Sommet des BRICS : plaidoyer de Pékin pour le libre-échange

 |   |  399  mots
Nous devons oeuvrer en faveur d'une économie mondiale ouverte, promouvoir le libre-échange et faciliter les échanges de marchandises, a déclaré Xi devant un parterre de chefs d'entreprises et de représentants des BRICS, appelant les cinq pays à créer ensemble une nouvelle chaîne de valeur afin de rééquilibrer l'économie mondiale.
"Nous devons oeuvrer en faveur d'une économie mondiale ouverte, promouvoir le libre-échange et faciliter les échanges de marchandises", a déclaré Xi devant un parterre de chefs d'entreprises et de représentants des BRICS, appelant les cinq pays à créer ensemble "une nouvelle chaîne de valeur afin de rééquilibrer l'économie mondiale." (Crédits : POOL)
La Chine s'est prononcée en faveur de davantage de libre-échange dimanche lors d'une rencontre avec des entreprises qui marquait l'ouverture du sommet des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud).

Le président chinois Xi Jinping a prononcé un plaidoyer en faveur du libre-échange et d'une économie mondiale ouverte dimanche lors d'une rencontre avec des entreprises qui marquait l'ouverture du sommet des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud). La réunion des dirigeants des cinq puissances émergentes à Xiamen, dans le sud-est de la Chine, fournit à Pékin une nouvelle occasion de se poser en défenseur de la mondialisation face aux visées protectionnistes du président Donald Trump.

Les chefs d'Etat des BRICS, réunis jusqu'à mardi, seront rejoints par la Thaïlande, le Mexique, l'Egypte, la Guinée et leu Tadjikistan en tant que pays observateurs pour discuter d'un plan "BRICS Plus" prévoyant l'élargissement éventuel du bloc créé en 2009. Le président mexicain Enrique Pena Nieto sera présent en Chine pour parler commerce et investissement alors même que Donald Trump renouvelle ses menaces d'une abrogation de l'Accord de libre-échange nord-américain (Aléna), qu'il accuse de tuer l'emploi aux Etats-Unis.

"Oeuvrer en faveur d'une économie mondiale ouverte"

"Nous devons oeuvrer en faveur d'une économie mondiale ouverte, promouvoir le libre-échange et faciliter les échanges de marchandises", a déclaré Xi devant un parterre de chefs d'entreprises et de représentants des BRICS, appelant les cinq pays à créer ensemble "une nouvelle chaîne de valeur afin de rééquilibrer l'économie mondiale." Le président chinois a défendu le concept des BRICS, dont la pertinence a pu paraître émoussée après le ralentissement de la croissance de ses pays membres. "Le développement des marchés émergents et des pays en développement ne menace le fromage de personne mais permettra en revanche de faire grossir le gâteau économique mondial", a-t-il dit.

Avant lui, le vice-ministre chinois du Commerce, Wang Shouwen, a dit attendre du sommet un "consensus" sur certaines actions contre le protectionnisme. Il a ajouté que la Chine pourrait négocier un accord de libre-échange avec le Mexique. Xi Jinping s'était déjà posé en champion du libre-échange au sommet du G20 en juillet en Allemagne et au Forum économique mondiale de Davos, en janvier. Il a conclu son allocution de 45 minutes en assurant que Pékin encourageait l'investissement de ses entreprises à l'étranger et "accueillait chaleureusement" les entreprises étrangères désireuses d'investir en Chine.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/09/2017 à 8:05 :
Boycott sur tous les produits chinois.
a écrit le 04/09/2017 à 14:18 :
Quand ils arrêteront d'armer leur voisin et ami nord coréen, on pourra peut-être en reparler. L'accélération du programme nucléaire est l'oeuvre du grand frère. Pour le moment, il faut considérer la Chine comme un ennemi potentiel, au moins économiquement.
a écrit le 04/09/2017 à 13:30 :
C'est vraiment de foutre du monde que de.voir les chinois prôner le libre échange

Il taxe et verrouille tout
Impossible d être propriétaire d'un entreprise en Chine
Ils n ont rien à faire dans le commerce mondial
Réponse de le 05/09/2017 à 5:41 :
Ils n ont rien à faire dans le commerce mondial

Commencez a vous priver des articles chinois et dans 2 mois vous me direz si la Chine appartient ou pas au commerce mondial ...

Déjà plus de portable ( plus de communication ) pour commencer !!!
Plus de chaussures ...
Plus d'ordinateurs ...

Et oui , ils sont dans le commerce mondial .A la différence avec nos pays , c'est que les chinois se protègent et on compris que nous regardons que notre porte monnaie sans nous préoccuper de notre économie !!!
a écrit le 04/09/2017 à 13:04 :
ils sont pour le libre echange chez les autres.... en chine faut faire une co entreprise ou un chinois detiendra 51%, la coentreprise beneficiera des transferts de technologies, comme de bien entendu......... une fois les transferts realises, on connait la suite
a écrit le 03/09/2017 à 18:25 :
Le libre-échange à la sauce chinoise:
-le firewall de l'état coté chine
-la passoire aux viols de brevet et aux normes non respectées de l'autre côté
Bref un concept bien rodé: le libre-échange unidirectionnel.
a écrit le 03/09/2017 à 18:10 :
mondialisation = transfert de richesse pays riches vers pays en voie de développement =appauvrissement des pays développés et enrichissement des pays en voie de développement
Réponse de le 04/09/2017 à 9:13 :
Un fabricant chinois de semelles, sous traitant de nike et addidas, vient de délocaliser une usine au Vietnam, pour répondre a la demande de prix encore plus bas de ses deux,grands donneurs d ordre......
La mondialisation consiste pour une bonne part a appauvrir la masse, poir mieux enrichir les riches.....
Mais poir l instant, le,commerce mondiale est pratiquement,stagnant....d ou la,crise du transport maritime...on,construit donc des portes conteneurs encore plus grand pour abaisser les couts de transport.....
Une sorte de spirale mortifère....
L essentiel du,con entre de,tomate utilise en Europe bien de,chine.....aberration!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :