Paiement du gaz russe en roubles ? En représailles, Bruxelles étudie de nouvelles sanctions contre la Russie

Pour tenter de faire plier Vladimir Poutien, l'Union Européenne réfléchit à de nouvelles sanctions contre la Russie, mais qui n'affecteront pas le secteur de l'énergie. Une réunion sur le sujet doit se tenir lundi.

2 mn

(Crédits : DADO RUVIC)

Après un mois de conflit en Ukraine, Bruxelles accentue la pression sur Vladimir Poutine. "La commission européenne envisage de nouvelles sanctions contre la Russie", a assuré le commissaire européen de l'Economie, Paolo Gentiloni, sans mentionner toutefois de quoi il s'agissait. Paolo Gentiloni a cependant précisé que cela ne concernerait pas des mesures sur l'énergie.

La mise en place d'une nouvelle salve de sanctions est une réponse directe à la demande de  demande de Vladimir Poutine de se faire payer en roubles désormais, pour l'achat des hydrocarbures. Le président russe a annoncé cette semaine avoir signé un décret imposant aux acheteurs des pays étrangers "inamicaux" de payer en roubles les livraisons de gaz naturel, et prévoyant la suspension des contrats en cours s'ils n'obtempèrent pas.

Bras de fer sur la monnaie de paiement du gaz russe

L'Union Européenne, qui achète 40 % de son gaz à Moscou, refuse de payer en monnaie russe, prenant le risque d'un arrêt des livraisons.

Plusieurs pays s'inquiètent d'ailleurs de pénuries à venir. Mercredi 30 mars, l'Autriche et l'Allemagne ont déclenché leur plan d'urgence. A contre-courant, la France, moins dépendante des importations russes, a assuré, vendredi 1er avril, via  la ministre de la transition écologique, Barbara Pompili que "a priori, il n'y aurait pas de rupture de livraison à venir". Selon elle, "ce sont les banques qui devront se charger de la conversion, ce qui n'entrainerait pas de rupture de contrat". En Allemagne, le ministre de l'Economie, a estimé s'attendre à tous les scénarios, et dit étudier avec précisions les conséquences de la demande russe.

Réunion lundi 4 avril, sur des représailles éventuelles contre la Russie

Un représentant de la zone euro a indiqué à Reuters que les ministres des Finances de la zone euro s'entretiendraient lundi 4 avril sur ces éventuelles mesures de représailles, dans l'hypothèse où Vladimir Poutine mette sa menace à exécution. D'après une source européenne, la Russie pourrait de facto imposer un embargo sur ses propres exportations de gaz naturel en s'en tenant à la position affichée par son président.

Pour faire face à cette éventualité, Bruxelles veut que le nouvel ensemble de sanctions européennes soit prêt dès la semaine prochaine.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 18
à écrit le 04/04/2022 à 21:01
Signaler
Plus nos dirigeants harcèleront la Russie, et plus ils la radicaliseront... Ils grimpent aux barreaux d'une échelle de perroquet, au lieu de chercher à trouver une solution. La seule issue à notre attitude actuelle, c'est la guerre alors que personne...

à écrit le 04/04/2022 à 15:37
Signaler
A force de dire chaque jour que l'on va mettre en place DE NOUVELLES SANCTIONS à l'égard de la Russie, la France et aussi et surtout les technocrates de l'UE se couvrent de ridicule !

à écrit le 03/04/2022 à 17:46
Signaler
L'UE a l'air plus obsessionnellement anti-russe que les Ukrainiens ! Sous l'impulsion de la Pologne et des Etats baltes bien sûr, et pour monter à Biden qu'elle est encore plus pro-américaine que les Américains.

à écrit le 03/04/2022 à 12:44
Signaler
les Russes peuvent se passer de Netflix et MacDonald... nous on ne peut pas se passer de gaz, pétrole, engrais, minerais, blé, uranium, etc.

à écrit le 03/04/2022 à 12:32
Signaler
Un conflit en train de se terminer grâce aux accords secrets passés entre les uns et les autres. Espérons que nous aurons le temps de souffler avant la prochaine crise qu'ils vont nous dégoter. Tiens dans ma liste j'oubliais le Brexit et Trump dont n...

à écrit le 03/04/2022 à 4:59
Signaler
Il n'y a plus beaucoup de communiste, mais les "Poutinistes" prolifèrent en France. Heureusement qu'il ne se présente pas à l'élection présidentielle, ils voteraient pour lui !

à écrit le 02/04/2022 à 21:03
Signaler
C'est étonnant comme les responsables européens s'acharnent à ne suivre aucun des principes destinés à éviter d'envenimer les conflits en entreprise, et au contraire à les maîtriser. Ils n'y ont sans doute jamais travaillé, c'est tout... McKinsey pou...

à écrit le 02/04/2022 à 20:35
Signaler
Pourquoi ne pas simplement faire la guerre à la Russie? Il n'y en a probablement pas pour plus de deux jours avant de voir poutine ramper à nos pieds ; après tout, cette fois ils n'ont pas les allemands avec eux comme en 39.

le 02/04/2022 à 22:20
Signaler
Va y le premier mon grand, le pays sera fier de toi. J'adore les va t'en guerre qui n’ont jamais tenu d'armes

le 03/04/2022 à 1:15
Signaler
@Atitlán - Les pays européens ont des armées de métier, comme les Russes d'ailleurs. La seule différence est que les nôtres sont composées de professionnels qui s'essuieraient littéralement les pieds sur leur soldatesque.

à écrit le 02/04/2022 à 19:22
Signaler
Les Mondialistes vous proposent d'économiser l'Énergie ! Voilà la grande solution de la famille globale qui met l' Europe au bain... "Portez des vêtements plus chauds" conseille un Ministre aux Allemands qui doivent faire face à la fl...

à écrit le 02/04/2022 à 19:16
Signaler
Encore de bonnes idées des politiques pour embraser le conflit

à écrit le 02/04/2022 à 18:29
Signaler
Le décret de Poutine est pris en représailles aux sanctions occidentales. Au risque de se ridiculiser à imposer de nouvelles sanctions, l'UE a intérêt à faire profil bas. Il est clair qu'aucune sanction ne pourra faire plier Poutine. A moins que l'Oc...

à écrit le 02/04/2022 à 18:12
Signaler
Il parait que le change en roubles se fera chez GazpromBank, recevant des euros (ou dollars, y a pas que l'UE comme pays inamical), donc transparent pour les clients. Y aura du rouble à gogo sur le compte russe de Gazprom, c'est l'essentiel (destiné ...

le 03/04/2022 à 1:21
Signaler
Il faut reprendre l'histoire depuis le début - Lorsque l'on ne respecte pas les traités, il ne faut pas être surpris que se soit la guerre - On bloque les comptes Russe en Dollar et en Euro, faut pas s'étonner qu'il demande d'être payé en rouble -...

à écrit le 02/04/2022 à 18:04
Signaler
Bons baisers de Russie. Les paiements du gaz russe ainsi que des engrais, céréales, huile alimentaire, pétrole, charbon, métaux et bois seront désormais réalisés dans la devise nationale. Nous assistons enfin à un basculement géopolitique majeur..

à écrit le 02/04/2022 à 17:38
Signaler
faut arreter les concours de quequette a la cour de recre.......les communications ont surtout une vocation interne; poutine ne sait pas quoi faire de son gaz, donc il va dire un truc et sera ravi des alternatives qui lui permettent d'avoir un peu d'...

à écrit le 02/04/2022 à 16:34
Signaler
Sympa votre course à l'échalote, mais il semblerait bien que ce soit avec mes économies et pouvoir d'achat. Ou c'est encore le garçonnet qui fait des bêtises ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.