"Le Japon préférerait que le Royaume-Uni reste dans l'UE" (Shinzo Abe)

Le Premier ministre du Japon s'immisce dans le débat sur le "Brexit", quelques semaine avant le referendum sur le sujet au Royaume-Uni.
Le  Premier ministre japonais, Shinzo Abe.
Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe. (Crédits : Reuters)

Shinzo Abe prend la suite de Barack Obama. Le chef du gouvernement japonais a déclaré ce jeudi qu'une éventuelle sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne ferait du pays "une destination moins attractive pour les investissements japonais".

"C'est mieux pour le monde"

Il se trouvait à Londres dans le cadre d'une réunion de préparation au G7.  Lors d'une conférence de presse aux côtés de son homologue David Cameron, il a également déclaré :

"Le Japon préférerait clairement que le Royaume-Uni reste dans l'Union européenne. C'est mieux pour le monde qu'il reste dans une Europe forte."

Il a rappelé qu'un millier d'entreprises japonaises employant quelque 140.000 personnes sont présentes dans le pays. Il a qualifié ce dernier de "porte d'entrée pour l'UE". D'après David Cameron, le montant total des investissements japonais au Royaume-Uni s'élevait à 38 milliards de livres (48 milliards d'euros) fin 2014.

Plusieurs scrutins

Deux semaines plus tôt, le président américain Barack Obama est intervenu dans ce dossier, agitant la menace de graves difficultés pour le pays en cas de majorité pour le Brexit lors du referendum du 23 juin.

Mais ce jeudi, les électeurs britanniques avaient d'autres choix à faire. Ils étaient en effet appelé à voter pour des élections locales, notamment municipales.

>> Londres : un "anti-Brexit" en passe de succéder à Boris Johnson ?

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 07/05/2016 à 22:49
Signaler
La vraiment de quoi je me mêle.... Nous ne leur demandons pas leur avis... Nous somme déjà simpas de demander au anglais... Nous pourrions demander au 26 autres pays... Car après tous s'est les 26 qui règle la pare de la GB dans la construction europ...

à écrit le 06/05/2016 à 23:00
Signaler
M. Abe parle du bon sens pour une fois. Les japonais parlent l'anglais, le lingua franca du monde - donc, Angleterre est le point d'aterrissage logique. Deuxieme, ils travaillent tres dur - incompatible avec l'inflexibilite communiste francais. Deuxi...

à écrit le 06/05/2016 à 21:20
Signaler
Il n'y a que ceux qui sont en dehors de la zone euro et de l'UE de Bruxelles qui y voient leur intérêt!

à écrit le 06/05/2016 à 16:17
Signaler
de quoi il se mêle ? Ce polichinelle des usa, qui poursuit une politique belliqueuse et destructrice aussi bien pour son pays que pour la régon est tout sauf un exemple à suivre. Dans son pays atomisé qui bafoue - comme tous les partenaires des usa -...

à écrit le 06/05/2016 à 6:11
Signaler
L'interet des Japonais et des USA est que les anglais restent en Europe. L'interet des anglais et des europeens est le Brexit. Laissons les Anglais et les europeens decider de notre destin.

à écrit le 06/05/2016 à 5:10
Signaler
Bref qui dit Brexit dit fin du monde ? Plus sérieusement quelques grosses fortunes mondiales semblent avoir peur de cette issue ...

à écrit le 05/05/2016 à 21:04
Signaler
L'Europe n'est pas la France, elle est un espace collaboratif entre trois grandes puissances DE, GB et FR la dernière. L'Europe bien sûr bénéficie de la culture de liberté très anglaise : liberté de conscience et liberté d'entreprendre. Les deux autr...

à écrit le 05/05/2016 à 18:40
Signaler
Les Japonais ont perdu le contrat des sous- marins avec l' Australie , pas question de perdre celui dont ils disposent en Ue .....

à écrit le 05/05/2016 à 18:32
Signaler
Il doit y avoir le feu a la maison Europe déja anti-démocratique pour faire venir Abe et Obama au secours du GB..... De quoi je me mèle !!!!!

à écrit le 05/05/2016 à 17:40
Signaler
Aussi bien Obama que Shinzo Abe, disent clairement comment ils voient la GB. C'est la porte d'entrée à l'UE pour leurs entreprises. La raison en est simple, la législation sociale de GB est la plus légère et la fiscalité pour les hauts revenus par...

à écrit le 05/05/2016 à 16:44
Signaler
Je suis un simple citoyen et je suis pour le Brexit ras le bol de baisser le pantalon devant nos amis anglais. Ils ne veulent pas de l'Union et bien qu'ils la quittent et s ils souhaitent rester alors on doit revoir toutes les concessions qui on été ...

à écrit le 05/05/2016 à 16:32
Signaler
On a bien compris : ceux qui utilisent le Royaume-Uni comme cheval de troie pour nous enfourner leur camelote préfèreraient que ceux-ci restent dans l'Europe ... D'autres avis un peu moins intéressés ?? :-)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.