Pétrole : la production américaine au plus haut depuis novembre 1970

 |   |  235  mots
Une station de pompage de pétrole à Monterey Shale, en Californie.
Une station de pompage de pétrole à Monterey Shale, en Californie. (Crédits : Reuters)
En novembre, les Etats-Unis ont extrait 10,038 millions de barils par jour (mbj), frôlant le record de novembre 1970, à 10,44 mbj, indique l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA). Ce cap symbolique des 10 mbj a été franchi grâce à l'exploitation du pétrole de schiste qui représente désormais 51% de la production américaine.

Les Etats-Unis ont pour la première fois depuis 1970 dépassé en novembre le cap symbolique des 10 millions de barils de pétrole extraits chaque jour, selon l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA). La production de brut a atteint en moyenne 10,038 millions de barils par jour (mbj) ce mois, 4% de plus qu'en octobre, d'après des chiffres publiés mercredi soir. C'est tout juste sous le pic de novembre 1970 (10,44 mbj), avant que la production américaine ne se replie progressivement pour descendre sous les 4 mbj en 2008.

Au coude à coude avec la Russie et l'Arabie Saoudite

Les Etats-Unis rivalisent désormais avec la Russie, qui selon l'EIA a produit 10,55 mbj en 2016, et l'Arabie saoudite qui la même année a extrait en moyenne 10,46 mbj. Depuis, ces deux pays se sont engagés à limiter leur production dans le but de restreindre l'offre sur le marché mondial et ainsi tenter de redresser les prix.

Cet objectif a été atteint: les cours des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont grimpé la semaine dernière à leur plus haut niveau depuis 2014.

Les producteurs américains, qui depuis dix ans utilisent les nouvelles techniques de fracturation hydraulique et de forage horizontal pour exploiter de nouveaux bassins de schiste, en ont largement profité pour accélérer leur activité. Le pétrole de schiste représente désormais 51% de la production américaine, contre seulement 7% en 2008.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/02/2018 à 9:08 :
A ce rythme quand tout sera essoré, ils feront quoi ?
a écrit le 01/02/2018 à 18:57 :
Ça doit commencer à leur couter cher de tenir le baril si cher au lobby pétrolier.
Réponse de le 01/02/2018 à 19:47 :
Oui, un peu ^^ : L'arabie saoudite a eu son premier et énorme déficit budgétaire l'année passée : https://www.latribune.fr/economie/international/arabie-saoudite-un-deficit-record-entraine-par-la-chute-des-prix-du-petrole-538966.html
Réponse de le 02/02/2018 à 9:58 :
La main invisible aux grosses bagouzes... ^^

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :