Pétrole : Russie et Arabie Saoudite veulent augmenter la production

 |   |  195  mots
(Crédits : Reuters)
Les deux pays producteurs vont proposer à l'Opep d'augmenter de 1,5 million de barils par jour la production pétrolière au troisième trimestre. Depuis 2017, les producteurs ont restreint leurs extractions pour faire remonter les cours. Ils comptent regagner des parts de marché avec la hausse de la demande mondiale prévue au troisième trimestre.

La Russie et l'Arabie saoudite proposent aux pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) d'augmenter leur production de 1,5 million de barils par jour (mbj) pendant le troisième trimestre 2018, a déclaré samedi le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak. "Nous le proposons seulement pour le troisième trimestre. En septembre, on regarde la situation sur le marché et on décide de la suite", a-t-il précisé.

Le président russe Vladimir Poutine et Alexandre Novak ont rencontré jeudi le prince héritier Mohammed ben Salmane et le ministre de l'Energie saoudien, avant le match d'ouverture de la Coupe du monde disputé par leurs deux pays à Moscou.

Baisse de la production du Venezuela

Depuis début 2017, un accord de limitation de la production de l'Opep et de ses partenaires a permis aux prix de remonter, mais certains acteurs du marché craignent désormais de voir le marché manquer d'offre en raison de la baisse de la production vénézuélienne et des sanctions américaines contre l'Iran.

L'Arabie saoudite et la Russie souhaitent tous deux augmenter les seuils de production de l'accord, et discutent actuellement de l'ampleur de cette hausse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/06/2018 à 11:31 :
Ce qui est étrange, c'est qu'on semble en surproduction de pétrole, il y a toute une stratégie de freiner l'arrivée du pétrole( routes de tankers) pour empêcher la baisse des prix.
Russie et Arabie saoudite ont besoin d'argent, l'arabie( après avoir kidnappé des princes contre rançon) a menacé le qatar d'invasion pour prendre son argent( 700 mrds juste pour le fond souverain), et Poutine a dû repousser la production militaire pour son armée donc ses ambitions géopolitiques.
Quand les gens deviennent obsédés par le fric, ils deviennent tellement prévisibles.
a écrit le 18/06/2018 à 23:09 :
Est ce que cela veut dire plus de CO2 ( effet de serre) et marées noires ?
a écrit le 18/06/2018 à 15:11 :
Rappelons comme l'écrit @bernard_jomard que Les États-Unis, déjà leader de la production de gaz, sont également devenus le premier producteur de pétrole au monde & cela change tout en géo économie la suite :http://bernard-jomard.com/2017/11/13/russie-leurope-prefere-t-gaz-de-schiste-americain-gaz-naturel-russe/
Réponse de le 18/06/2018 à 17:56 :
On ne produit pas de pétrole, on l'extrait du sol. J'espère que la nuance ne vous échappe pas.
a écrit le 18/06/2018 à 8:48 :
Ah, le marché libre et non faussé... et vas y que je t'ajoute des quotas et vas y que je t'enlève des quotas... N'importe quoi.
a écrit le 18/06/2018 à 6:45 :
Ils faut dire que plus le pétrole est chere et plus ils est fait des messure d'économie , donc ils est importants de maintenir une offre correcte.... Car lorsque une industrie quitte l'énergie pétrolière, elle ne revient pas sur ce type d'énergie....
Donc s'il souhaitent encore profiter de ce pactole, ils faut én vendre tants qu'ils y a encore une demande.....
Réponse de le 18/06/2018 à 18:00 :
Le rendement énergétique du pétrole est 200 fois moins cher (en euros) que celui d'un individu hautement entraîné payé au SMIC français. Etes vous en train de nous écrire que vous êtes surpayé et que vous voudriez voir votre salaire divisé par 200?
a écrit le 17/06/2018 à 18:26 :
... C'est les américains qui vont déchanter ! ... manque plus qu'ils abandonnent le dollar et c'est plié pour la 3ème guerre mondial ...
Réponse de le 18/06/2018 à 6:47 :
Sur, mais l'économie s'est la guerre , et se qui affaiblit mon ennemi , me rends plus puissants....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :