Le taux de chômage américain au plus bas depuis 2008

 |   |  284  mots
(Crédits : © Shannon Stapleton / Reuters)
En août, le taux de chômage américain est retombé au plus bas depuis 2008. Mais les créations d'emplois ont été inférieures aux prévisions, et de nombreux chômeurs ont en fait quitté le marché du travail, et ne sont pas comptés dans les statistiques

Le taux de chômage aux Etats-Unis a reculé à son plus bas niveau depuis avril 2008, juste avant la crise financière, même si les créations d'emplois en août ont été décevantes, selon les chiffres du ministère du Travail publiés vendredi.

Le taux de chômage est descendu à 5,1% contre 5,3% dépassant les attentes des économistes, même si l'économie n'a créé que 173.000 emplois en août, un chiffre décevant pour les analystes qui tablaient sur 217.000 nouvelles embauches, notamment sous l'effet différé d'une forte croissance au deuxième trimestre (3,7% en rythme annuel).  Un chiffre qui a provoqué la chute des marchés, montrant que l'économie américaine fonctionne moins bien que prévu. La baisse du taux de chômage s'explique notamment par une révision en hausse des créations d'emplois sur les trois mois précédents.

Chômeurs découragés

Au delà de cet affichage officiel, la situation de l'emploi aux Etats-Unis n'est pas si florissante. Si c'était le cas, les salaires seraient en nette hausse, ce qui est loin d'être le cas. La cible officielle pour les hausses salariales est comprise entre 3,5% et 4% sur un an, or la hausse constatée est limitée à 1,8% pour les salariés hors cadres.

En réalité, nombre de chômeurs se sont découragés, et ne cherchent plus d'emploi. Ils sont donc sortis de statistiques. Résultat: le taux d'emploi des 25-54 ans, le coeur de la population active, stagne à 77%, alors qu'il dépassait les 80% avant la crise. Si 3% de cette catégorie d'âge se trouvait sur le marché du travail, les chiffres du chômage s'en ressentiraient nécessairement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/09/2015 à 7:55 :
Le blabla antiaméricain est toujours d'actualité mais en attendant, ce pays de 300 millions d'habitants reste en tête et montre le chemin au monde. De plus, son pouvoir par l'armée, le renseignement et le dollar, le rend indéboulonnable pour des décennies encore... Il est même de plus en plus influent.....n'en déplaise à certains.... Poutine et la Chine gémissent....
Réponse de le 05/09/2015 à 9:02 :
L'empire est sur le déclin mais ça ne fait pas plaisir à tout le monde de le dire, semble t il.
Réponse de le 05/09/2015 à 12:00 :
@suivant: attention à l'idéologie aveugle ! Je crois même que cela pourrait arriver beaucoup plus rapidement que tu ne penses. Le pouvoir par l'armée, c'est 1,5 millions de soldats en Chine; le dollar est maintenant remis en question par les BRICS et l'influence des US est en recul (malgré tes affirmations), notamment dans les pays du Golfe (Arabie Saoudite comprise qui vient de signer des accords importants avec la Russie). Mais bon, la géopolitique n'est pas une science inerte :-)
a écrit le 05/09/2015 à 7:31 :
La réalité du chômage étasunien décrite dans cet article de Paul Craig Roberts (10/08)
sur l'excellent blog Zerohedge traitant de finance à Wall Street .
Pourquoi le journalisme français dissimule-t-il en général cette vérité qui est que le chômage US est proche de 23 % ?
http://www.zerohedge.com/news/2015-08-10/us-economy-continues-its-collapse
a écrit le 04/09/2015 à 18:47 :
Je voudrais bien que quelqu'un m'explique pourquoi le taux de sous emploi U6 américain n'est jamais publié en France? Car il est plus proche de la vérité? Au environ
Les bourses ont très mal réagit à cette "bonne nouvelle". L''économie americaine ne va pas aussi bien que l'on nous dit.
a écrit le 04/09/2015 à 18:01 :
C'est un scandale ! Le libéralisme a encore frappé. Nous autres les socialistes lutterons pour conserver le modèle social français et surtout, le fameux service public à la française, s'il-vous-plait !
Réponse de le 05/09/2015 à 7:42 :
les socialistes sont encore plus aveugles que les autres.
a écrit le 04/09/2015 à 17:47 :
"fonctionne moins bien que prévu"... Si quelqu'un croit encore leurs chiffres, ce sera un illuminé (ou un propagandiste).
Réponse de le 04/09/2015 à 18:28 :
Bah, l'Amérique, c'est les plus beaux, les plus forts, alors... forcément ! On ne va certainement pas crier sur les toits qu'il y a plus de 90 millions de personnes en âge de travailler qui ont disparu de la population active !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :