Poutine veut changer la Constitution, le gouvernement russe démissionne

 |   |  325  mots
Le président russe Vladimir Poutine se joint aux applaudissements après son discours sur l'état de la nation, le 15 janvier 2020, à Moscou.
Le président russe Vladimir Poutine se joint aux applaudissements après son discours sur l'état de la nation, le 15 janvier 2020, à Moscou. (Crédits : Reuters)
Dans son discours annuel sur l'état de la nation, le président de la Russie a proposé qu'une réforme constitutionnelle soit soumise à référendum et a suggéré que le Premier ministre soit à l'avenir désigné par le Parlement. L'affaire alimente les spéculations sur les intentions de celui qui n'aurait pas le droit de se représenter en 2024 avec la Constitution actuelle.

À quatre ans de la fin de son mandat présidentiel, le dernier en l'état actuel des règles en vigueur en Russie, Vladimir Poutine a proposé mercredi une réforme constitutionnelle qui alimente les discussions sur ses intentions pour l'après 2024.

Dans son discours annuel sur l'état de la nation, le chef d'Etat a proposé que cette réforme soit soumise à référendum et a suggéré que le Premier ministre soit à l'avenir désigné par le Parlement, tout en soulignant qu'il n'entendait pas modifier le caractère présidentiel du régime russe.

Dans le système qu'il propose, le Premier ministre ferait investir son gouvernement par la Douma.

"Le président serait alors obligé de les désigner. Le président n'aurait pas le droit de rejeter les candidats investis par le Parlement", a-t-il dit.

Ses adversaires pensent qu'il n'a pas l'intention de renoncer au pouvoir

Au pouvoir depuis 1999, que ce soit en tant que président ou Premier ministre, Vladimir Poutine n'aura pas le droit de se représenter en 2024, la Constitution interdisant l'exercice de plus de deux mandats présidentiels consécutifs.

Ses adversaires pensent qu'il n'a pourtant nullement l'intention de renoncer au pouvoir et qu'il pourrait être tenté d'élargir les prérogatives du Parlement et du Premier ministre avant d'endosser en 2024 les fonctions de chef du gouvernement.

Annonce surprise de Medvedev

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a présenté mercredi au président Vladimir Poutine la démission de son gouvernement, une annonce surprise juste après ce discours du chef de l'Etat annonçant des réformes de la Constitution.

"Nous, en tant que gouvernement de la Fédération de Russie devons donner au président de notre pays les moyens de prendre toutes les mesures qui s'imposent. C'est pour cela (...) que le gouvernement dans son ensemble donne sa démission", a dit, selon les agences russes, M. Medvedev.

(avec Reuters et AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/01/2020 à 4:38 :
Poutine reste un président force dangereux pour les rousses
a écrit le 17/01/2020 à 15:27 :
Poutine dictateur avis comme xi ? Et ils sont démocrates ????
a écrit le 16/01/2020 à 9:25 :
C'est très intelligent, Poutine ne fait pas en forme, corréler sa passation de pouvoir avec plus de démocratie peut empêcher qu'un gros oligarque russe bien obscurantiste prenne le pouvoir.

Un homme qui pense donc à ses citoyens avant tout, bravo à lui.C'est ce qu'aurait du faire Chavez au Vénézuela, diriger son pays vers une autogestion plutôt qu'à son partie qui a tout détruit.
Réponse de le 16/01/2020 à 15:23 :
@ multipseudos: "Donc, sérieusement parler de l'oligarque dans cette situation est ridicule."

"Oligarchie: Accaparement d'un pouvoir ou d'une autorité par une minorité."
https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/oligarchie/55863

Heu... tu disais quoi ? SI t'aimes pas ce mot c'est ton problème, moi j'aime les termes justes et pas déformés ou adaptés selon ses intérêts.

Signale.
Réponse de le 17/01/2020 à 11:12 :
@ multipseudos: j'insiste

"Je n'ai jamais utilisé un autre pseudo sur ce site."

EN venant te coller à moi avec tes idées partisanes j'espère quand même que tu sais que tu prends ce risque là non ?

"Donc, vous vous êtes trompé une fois de plus."

C'est toi qui le dit et personne ne peut le savoir... -_-

"Dans ce cas vos paroles sont un non sens: pour vous, donc, l'oligarque obscurantiste V. Poutine (entourés par ces amis-oligarques obscurantistes), c'est très bien par rapport à un autre oligarque obscurantiste."

CEtte phrase est incompréhensible, est-ce toi qui a du mal à comprendre ce que tu défends ?

"le pouvoir central est largement devant la plupart d'entre eux:"

Voilà c'est ça, soit tu n ecomprends pas la définition simple pourtant d'une oligarchie soit tu fais semblant de pas comprendre tu peux pas autrement.

BOn j'arrête là hein et je te signale et si je peux pas et-c...

Rien de pire qu'un croyant voulant propager sa pitoyable foi ! C'est ta vérité mon gars et pas la vérité !
Réponse de le 18/01/2020 à 18:33 :
J'exige la suppression de ce trollage et si je peux pas lui répondre ou le faire supprimer, vous virez mon commentaire de base.

Et si sans aucune explication crédible vous voulez quand même laissez ça en état vous me filez 100 balles.

On peut pas faire plus arrangeant !
Réponse de le 28/01/2020 à 18:39 :
j'attends mes 100 balles...
a écrit le 15/01/2020 à 20:26 :
A. L’article n’est pas complet. Le point clé, c’est le renforcement du Conseil d’Etat qui aura des pouvoirs très importants. Le poste de président sera bien plus décoratif. Il est fort probable que Poutine sera le chef du Conseil d’Etat après la fin de son mandat, donc, il aura autant de pouvoir. Le conseil d’Etat sera l’arbitre dans les conflits d’autres branches du pouvoir. C’est ce qu’on appelle aux milieux politiques ou politisés en Russie, Le Transfert (du pouvoir de Poutine). Globalement, pour l’instant il est impossible de dire ce que cela va donner : cela peut aller du « réarrangement des lits dans une maison close » sans importance jusqu’au collapse du système suite aux conflits entre les clans d’élite.
B. Medvedev ira à la tête du Conseil de la sécurité, le rôle duquel sera aussi renforcé, mais ce n’est pas une promotion. Michail Mishustine, actuel directeur du Service Fédéral des Taxes, sera le premier-ministre (relativement libéral, mais ce n’est pas vraiment un compliment en Russie).

C. >Ses adversaires pensent qu'il n'a pourtant nullement l'intention de renoncer au pouvoir…
C’est vrai, mais pour être exact, Poutine n’a pas d’adversaires, au moins dans le domaine public, juste des opposants.
a écrit le 15/01/2020 à 19:40 :
La Démocratie en Russie depuis 1917, n'a duré que le temps d'un mandat :
Boris Eltsine.
a écrit le 15/01/2020 à 18:44 :
1) Manœuvre pour une nième réélection.
2) Manœuvre pour se rapprocher des standards occidentaux et relâcher la tension Russie-UE
Les paris sont ouverts
a écrit le 15/01/2020 à 18:14 :
Encore un grand démocrate qui va se donner la possibilité d'être élu à vie.
a écrit le 15/01/2020 à 16:37 :
La Constitution n'est pas du ressort de pays étranger mais de la population concerné!
Réponse de le 15/01/2020 à 17:19 :
Qui parle d'être du ressort d'un pays étranger ??

De plus, s'agissant de la Russie et surtout en ce moment, c'est plutôt de l'inverse dont il faudrait parler...
Réponse de le 16/01/2020 à 12:23 :
Bref! Nous n'avons pas a commenter leur décision!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :