Migrants : Rome présente son "code de conduite" aux ONG

 |   |  243  mots
Le texte, présenté par Marco Minniti, ministre de l'Intérieur italien, comporte 12 points auquel les ONG devront adhérer pour pouvoir continuer à accéder aux ports de la péninsule.
Le texte, présenté par Marco Minniti, ministre de l'Intérieur italien, comporte 12 points auquel les ONG devront adhérer pour pouvoir continuer à accéder aux ports de la péninsule. (Crédits : Reuters)
Le texte, présenté par l'Italie et comportant 12 points, a d'ores et déjà essuyé les critiques des ONG. Celles-ci craignent qu'avec les restrictions dont il est question, cela entraîne des conséquences humaines désastreuses.

Le ministère italien de l'Intérieur, Mario Minniti, a présenté mardi aux organisations non-gouvernementales (ONG) qui viennent en aide aux migrants en Méditerranée un "code de conduite" en 12 points auquel elles devront adhérer pour pouvoir continuer à accéder aux ports de la péninsule.

Le texte prévoit, entre autres, d'imposer la présence de policiers à bord de leurs bateaux et d'interdire le transfert des migrants secourus sur d'autres navires. Cette mesure obligerait les ONG à les transporter elles-mêmes à terre, ce qui limiterait leurs opérations.

La Commission européenne avait estimé, début juillet, le travail des ONG risquait "d'inciter les migrants à tenter la dangereuse traversée de la Méditerranée". Ce qui avait provoqué l'ire des organisations humanitaires.

Les ONG contestent le projet

Alors que Mario Morcone, chef de cabinet du ministre de l'intérieur Marco Minniti, présentait le projet aux neuf organisations, l'une d'elle découvrait 13 corps au large des côtes libyennes.

Les ONG, qui contestent plusieurs points du projet, craignent que cela provoque des conséquences humaines désastreuses. Elles doivent présenter vendredi les modifications qu'elles souhaitent apporter au texte, lors d'une nouvelle réunion.

Selon un délégué présent mardi, Mario Morcone n'a pas caché son agacement face à leurs exigences. "Votre solidarité avec l'Italie est hypocrite", aurait-il déclaré.

Depuis le début de l'année, près de 100.000 migrants sont arrivés en Italie.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/07/2017 à 6:48 :
les ong pullulent de plus en plus car sous couvert d'humanité elles permettent surtout à certains un bon job bien rémunéré pendant que les bénévoles triment !!
a écrit le 26/07/2017 à 18:28 :
"Alors que Mario Morcone, chef de cabinet du ministre de l'intérieur Marco Minniti, présentait le projet aux neuf organisations, l'une d'elle découvrait 13 corps au large des côtes libyennes."
Avec les nouvelles mesures, on ne le saura plus.
Beurk !
Réponse de le 26/07/2017 à 22:17 :
Avec 7 milliards d'habitants sur terre apprendre la mort d'une vingtaine de personne relève de l'exploit ...
Pendant qu'on nous montre cette tragédie des milliers d'autres meurent dans l'indifférence générale !

Et oui il faut prendre conscience que l'homme meurt et qu'il n'est pas immortel .

Dans 50 ans quand la terre comptera plus de 10 milliards d'habitants , il y aura toujours ce genre d' information .
C'est humain!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :