Les Etats-Unis ont créé près d'un million d'emplois en juillet

Les Etats-Unis ont créé 943.000 emplois en juillet, un chiffre bien plus élevé que ce qui était attendu. Le taux de chômage baisse de 0,5 point, à 5,4%. La tendance pourrait toutefois être perturbée par l'apparition du variant Delta qui se répand à travers le pays.

2 mn

Au total, 943.000 emplois ont été créés en juillet aux Etats-Unis, a annoncé vendredi le département du Travail.
Au total, 943.000 emplois ont été créés en juillet aux Etats-Unis, a annoncé vendredi le département du Travail. (Crédits : Reuters)

La situation du marché du travail aux Etats-Unis s'améliore. Au total, 943.000 emplois ont été créés en juillet, a annoncé vendredi le département du Travail. C'est mieux que ce que le consensus d'analystes prévoyaient. Ils tablaient sur un chiffre de 925.000, et au-dessus du chiffre de juin, qui a enregistré la création de 938.000 emplois, selon des données révisées à la hausse. Le taux de chômage, lui, baisse de 0,5 point, à 5,4%, contre 5,6% attendu. C'est son niveau le plus bas depuis 16 mois.

"En juillet, des créations d'emplois notables ont eu lieu dans les loisirs et l'hôtellerie, dans l'éducation et dans les services professionnels et commerciaux", souligne le département du Travail dans son communiqué.

Disparités selon les populations

Il y a toutefois des disparités. Le taux de chômage des minorités noire et hispanique est aussi toujours bien plus élevé que celui des blancs. En outre, le taux de participation au marché de l'emploi, de 61,7%, est quasi inchangé (+0,1 point), et reste inférieur de 1,6 point à celui de février 2020. Cela montre que de nombreuses personnes sont encore en dehors des statistiques de l'emploi.

Car les freins au retour à l'emploi restent nombreux: enfants à garder, fréquences et horaires toujours réduits des transports en commun, mais aussi craintes liées au virus, renforcées avec la circulation du variant Delta. Cela a conduit de nombreuses personnes à quitter le marché du travail.

Pour les chômeurs, comptabilisés dans le taux de participation, les allocations chômage plus généreuses versées pour faire face à la pandémie sont critiquées, notamment par certains républicains qui estiment que ces aides dissuadent les chômeurs à chercher un emploi. La moitié des Etats du pays les a déjà diminuées ou supprimées, sans attendre leur expiration début septembre.

L'emploi, une priorité pour Joe Biden

Pour Joe Biden, qui a fait de l'emploi une des priorités de sa mandature, ces chiffres vont dans le bon sens. Le président américain doit s'exprimer sur ce rapport, véritable baromètre de la reprise américaine.

Ces progrès pourraient être en effet remis en cause avec la propagation du variant Delta. Les chiffres publiés reflètent la situation au début du mois de juillet. A l'époque, le variant Delta n'était pas perçu comme une menace imminente pour l'économie américaine.

Sans compter que malgré cette embellie de juillet, il manque toujours 5,7 millions d'emplois comparé à février 2020, juste avant le début de la pandémie aux Etats-Unis et les mesures brutales de confinement qui avaient abouti au licenciement de plus de 20 millions de personnes. Le taux de chômage était alors au plus bas depuis 50 ans, à 3,5%.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 08/08/2021 à 10:40
Signaler
"....Sans compter que malgré cette embellie de juillet, il manque toujours 5,7 millions d'emplois comparé à février 2020...." 100 millions d'américains en âge de travailler ( de 15 à 64 ans ) n'apparaissent plus dans aucune statistique... disparus...

à écrit le 07/08/2021 à 10:52
Signaler
Au delà des annonces chiffrées il faut regarder la qualité et la pérennité des emplois créés…

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.