"Pas de conflit d'intérêt" entre "President Trump" et "Businessman Trump" jure... l'équipe Trump

 |   |  247  mots
Pas de double fonction cachée pour le nouveau président, assurent son colistier Mike Pence et son probable futur secrétaire général de la maison blanche.
Pas de double fonction cachée pour le nouveau président, assurent son colistier Mike Pence et son probable futur secrétaire général de la maison blanche. (Crédits : Reuters)
Quelques jours après une rencontre polémique entre le futur président des Etats-Unis et trois entrepreneurs indiens impliqués dans un luxueux projet immobilier à Bombay, ses lieutenants sont montés au créneau.

Premier défenseur de Donald Trump, son colistier Mike Pence a promis que le président élu fera le nécessaire pour que ses affaires et ses futures fonctions soient séparées de façon "adéquate". L'homme d'affaires, qui a annoncé son intention de céder son groupe à ses enfants, s'est attiré de vives critiques en rencontrant mardi trois entrepreneurs indiens impliqués dans un luxueux projet immobilier à Bombay.

Donald Trump et ses proches vont "travailler avec les meilleurs juristes de ce pays et créer une séparation adéquate de ses affaires pendant son mandat de président des Etats-Unis", a déclaré son futur vice-président sur le plateau de "Face the Nation", l'émission politique de CBS.

"Aucun délit ni aucune influence déplacée"

Reince Priebus, auquel le président élu a promis le poste de secrétaire général de la Maison blanche, a lui aussi assuré que le chef de l'Etat, qui n'a cessé de remettre en cause les choix et décisions de sa concurrente Hillary Clinton lorsqu'elle était secrétaire d'Etat, ferait le nécessaire pour se conformer à la législation et que ses conseillers ne laisseraient rien au hasard. "Nous allons mettre les points sur les I et les barres aux T, et je peux garantir aux Américains qu'il n'y aura aucun délit ni aucune influence déplacée dans la prise de décision", a-t-il ajouté sur CNN.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/11/2016 à 9:23 :
Son élection est un conflit d'intérêt en soi mais bon l'amérique est une ploutocratie c'est comme ça, ensuite que sa position d'oligarque le gène plus pour favoriser son réseau est possible étant donné qu'il sera surveillé bien plus que Clinton, servante attitrée de l'oligarchie qui a donc plus de clients à satisfaire imposant forcément plus de compromissions.

Côte affairisme cela devrait être plus calme avec trump qu'avec clinton c'est surtout les droits de l'homme et de la nature qui inquiètent le plus avec lui.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :