucci avait été remercié à la demande de John Kelly, le nouveau secrétaire général de la Maison Blanche.

Dans un communiqué publié lundi après-midi, le service de presse de la Maison Blanche a donc confirmé une information qui avait été révélée un peu plus tôt par le New York Times. Le communiqué a également laissé savoir que ce dernier n'occuperait plus aucun rôle au sein de l'Administration présidentielle.

"Anthony Scaramucci va quitter ses fonctions de directeur de la communication de la Maison blanche", écrit la présidence dans un communiqué, ajoutant que "M. Scaramucci a estimé qu'il était préférable de laisser une table rase au secrétaire général John Kelly et de lui donner la possibilité de constituer ses propres équipes".

Selon plusieurs membres de l'Administration, le départ d'Anthony Scaramucci était l'une des exigences de John Kelly, le nouveau secrétaire général de la Maison Blanche et il semble que Donald Trump lui a donné raison.

Une disgrâce précipitée par ses "commentaires inappropriés"

L'arrivée de John Kelly à la Maison Blanche n'est toutefois pas le seul élément ayant poussé Donald Trump à se séparer de son directeur de la communication moins de dix jours après son arrivée. En effet, plusieurs proches du président affirment que ce limogeage fait suite aux propos tenus par Anthony Scaramucci dans une interview qu'il a accordée au magazine The New Yorker.

| Lire aussi Le nouveau dir com' de Trump met la pagaille à la Maison-Blanche

Dans cet entretien, l'homme d'affaires new-yorkais qualifiait Reince Priebus, chef de cabinet de la Maison Blanche jusqu'au 28 juillet, d''"enfoiré de schizophrène paranoïaque"  et l'accusait d'être à l'origine des fuites d'informations dans les médias. Anthony Scaramuci promettait également de "virer tout le monde" si cela était nécessaire pour mettre fin aux nombreuses rumeurs qui courent dans la presse et qui proviendraient de personnes travaillant à la Maison Blanche.

La brutalité des déclarations avait suscité la stupeur et la consternation dans les cercles politiques et médiatiques à Washington après qu'ils ont été publiés. Après l'annonce de son renvoi, la porte-parole de la Maison Blanche Sarah Huckabee Sanders a expliqué que ces propos avaient motivé le départ d'Anthony Scaramucci.

"Le président a évidemment eu le sentiment que les commentaires d'Anthony étaient inappropriés pour une personne occupant une telle fonction [...]", a confirmé la porte-parole lors d'un point presse lundi après-midi.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :