"Nous souhaitons que les sanctions puissent être levées contre la Russie" (Valls)

 |   |  326  mots
Le Premier ministre s'exprimait à la veille du déplacement à Moscou du président François Hollande où il doit évoquer les perspectives de la coalition internationale contre le groupe Etat islamique.
Le Premier ministre s'exprimait à la veille du déplacement à Moscou du président François Hollande où il doit évoquer les perspectives de la coalition internationale contre le groupe Etat islamique. (Crédits : © Eric Gaillard / Reuters)
C'est la première fois que Manuel Valls évoque aussi clairement l'éventualité d'une telle levée des sanctions contre la Russie. Elle se ferait à condition que Moscou remplisse "sa part du contrat" des accords de Minsk sur l'Ukraine, précise-t-il. Jeudi, François Hollande rencontre Vladimir Poutine en vue de la mise en place d'une coalition élargie contre l'Etat islamique.

Le parti "Les Républicains" avait demandé à François Hollande, la levée de l'embargo contre la Russie. Le Premier ministre a évoqué cette possibilité, mercredi 26 novembre, alors que François Hollande poursuit jeudi son marathon diplomatique en vue d'une coalition élargie anti-Etat islamique en se rendant à Moscou pour rencontrer Vladimir Poutine.

"Nous souhaitons que les sanctions puissent être levées contre la Russie mais elle doit remplir sa part du contrat (...) qu'elle a signé dans le cadre des accords de Minsk" sur l'Ukraine, a souligné Manuel Valls devant les députés français, mercredi 25 novembre, juste avant leur vote quasi-unanime en faveur de la prolongation des frappes françaises en Syrie. C'est la première fois que Manuel Valls évoque aussi clairement l'éventualité d'une telle levée des sanctions qui frappent la Russie.

Les accords de Minsk, signés grâce à la médiation franco-allemande, visent à mettre fin à un conflit opposant les rebelles prorusses à l'armée ukrainienne, qui a fait plus de 8.000 morts dans l'est ukrainien depuis avril 2014. Ce conflit ukrainien a conduit à l'isolement de la Russie, accusée d'avoir envoyé soldats et armes pour soutenir les rebelles du Donbass. Moscou est visé depuis par de lourdes sanctions occidentales.

"Le dialogue a toujours été maintenu"

"Je voudrais rappeler que c'est à l'initiative de la France, dans le cadre des discussions de Normandie, le 6 juin 2014, c'est ensuite à l'initiative de la chancelière Merkel et du président Hollande que le dialogue avec la Russie a été rendu possible", a rappelé le Premier ministre.

"Le dialogue a toujours été maintenu mais je voudrais rappeler, et personne ne peut démontrer le contraire, que jusqu'à il y a quelques semaines, la Russie soutenait le régime de Bachar al-Assad, n'intervenait pas en Syrie et au moment où elle est intervenue (en Syrie), elle a concentré d'abord ses frappes contre l'opposition, y compris l'opposition modérée au régime de Bachar al-Assad", a-t-il encore relevé.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/11/2015 à 16:56 :
@ BONJOUR : Il aurait été surement plus judicieux si le camarade HOLLANDE Président par intérim n'aurait pas pris cette décision idiote!!!! combine a couté à l'économie française cette débilité les agriculteurs sont ruinés notre président semble ignorer que la RUSSIE était un gros acheteur de nos produits agricoles et l'affaires bateaux russes combien de milliards jetés par les fenêtres. MONSIEUR HOLLANDE A PREFERE DEFENDRE LES INTERETS STRATEGIQUE DU MAITRE M. OBAMA QUE DE DEFNDRE LES INTERETS ECONOMIQUE DE LA FRANCE.... ET VOILA LE RESULTAT DES MILLIERS DE CHOMEURS EN PLUS !!!!!! HOLLANDE DEHORS ou si il préfère en anglais langue qu'il semble apprécier HOLLANDE GO HOME !!!!!!!
a écrit le 28/11/2015 à 16:10 :
le pire dans toute négo est de vouloir tenir une position dure pour ensuite baisser pavillon et aller dans celle de l'adversaire, surtout si c'est poutine, ça discrédite toute la suite..

quand à faire une croix sur l'invasion de la crimée, alors pourquoi ne pas laisser le maroc annexer les bouches du rhone er de l'herault parce que la majorité est pro-arabe ?

ces volte faces sans aucune ligne directrice ni stratégie moyen terme sont une catastrophe autant pour la crédibilité que pour la chance à progresser.
poutine jubile, il écrase hollande et poursuit sa stratégie, qui sera le suivant, un pays baltique ? la lettonie dont le maire de riga est prorusse ?
a écrit le 27/11/2015 à 21:30 :
Eh ben voila, tout ce cirque pour ca. Poutine est notre pote maintenant, passe diner à la maison quand tu veux.
a écrit le 27/11/2015 à 14:26 :
rentré Bredouille de son tour du monde diplomatique notre président est obligé de retomber sur terre . Ce serait complet si son parachute s'ouvrait aussi sur le Chômage .
a écrit le 26/11/2015 à 19:34 :
eh eh eh ...
celà tombe plustot bien : avec les sanctions de Moscou contre la Turquie , il a à notre place ...à reprendre dans pas mal de domaines ( l'alimentaire , entre autres ...) .
a écrit le 26/11/2015 à 15:08 :
ARRETTE LES SANCTIONS NE SONT QUE DU BON SENS DIPLOMATIQUE? ERADIQUE L ETAT ISAMIQUE DEVEINT PLUS INPORTANT? ILS PARAIS QUI NE SONT QUE 30 000 ? MAIS A LA VITESSE OU ILS ATTIRENT TOUS LES MECONTANTS MUSULMENT DU MONDE?ILS VONT VITE DEVENIR NONBREUX? DE PLUS ILS FORMENT CES JEUNES A MOURIR EN KAMIKAS DANS LE PAYS QUI LES ONT ELEVE .EDUQUE? DONC AUCUN PAYS NE SERAS EPARGNE DANS LES ATENTATS? CAR ILS PARLENT LA LANGUE DU PAYS OU IL DOIVENT MOURIR POUR L ETAT ISLAMIQUE???
a écrit le 26/11/2015 à 15:05 :
Le pire est qu'il pense revenir facilement en arrière. Les russes ne vont pas bouger et s'ils le faisaient ce serait pour augmenter l'isolement des européïstes. Pauvre gouvernement français. Il serait souhaitable qu'il abrège les choses pour de nouvelle élections présidentielles et une nouvelle donne.
a écrit le 26/11/2015 à 11:01 :
Je ne crois pas qu'Obama va être d'accord :-)
a écrit le 26/11/2015 à 10:33 :
Il serait temps! Et dire que l'on a fait tout un cirque pour la vente des Mistrals pour faire plaisir à Washington et à l'Europe. Et là, alors que la France cherche des alliés, seule la Russie répond présente. Obama a poliment dit à Hollande que cette guerre n'était pas sa priorité, quand à l'Allemagne, elle nous lâche complètement.
Réponse de le 27/11/2015 à 19:39 :
Bien fait! Le moule pour fabriquer des Talleyrand est cassé depuis longtemps !
a écrit le 26/11/2015 à 10:20 :
Première bonne décision de la part des socialistes. Il est temps de se rapprocher de la Russie.
a écrit le 26/11/2015 à 8:20 :
L'absurdité a été de les voter par les européens qui se laissent manipuler par les US. Les polonais ont torpillé les "Mistral" et maintenant ils changent de cheval pour les hélicoptères (voir l'article ici). Les "sanctions" auront coûté un max à l'Europe et à la France en particulier, pour quel résultat, être obligé de composer avec Poutine aujourd'hui. C'était prévisible et on ne peut longtemps ignorer la Russie qui est un "partenaire économique" quoi qu'on en pense.
a écrit le 26/11/2015 à 7:57 :
tiens , mais au fait ...ou en sont les resultats ...des recentes elections en Ukraine ?
nous avons su qu'à Marioupol elles n'avait pas pu avoir lieu ,
nous avons su qu'il fallait 1 semaine pour " compiler " les resultats ,
et , depuis , nous n'avons appris qu'un resultat : le maire de Kiev ( l'ex boxeur )...
y aurait il du laxisme du coté Ukrainien concernant les accords de Minsk ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :