Les infirmières britanniques, en grève pour la première fois en un siècle, réclament 20% d'augmentation

Le syndicat d'infirmières Royal College of Nurses se met en grève les 15 et 20 décembre. Le gouvernement rejette pour l'instant leurs demandes d'augmentation salariale de 20%, qualifiées d'« inabordables ». En manque de 130.000 postes, le NHS britannique s'apprête à vivre un hiver difficile.
Le RCN décrète sa première grève en 106 ans d'existence.
Le RCN décrète sa première grève en 106 ans d'existence. (Crédits : Reuters)

Jamais en 106 ans, les infirmières britanniques n'avaient fait valoir leur droit de grève jusqu'à aujourd'hui. Le syndicat des infirmières britanniques annoncent deux journées de mobilisation les 15 et 20 décembre prochains, après « le rejet de négociations de la part du gouvernement ». Il réclame au gouvernement une hausse immédiate des rémunérations alors que le salaire réel a fondu de 20% depuis 2010.

« Les infirmières en ont assez », affirme la secrétaire générale du syndicat Royal College of Nurses (RCN) Pat Cullen. « Assez des bas salaires, (...) assez de ne pas pouvoir donner aux patients les soins qu'ils méritent ».

Un hôpital sur quatre a monté une banque alimentaire

Le salaire en début de carrière d'une infirmière débutante se situe ainsi à 27.000 livres bruts (31.400 euros). La flambée de l'inflation, qui atteint un sommet inédit en 40 ans à 11% de hausse annuel des prix, alourdit le coût de la vie pour de nombreux ménages, en particulier sur l'alimentation (+16,4% sur un an) et l'énergie. Un quart des hôpitaux ont ainsi monté leur propre banque alimentaire pour subvenir aux besoins de leurs soignants.

Les mouvements sociaux se multiplient en Grande-Bretagne depuis cet été et se cristallisent sur la question salariale. Les postiers ont déjà prévu d'étendre leur mouvement social jusqu'aux fêtes, tout comme une partie des employés des grands magasins Harrod's. L'aéroport londonien d'Heathrow a lui été ralenti le week-end dernier par les grèves de bagagistes. Quant au métro londonien, il a été totalement paralysé le 10 novembre dernier par une mobilisation massive sur fond d'oppositions à un plan de réduction des coûts.

Le gouvernement rejette des demandes « inabordables »

Concernant les soignants, le ministre de la Santé Steve Barclay estime que « c'est une période difficile pour tout le monde » et que son gouvernement n'est pas en mesure de répondre à leurs revendications « inabordables »  qui « représentent une augmentation salariale de 19,2% ». Dans son dernier budget, l'exécutif britannique a augmenté de 3,3 milliards de livres l'an prochain et l'année suivante le budget du NHS, qui coûte 190 milliards d'euros.

Au-delà de la question salariale, les infirmières exigent des moyens supplémentaires alors que 130.000 postes sont vacants dans le seul système de santé d'Angleterre, dont 12.000 médecins hospitaliers et 47.000 infirmières. Face à ce déficit de bras, le NHS est plus démuni que jamais après deux ans de pandémie. 7,1 millions de personnes se trouvent dans l'attente d'un traitement. « L'hiver s'annonce rude », a admis Matthew Taylor, le directeur de la confédération des hôpitaux anglais.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 25/11/2022 à 23:00
Signaler
Les infirmiers bossent? Ou faut dire iel sont en greve ?

à écrit le 25/11/2022 à 14:18
Signaler
Se passent ils aussi des infirmières non vaccinées ?

à écrit le 25/11/2022 à 12:36
Signaler
Il en aura fallu du temps pour observer en profondeur les dégâts causés par le Thatchérisme et, avec lui toutes ces années dévouées au néolibéralisme. Allez donc chercher l'oseille à la City, il n'y en a jamais eu autant depuis "le big bang" de la fe...

à écrit le 25/11/2022 à 10:49
Signaler
"qualifiées d' inabordables »" Par contre alimenter ceux qui possèdent tout par centaine de milliards d'argent public n'est pas "inabordable" pour eux. Ils se rendent compte que nous avons internet et que ya plus que les trolls à chercher à nous fair...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.