Taïwan : « Ceux qui jouent avec le feu finissent par se brûler », lance Xi Jinping à Joe Biden

Xi Jinping et Joe Biden ont eu jeudi deux heures d'entretien « sincère et approfondi », au cours duquel le président chinois a averti son homologue américain de ne « pas jouer avec le feu » à propos de Taïwan. En juin, le ministre de la Défense chinois avait menacé les Etats-Unis de déclencher une guerre « si on osait séparer Taïwan de la Chine », et avait ajouté que la Chine comptait se « battre jusqu'au bout » pour empêcher l'indépendance de l'île.
(Crédits : ALY SONG)

Entretien téléphonique électrique ce jeudi entre Joe Biden et Xi Jinping. Au cours de ce qui constituait le cinquième échange téléphonique entre les deux dirigeants depuis l'arrivée de Joe Biden à la Maison blanche en janvier 2021, Xi Jinping a, selon l'agence Chine nouvelle, prévenu son homologue américain que les Etats-Unis devaient respecter le « principe d'une Chine », et qu'il ne fallait pas « jouer avec le feu » avec Taiwan, dans un contexte d'inquiétudes croissantes à propos de l'île démocratique que Pékin considère comme une province renégate.

Entretien « sincère et approfondi »

« Ceux qui jouent avec le feu finissent par se brûler », a prévenu le président chinois, alors que Pékin menace depuis plusieurs jours de « conséquences » si la cheffe des députés américains Nancy Pelosi, cadre du parti démocrate dont est issu Joe Biden, mène à bien son projet de visite à Taïwan.

« J'espère que la partie américaine comprend parfaitement cela », a ajouté Xi Jinping, lors de cet entretien de plus de deux heures qualifié de « sincère et approfondi » par les deux présidents, selon Chine Nouvelle.

Bien que des responsables américains se rendent fréquemment à Taïwan, Pékin considère qu'un voyage de Nancy Pelosi, l'un des plus hauts personnages de l'Etat américain, serait une provocation majeure. Une telle visite mettrait en exergue le soutien de Washington à Taipei, qui dénonce des menaces militaires et économiques croissantes de la part de Pékin. Côté américain, il est clair que l'on veut afficher un soutien fort à Taïwan, inquiète des velléités chinoises.

Alors que Nancy Pelosi n'a pas confirmé son voyage, le général Mark Milley, le chef d'état-major américain, a déclaré à la presse que si Nancy Pelosi demandait « un soutien militaire », il ferait « le nécessaire pour assurer une conduite en toute sécurité » de son déplacement.

La Chine ira jusqu'au bout

Mi-juin, le ministre de la Défense chinois avait menacé les Etats-Unis de déclencher une guerre « quel qu'en soit le prix» « si on osait séparer Taïwan de la Chine », et avait ajouté que la Chine comptait se « battre jusqu'au bout » pour empêcher l'indépendance de l'île. La Chine estime que cette île de 24 millions d'habitants est l'une de ses provinces historiques qu'elle entend reprendre par la force si nécessaire. La mer qui l'entoure constitue un autre point chaud majeur. Pékin revendique la quasi-totalité de cette mer riche en ressources, par laquelle transitent chaque année des milliards de dollars d'échanges maritimes.

 Aux yeux de représentants américains, l'échange téléphonique de jour entre Joe Biden et Xi Jinping devait surtout permettre d'évoquer une nouvelle fois la rivalité économique entre les deux plus grandes puissances mondiales.

« Il s'agit de maintenir les lignes de communication ouvertes avec le président de la Chine, l'une des plus importantes relations bilatérales, pas seulement pour cette région, mais à travers le monde, car elle touche beaucoup » de sujets, a déclaré en amont de l'entretien le porte-parole du conseil national de sécurité de la Maison blanche. La question des droits de douane imposés par les Etats-Unis à la Chine n'a pas été évoquée.

Les deux présidents se sont mis d'accord jeudi sur le principe d'une rencontre en personne lors d'une conversation téléphonique de plus de deux heures, a indiqué à la presse une responsable américaine.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 29/07/2022 à 16:54
Signaler
@Charlie, une faute de frappe; il convient de remplacer le "trop" de votre texte par "du tout"; ce qui est plus conforme à vos idées.

à écrit le 29/07/2022 à 11:51
Signaler
La guerre russe donnant encore plus de poids aux propos de Xi c'est pas le moment en effet d'aller fair les malins là bas, merci.

à écrit le 29/07/2022 à 10:11
Signaler
Si la Chine vous intéresse, lisez "Un siècle chinois" de Jean Tuan (C.L.C. Éditions), publié en avril 2022. Préfacé par Marie Holzman, sinologue respectée, ce récit évoque le parcours du père de l'auteur venu en France en 1929 depuis la Chine, leur i...

à écrit le 29/07/2022 à 5:42
Signaler
Les USA se sont auto érigés en pseudos protecteurs du monde, rôle qu'aucun vote démocratique n'a avalisé !

à écrit le 29/07/2022 à 3:46
Signaler
Les américains ont "joué" avec l'Ukraine et ça ne leur pas suffi, ils veulent maintenant continuer avec Taiwan.

le 29/07/2022 à 8:38
Signaler
Les américains ont eu exactement ce qu'ils voulaient : arrêter l'achat de gaz Russe par l'Europe, nous vendre le leur, discréditer et affaiblir la Russie, tout en affaiblissant l'Europe pour maintenir son emprise. Tout va bien pour les USA, car la Ch...

à écrit le 29/07/2022 à 0:35
Signaler
Taïwan, c'est l'Ukraine de la Chine, à la différence que les Américains ne s'en laisseront pas compter. La plupart de leurs forces sont concentrées sur le problème Taïwan. Si la Chine attaque Taïwan, sa défaite sera cuisante, militairement elle n'est...

le 29/07/2022 à 20:07
Signaler
"Taïwan, c'est l'Ukraine de la Chine" non c'est à la mode ce genre de déclarations tu m'excuseras 'd'experts" de plateau. les superpositions simplistes ça ne marche pas. La Chine continentale n'a pas l'intention de soumettre militaire taiwan...

à écrit le 28/07/2022 à 23:19
Signaler
En quoi l île de Taïwan est historiquement rattachée à la chine? Son histoire dit le contraire … et sa population n’en veut pas .. elle qui a fui les troupes de Mao en 1949…

le 29/07/2022 à 0:26
Signaler
Le problème n'est pas de savoir si la population en veut ou pas. Une population, c'est naïf, ça se manipule par les médias. Pour être bien dirigé, un pays ne doit pas trop écouter sa population

le 29/07/2022 à 14:51
Signaler
Bin faut se cultiver un tant soit peu non ? Sinon Wikipedia.. Taïwan est plus encore chinoise que le Texas, la Californie, l'Utah, le Nevada, le Colorado, le Wyoming, le Nouveau-Mexique, et l'Arizona ( bref 3/4 du territoire étasunien ) sont mexicain...

le 29/07/2022 à 14:52
Signaler
Bin faut se cultiver un tant soit peu non ? Sinon Wikipedia.. Taïwan est plus encore chinoise que le Texas, la Californie, l'Utah, le Nevada, le Colorado, le Wyoming, le Nouveau-Mexique, et l'Arizona ( bref 3/4 du territoire étasunien ) sont mexicain...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.