Pékin envoie le yuan à un plus haut de 7 mois face au dollar

 |  | 442 mots
Lecture 2 min.
Vendredi, les autorités ont confirmé avoir intégré dans le calcul quotidien du cours pivot un facteur contra-cyclique dans le but de piloter les anticipations de dépréciation. Mais elles n'ont donné aucune précision sur la nature de ce facteur.
Vendredi, les autorités ont confirmé avoir intégré dans le calcul quotidien du cours pivot un facteur "contra-cyclique" dans le but de piloter les anticipations de dépréciation. Mais elles n'ont donné aucune précision sur la nature de ce facteur. (Crédits : Reuters)
Le yuan a atteint jeudi son plus haut niveau depuis près de sept mois face au dollar sur le marché des changes, un mouvement d'appréciation interprété comme un nouveau signe de la volonté de Pékin d'empêcher toute dépréciation supplémentaire et au contraire de faire remonter la devise.

La monnaie chinoise a franchi la barre des 6,80 pour un dollar pour la première fois depuis le 11 novembre, atteignant 6,7878 avant de céder du terrain pour finir la séance en Chine à 6,8060, en hausse de près de 0,2% par rapport à sa clôture de mercredi.

En début de journée, la Banque populaire de Chine (BPC) a fixé un cours de référence en hausse de 0,8% par rapport à la veille, ce qui correspond à la deuxième plus forte appréciation depuis l'abandon du lien fixe entre le yuan et le dollar américain en 2005.

Changement de stratégie

Après avoir assuré pendant plusieurs mois la quasi-stabilité de la monnaie face au billet vert, Pékin a changé de stratégie, permettant au yuan de s'apprécier d'environ 1,2% depuis le 24 mai, jour de l'annonce par l'agence Moody's de la dégradation de la note souveraine de la République populaire, une première depuis 1989.

Pour certains cambistes, ce virage s'explique par la volonté des autorités d'afficher la solidité de l'économie chinoise et de décourager des ventes à découvert après cette dégradation.

Un facteur "contra-cyclique"

D'autres pensent toutefois que l'évolution de la politique de change était en préparation depuis longtemps déjà et qu'elle vise à corriger le mécanisme de fixation du cours pivot, considéré comme favorisant la dépréciation de la monnaie.

Vendredi, les autorités ont confirmé avoir intégré dans le calcul quotidien du cours pivot un facteur "contra-cyclique" dans le but de piloter les anticipations de dépréciation. Mais elles n'ont donné aucune précision sur la nature de ce facteur.

Des traders ont rapporté que de grandes banques publiques chinoises vendaient du dollar afin de soutenir le yuan. De nombreux intervenants estiment que ces ventes par le secteur bancaire public ont fortement contribué à la hausse du yuan ces dernières semaines et constituent l'un des principaux volets de la nouvelle politique officielle.

Ignorer les mouvements de marché

Sur le marché "offshore", le yuan s'est apprécié d'environ 1,8% depuis la décision de Moody's.

"La modification (du mode de calcul du cours pivot) donne à la BPC plus de marge de manoeuvre pour ignorer les mouvements de marché lors du fixing, ce qui montre que les autorités renâclent à laisser les forces du marché déterminer les cours", explique Capital Economics dans une note.

Le yuan a perdu 6,5% de sa valeur face au dollar en 2016 et alors que les analystes interrogés par Reuters tablent sur un recul supplémentaire de 3% à 5% cette année, il a au contraire regagné environ 2,3% depuis le 1er janvier.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/06/2017 à 14:44 :
Pékin envoie le yuan à un plus haut de 7 mois face au dollar

Et en Français cela dit quoi?????

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :