Cigarettes : le paquet neutre n'a aucun impact sur les jeunes fumeurs

 |   |  675  mots
(Crédits : REGIS DUVIGNAU)
Le paquet de cigarettes neutre laisse relativement indifférents les fumeurs de 17 ans, a affirmé jeudi l'Observatoire français des drogues et toxicomanies, qui a sondé cette catégorie d'âge particulièrement ciblée par l'industrie du tabac.

L'OFDT a interrogé 7.299 Français de cet âge entre novembre 2016 et février 2017, l'époque où le paquet neutre s'est imposé, puisqu'il est obligatoire depuis le 1er janvier 2017. L'un des résultats frappants est que les fumeurs sont beaucoup moins nombreux à trouver une efficacité au paquet neutre que les non-fumeurs.

"La divergence parfois marquée des perceptions entre fumeurs et non-fumeurs laisse entendre que cette mesure pourrait, chez les adolescents, contribuer davantage à prévenir l'initiation au tabagisme qu'à favoriser l'abandon du tabac", a estimé l'OFDT, groupement d'intérêt public.

Interrogés pour savoir si ce paquet neutre peut "aider les plus jeunes à ne pas fumer", les ados dans leur ensemble sont 49,4% à répondre "certainement pas" ou "probablement pas", contre 40,8% "c'est possible" ou "très certainement".

Mais parmi ceux qui fument tous les jours, 38,9% pensent que le paquet neutre n'aidera "certainement pas", et 27,0% "probablement pas", soit un total de près de deux tiers.

L'impact des messages peu convaincants

D'après 84,7% de ces fumeurs, "le paquet n'a aucune importance, c'est le goût qui compte". Seulement 16,2% croient qu'"il est possible d'acheter des cigarettes uniquement parce que le paquet nous plaît".

Pour autant, les ados reconnaissent un certain mérite aux messages du type "Les fumeurs meurent prématurément" ou "Fumer provoque un vieillissement de la peau". Cela "permet de prendre conscience des dangers du tabac" pour 91,6% des sondés, et "peut décourager de commencer à fumer" pour 64,1%.

"Le tabac tue la moitié de ceux qui en consomment"

Dans l'échantillon interrogé, 44,4% des jeunes de 17 ans déclaraient n'avoir jamais fumé, 23,4% fumer tous les jours, et les 32,2% restants fumer occasionnellement ou avoir déjà fumé par le passé.

Jeudi est la Journée mondiale sans tabac, l'occasion pour l'Organisation mondiale de la santé de rappeler que "le tabac tue la moitié de ceux qui en consomment". Au 20e siècle, le tabac a fait 100 millions de victimes, soit plus que les 60 à 80 millions de morts de la Seconde Guerre mondiale réunis aux 18 millions de morts de la Première Guerre mondiale. Si la tendance actuelle se poursuivait, le tabac pourrait faire près d'un milliard de morts au 21e siècle.

Le tabac est la première cause évitable de mortalité: une personne meurt toutes les six secondes sur la planète à cause de la cigarette, selon l'OMS. Le tabagisme actif ou passif tue au total plus de 7 millions d'humains chaque année. Cancers, en particulier du poumon, infarctus, AVC, BPCO sont les principales maladies associées au tabac.

Fumer, combien ça coûte ?

Non seulement fumer tue, mais cette addiction coûte de plus en plus cher en termes de finances personnelles, comme le rappelle l'article de France Info ce matin, "Combien d'argent avez-vous dépensé en cigarettes depuis que vous fumez ?". Grâce à un module de calcul mis à disposition sur le site web de la radio, chaque fumeur peut connaître la somme totale dépensée depuis le début de son addiction au tabac.

Statista, tabac, dépenses des Français, cigarettes

 [Près de 40.000 euros: c'est la somme dépensée par le fumeur qui a fumé un paquet par jour depuis vingt ans. Cliquez sur l'infographie pour l'agrandir. Sources : OFDT et France InfoCrédit : Statista*]

1.436 milliards de dollars : le coût mondial en dépenses de santé

Enfin, il faut rappeler le coût pour la société pour soigner toutes les pathologies liées au tabagisme. Ce fléaul absorbe environ 6% des dépenses mondiales consacrées à la santé ainsi que 2% du produit intérieur brut (PIB) global, selon la première étude réalisée sur le sujet, publiée en janvier 2017 dans la revue scientifique Tobacco Control.

Cette analyse coordonnée par l'OMS montre qu'en 2012 le coût total du tabac pour la société à l'échelle mondiale s'est élevé à 1.436 milliards de dollars dont 40% à la charge des pays en développement.

(avec AFP)

(*) Un graphique de notre partenaire Statista.

___

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE

"Tabagisme et paquet de cigarettes : opinions des adolescents de 17 ans (Télécharger le rapport de l'OFDT)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/08/2018 à 9:23 :
Le titre est trompeur : ce que dit l'enquête, c'est que les jeunes *pensent* que le paquet neutre n'a pas d'effet sur eux. Mais quand on regarde les statistiques on constate que c'est la tranche d'âge pour laquelle on a observé la plus forte baisse du tabagisme à la suite de l'instauration du paquet neutre, aussi bien en Australie qu'en France.
a écrit le 31/05/2018 à 19:06 :
Il faut être naïve de croire que la couleur du paquet a une influence sur les fumeurs.
a écrit le 31/05/2018 à 17:02 :
1/3 des gens hospitalisés, ça serait à cause du tabac, ça en fait des dégâts (et des coûts). Sais pas si y a un seuil minimum, les goudrons sont là pour chaque cigarette, une seule ou le paquet chaque jour, quel est le pire (selon son patrimoine génétique) ? Il vaut mieux ne pas commencer, c'est une drogue dure.
a écrit le 31/05/2018 à 14:46 :
Stop clopes : stop cancer ! No cannabis et no smoking attitude !
a écrit le 31/05/2018 à 9:01 :
pas etonnant........ s'ils avaient suivi un minimum de formation, ils auraient su ca avant...... bon,, vu que les deicisions sont prises pas des crabes administratifs incompetents........... au passage, les spots tele sur la securite routiere ou on voit un jeune avoir un accident et se transformer en zombie defigurer, ca n'a aucun impact non plus, sauf faire rire les jeunes...
a écrit le 31/05/2018 à 8:35 :
Une femme de ménage prend plus de risques d’attraper un cancer avec les produits qu'elle utilise qu'un fumeur d'un paquet de clopes par jour.

Si à un moment on parlait vrai aux gens peut-être qu'ils seraient moins sceptiques vis à vis des innombrables informations dont on nous abreuve alors que nombreuses étant orientées dans le seul intérêt du secteur politico-financier.

"Perturbateurs endocriniens, un danger pour le cerveau" https://www.la-croix.com/Journal/Perturbateurs-endocriniens-danger-cerveau-2018-05-25-1100941534

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :