Les Etats-Unis maintiennent leurs taxes sur l'aéronautique à 15%

 |  | 282 mots
Lecture 1 min.
Airbus a déclaré regretter profondément la décision des Etats-Unis de conserver les taxes sur ses avions.
Airbus a déclaré "regretter profondément" la décision des Etats-Unis de conserver les taxes sur ses avions. (Crédits : Benoit Tessier)
L'administration américaine a décidé de maintenir sa taxe de 15% sur les importations de produits aéronautiques, visant notamment Airbus, et a refusé de baisser les droits de douane sur les produits alimentaires, les vins et les spiritueux en provenance de l'Union européenne.

Les Etats-Unis ont annoncé mercredi la levée de taxes imposées sur des produits importés de Grèce et du Royaume-Uni dans le cadre du litige sur les subventions à Airbus et Boeing et l'instauration de taxes équivalentes sur des produits français et allemands.

Ces modifications entreront en vigueur le 1er septembre, a déclaré le bureau du Représentant au Commerce, Robert Lighthizer, tout en annonçant sa volonté d'entamer une nouvelle procédure avec l'UE pour parvenir à une solution.

Feu vert de l'OMC

Washington a reçu en octobre dernier le feu vert de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) pour appliquer des taxes douanières sur 7,5 milliards de dollars d'importations de l'UE dans le cadre de cette querelle sur l'aéronautique qui dure depuis plus de 15 ans.

La somme de 7,5 milliards de dollars n'est pas affectée par la décision de l'administration, a précisé Robert Lighthizer. Le niveau des taxes restera également inchangé, à 15% pour l'aéronautique et 25% pour tous les autres produits.

Vodka, gin et bière épargnés

Robert Lighthizer a ignoré les appels de représentants de l'UE et de législateurs américains en faveur d'une baisse des droits de douane sur les produits alimentaires, les vins et les spiritueux de l'UE, mais n'a pas ajouté de droits de douane sur la vodka, le gin et la bière comme il en avait menacé. Airbus a déclaré "regretter profondément" la décision des Etats-Unis de conserver les taxes sur ses avions.

Le commissaire européen au Commerce, Phil Hogan, poursuivra ses discussions avec son homologue américain afin de parvenir à trouver une solution, a déclaré un représentant européen.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/08/2020 à 12:09 :
Pas d'autre solution qu'appliquer des taxes équivalentes sur les mêmes produits des USA. C'est aussi une question de crédibilité face aux USA.
L'Europe doit exister et se faire exister.
Réponse de le 15/08/2020 à 20:14 :
Menaçons de taxer Boeing à 20% et subventionnons AIRBUS à hauteur de 40 milliards d’€.
Trump, ne comprend que le rapport de force. Bon sang soyez ferme !
J’espère que l’Allemagne comprend que ses intérêts sont directement menacés.
a écrit le 13/08/2020 à 11:45 :
C'est une façon d'imposer à Airbus de faire fabriquer dans ses usines US et donc de voler les emplois français, c'est littéralement une façon de manger le pain des Français comme le disait ironiquement ce crétin de fernand Raynault déjà écervelé (ça date) par l'establishment pharisien non pas francais mais d'ile de france.
L'ile de France est bien une ile, elle fait partie de la Thalassocratie anglo-américaine, c'est une tête de pont de l'impérialisme anglo-saxon.

Changeons la capitale de la France pour changer l'establishment, le deep state français, traitre à la nation. Castex doit éradiquer l'ex-Caste !
Réponse de le 21/08/2020 à 10:51 :
AIRBUS fabrique déjà aux US...
a écrit le 13/08/2020 à 11:43 :
L'UE va encore une fois rester inerte et payer la facture. Pourtant Boeing vient d'être largement subventionné par Trump avec des contrats militaires faramineux.
a écrit le 13/08/2020 à 11:37 :
Le marché commun a été créé pour ne pas dépendre des autres continents. L'Europe devait suffire au développement de l'union. Mais la course à la domination économique du monde nous a détourné de nos objectifs.
a écrit le 13/08/2020 à 11:36 :
la solution est simple
soit il faut refacturer ca au client americain ( et la ca fera comme avec les taxes chinoises votees par trump)
soit il faut dire qu'a ce prix on ne peut plus livrer, et vu l'integration des supplychains, de preference en flux tendus ( en mode piece flow), ca va leur mettre a l'arret les chaines de boeing ( oui je sais, pour l'instant ils sont de toute facon a l'arret)
a écrit le 13/08/2020 à 11:34 :
15...20% plus cher? Les Américains qui achètent des produits Français, ce ne sont pas les électeurs de Trump, gavés de Hamburger aux hormones, de Soda bourré de sucre, de Poulets à la javel accompagnés d'OGM.
Les produits européens sont d'une qualité supérieure à ce qui est produit aux US. Les classes aisées en ont la conscience ET les moyens. Un peu plus cher ne les détournera pas pour acheter la "daube" américaine. Il est urgent de ne rien faire, Trump n'est pas éternel.
Réponse de le 13/08/2020 à 16:15 :
"Les produits européens sont d'une qualité supérieure à ce qui est produit aux US". Il faut vite le dire, ça peut être vrai dans certains cas mais ce n'est certainement pas une généralité. Ou bien notre commerce extérieur serait à un tout autre niveau.
Réponse de le 13/08/2020 à 17:32 :
En parlant de Trump :

Donald Trump repart en croisade, loin de la Chine cette fois-ci. Sous l'impulsion du milliardaire républicain, les normes des douches vont être révisées aux Etats-Unis, alors que le président s'est plaint d'une pression d'eau insuffisante pour ses cheveux. Le ministère américain de l’énergie a proposé mercredi un changement des normes des pommeaux de douche, afin de permettre l'installation de plusieurs pommeaux sur un seul raccord, une façon de contourner les mesures d'économie d'eau mises en place sous George H. W. Bush.Les normes établies en 1992 limitent le débit d'eau à 9,5 litres par minute pour les douches et il avait été décidé en 2011 que les douches multi-jets constituaient un appareil unique auquel appliqué la limitation, rappelle le magazine Forbes.
Réponse de le 14/08/2020 à 5:32 :
@ la chose.
Cette limitation a depuis longtemps ete contournee.
Il suffit d'installer en amont de l'installation sanitaire un surpresseur et son ballon de reserve, 300, 500 litres, voire davantage suivant les besoins, un hotel par exemple.
Toutes les maisons cossues aux USA sont equipees de ce materiel.
Voyagez et constatez, si vous avez des amis americains.
a écrit le 13/08/2020 à 10:06 :
Cela semblait évident surtout avec cette faiblesse désastreuse des européens de s'adresser à des institutions faites par les américains il faut vraiment être complètement idiot pour se reposer là dessus mais hélas des idiots au sein de nos dirigeants européens nous n'en manquons pas !

Mike le poulet sans tête avait le plus beau corps d'athlète de la compète mais n'a toujours pas trouvé la ligne de départ, 3, 2, 1... trop tard !

Pendant que le monde insulte Trump les États Unis exultent où contempler l'Amérique régner.
Réponse de le 14/08/2020 à 17:07 :
@ pot de colle: "Attendez les prochaines elections au lieu d'exulter. "

Tu n'as pas compris mon commentaire veux tu que je te l'explique ? Non parce que je fais pas l'effort pour rien hein...

Et si c'est une volonté de la kommandatur merci de supprimer mon commentaire et non pas de le décorer.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :