Lutte anti-tabac : l'ex-maire de New York fait don de 20 millions de dollars

 |   |  502  mots
L'ex-maire de New York Michael Bloomberg est l'ambassadeur mondial de l'OMS pour les maladies non transmissibles et fondateur de Bloomberg Philanthropies.
L'ex-maire de New York Michael Bloomberg est l'ambassadeur mondial de l'OMS pour les maladies non transmissibles et fondateur de Bloomberg Philanthropies. (Crédits : © Lucy Nicholson / Reuters)
La Fondation du milliardaire et ancien maire de New York Michael Bloomberg a dévoilé ce 14 août les noms des trois organisations choisies pour diriger STOP, une ONG dotée de 20 millions de dollars sur 3 ans, chargée de dénoncer les "pratiques trompeuses" de l'industrie du tabac.

L'ancien maire de New York Michael Bloomberg poursuit son leadership dans la lutte anti-tabac. Ce 13 août, le milliardaire a dévoilé les noms des trois organisations choisies pour diriger STOP, l'ONG créée par sa propre fondation en mars 2018 lors de la Conférence mondiale sur le tabac et la santé en Afrique du Sud, et chargée de dénoncer les pratiques trompeuses de l'industrie du tabac.

Dotée d'un budget de 20 millions de dollars sur trois ans, elle sera donc dirigée de façon collégiale par l'Université de Bath (Royaume-Uni), le Centre mondial pour la bonne gouvernance dans la lutte anti-tabac (Thaïlande) et l'Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires (Paris).

"Les fabricants de tabac cachent toujours la vérité"

Ce nouveau "groupe mondial de surveillance de l'industrie du tabac" publiera notamment des rapports d'investigation détaillant les "stratégies trompeuses" de l'industrie du tabac. Il fournira aussi des outils et du matériel de formation aux pays à revenu faible ou intermédiaire afin de lutter contre son influence.

Dans un communiqué publié sur le site de la fondation Bloomberg Philanthropies, Michael Bloomberg cible en particulier les dangers de la publicité (agressive) des fabricants souvent à destination des jeunes, et l'image construite depuis des décennies autour de la cigarette.

« Quand j'étais enfant, il y avait souvent de faux médecins dans les publicités sur le tabac, qui vantaient les bienfaits des cigarettes. Aujourd'hui, les fabricants de tabac cachent toujours la vérité sur leurs produits mortels et trouvent de nouveaux moyens pour contourner les lois qui protègent la santé publique. STOP protégera les consommateurs en mettant en lumière les manœuvres sournoises de l'industrie du tabac, y compris le marketing ciblant les enfants".

La consommation de tabac augmente dans les pays à revenus faibles et intermédiaires

Selon la fondation Bill & Melinda Gates, qui appuie le combat de Michael Bloomberg, plus d'un milliard de personnes dans le monde consomment des produits du tabac. Et si ces dernières années, la consommation de tabac stagne dans les pays à revenus élevés, elle augmente dans les pays à revenus faibles et intermédiaires - d'où l'importance d'aider financièrement les ONG dans ces États-là.

Alors qu'il était encore maire de New York (2001-2013), le démocrate passé républicain en 2007 a multiplié les politiques anti-tabac - la dernière en date étant l'interdiction de la cigarette électronique dans les lieux publics, tels que les bars et restaurants.

À l'hiver 2016, il a aussi annoncé investir 360 millions de dollars dans la lutte anti-tabac, en répartissant l'effort financier entre 59 pays sur cinq ans, dont l'Inde et l'Indonésie, des pays à forte concentration de fumeurs. Là-bas, plus de la moitié des adultes ne savent pas qu'il existe un risque d'accident vasculaire cérébral pour les fumeurs, indique un récent rapport de l'OMS. Idem pour la Chine : plus de 60% de la population ignore que les fumeurs s'exposent à un risque accru d'infarctus.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/08/2018 à 14:51 :
""Les fabricants de tabac cachent toujours la vérité""

Hein !? Ben non on sait très bien qu'il y a plus de 200 poisons là dedans, les fumeurs en premier, il faudrait être sourd et aveugle pour ne pas le savoir même. On espère que l'agro-industrie et l'industrie chimique, qui génèrent bien plus de cancers que le tabac, subissent bientôt la même dénonciation hein... Ben vous êtes où les gars !?

"Idem pour la Chine : plus de 60% de la population ignore que les fumeurs s'exposent à un risque accru d'infarctus."

Ne leur dites surtout pas ! Avec le cancer passé première cause de mortalité ça donnerait envie plutôt même l'infarctus...
Réponse de le 16/08/2018 à 0:45 :
Quid des lagos?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :