Trump bloque les frontières avec effet immédiat

 |   |  580  mots
Donald Trump a signé vendredi soir un décret suspendant pendant quatre mois le programme d'admission de réfugiés aux Etats-Unis et interdisant temporairement l'accès au territoire américain aux visiteurs venant de sept autres pays à majorité musulmane.
Donald Trump a signé vendredi soir un décret suspendant pendant quatre mois le programme d'admission de réfugiés aux Etats-Unis et interdisant temporairement l'accès au territoire américain aux visiteurs venant de sept autres pays à majorité musulmane. (Crédits : CARLOS BARRIA)
Le nouveau président a signé vendredi soir un décret interdisant l'accès au territoire américain aux réfugiés et aux visiteurs de sept pays à la population majoritairement musulmane : Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie, Yémen. Des passagers ont déjà été bloqués à l'aéroport ce samedi.

[Article mis à jour à 16h45]

Une semaine après son entrée en fonction, Donald Trump met à exécution son programme anti-immigration. Le nouveau président a signé vendredi soir un décret interdisant l'accès au territoire américain aux réfugiés pendant quatre mois et aux ressortissants de sept pays à la population majoritairement musulmane pendant 90 jours : la Syrie, mais aussi l'Irak, l'Iran, la Libye, la Somalie, le Soudan et le Yémen.

"Je mets en place de nouvelles mesures de contrôle pour maintenir les terroristes islamiques radicaux hors des Etats-Unis d'Amérique. Nous ne voulons laisser entrer dans notre pays que ceux qui soutiendront notre pays et aiment profondément notre peuple", a déclaré Donald Trump lors d'une cérémonie au Pentagone.

Trois pays de la zone, à la population majoritairement musulmane aussi et frappés par le terrorisme, sont absents de la liste : la Turquie, l'Egypte et l'Arabie Saoudite. Des pays avec lesquels l'empire Trump a fait des affaires ou cherche à en faire, comme le relève Bloomberg, avec une carte très parlante à l'appui.

carte décret Trump

[En rouge, les pays concernés par le décret, en jaune les pays avec lesquels l'organisation Trump a des liens business. Crédit: Bloomberg]

Même Google s'inquiète pour ses salariés

S'agissant de la Syrie, la suspension du programme d'accueil des réfugiés restera en vigueur jusqu'à nouvel ordre. Toutefois, une priorité sera accordée aux minorités religieuses, ce qui favorisera les chrétiens de Syrie, a précisé Donald Trump. Une mesure qui pourrait s'avérer inconstitutionnelle.

Des passagers ont déjà été bloqués à l'aéroport ce samedi : ainsi, cinq Irakiens et un Yéménite n'ont pas été autorisés à monter à bord d'un avion en partance pour New York samedi à l'aéroport du Caire, rapporte l'agence Reuters. Selon le New York Times, des réfugiés qui étaient dans l'avion au moment de la signature du décret ont été placés en détention à l'arrivée sur le sol américain. Une plainte a été déposée samedi devant un tribunal de Brooklyn par l'Union américaine pour les droits civiques (ACLU) et plusieurs organisations d'aide aux immigrés, au nom de deux Irakiens, porteurs de visas en règle, arrêtés vendredi à Kennedy Airport.

Les mesures annoncées ce vendredi figuraient dans le programme de Donald Trump, qui avait même évoqué pendant la campagne électorale l'interdiction de l'accès au sol américain à tous les musulmans.

La menace est prise très au sérieux, jusque dans la Silicon Valley, où le patron de Google, Sundar Pichai, a enjoint vendredi soir, dans un mémo interne révélé par l'agence Bloomberg, les salariés potentiellement concernés, environ une centaine, à rentrer au plus vite aux Etats-Unis. En effet, même les porteurs de "carte verte" de ces 7 pays sont concernés par ce décret, a précisé samedi une porte-parole du département de la Sécurité intérieure.

De nombreuses réactions indignées se sont fait entendre dans le monde. Le président iranien a réagi de manière indirecte. Dans une allocution retransmise à la télévision, Hassan Rohani a déclaré :

"Aujourd'hui, l'heure n'est pas à l'édification de murs entre les nations. Ils ont oublié que le mur de Berlin était tombé il y a des années. L'heure est à un rapprochement du monde grâce au commerce".

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/02/2017 à 17:22 :
Votre c'est bien mais il faut beaucoup pense des humains tant que le garant de la nation avoir de precision sur son verdique
a écrit le 30/01/2017 à 10:07 :
Question mur, celui édifié par Israël a-t-il été oublié ?
a écrit le 29/01/2017 à 19:04 :
les européens il faut cessé de compter sur les USA
a écrit le 29/01/2017 à 18:36 :
Un choc brutal de wall street pour lundi, peut remettre les idées en place à Donald !
Réponse de le 30/01/2017 à 0:05 :
@pmxr: sûr que les bobos-socialos n'apprécient pas qu'on s'en prenne à leurs immigrés chéris, mais Donald a le droit et le devoir de prendre soin des Américains d'abord :-)
a écrit le 29/01/2017 à 18:25 :
... et une Marine Trumpette à l’élection présidentielle Française .... Non merci !
a écrit le 29/01/2017 à 14:12 :
Trump, ou la haine ordinaire. Nous découvrons jour après jour la politique haineuse de DT..Que les USA ferment les frontières à certains relèvent du droit de chaque pays mais stigmatiser une groupe au seul prétexte que leur religion est différente rappelle des heures sombres de l'histoire humaine. Quand on voit que une certaine femme politique à fait le pied de grue devant la Trump Tower en espérant un RDV avec DT, cela ferait sourire si cette même personne n'était pas candidate aux élections françaises ...nous voyons en 7 jours Trump en pleine action....Je n'ose imaginer une personne telle Trumpau pouvoir en France. Notre politique européenne et étrangère serait annihilée en moins de 8 jours avec les décisions ineptes de cette personne... nos amis seraient des ennemis dès la première seconde, bref, un cataclysme à la Trump. Et dire que May le trouve sympa...et dire que d'autres en France et Europe le voit comme le chemin à suivre....les français feraient mieux d'ouvrir les yeux.
a écrit le 29/01/2017 à 12:18 :
Voilà un excellent Président d'une trempe exceptionnelle qui parle au peuple et l'écoute, comment peut-il recevoir des conseils du notre , cela me semble incongru, vu la prestance déployée et les mauvais résultats enregistrés dans beaucoup de domaines depuis bientôt cinq ans . Il y en a un qui décide et l'autre qui consulte pas besoin de précision il me semble .
a écrit le 29/01/2017 à 11:49 :
En même temps, quand des pays et des populations posent des problèmes, il faut bien prendre des mesures, quitte à les faire évoluer ensuite. C'est vrai qu'on a beaucoup oublié en Europe ces dernières années qu'on pouvait prendre des mesures... Bon, ou alors contre la Russie, même si elle ne nous menace pas et même si ce ne sont pas les Russes qui commettent des actes de terrorisme en plein Paris, à Londres ou à Bruxelles...
a écrit le 29/01/2017 à 11:27 :
Avec ce genre de décision stupide qui attente à la liberté de circuler, ce sont les citoyens Américains eux même qui vont être victimes de mesures de rétorsions voire d'accueil totalement inamical.....
a écrit le 29/01/2017 à 10:39 :
IL EST SUR C EST QUE CERTAINES GROSSE USINES AMERICAINE TRAVAILLENT SUR LE SOL EUROPEEN ET SURTOUS EN FRANCE RISQUE DE PARTIR? CE QUI VAS FAIRE AUGMENTE DE FACON VERTIGINEUSSE LE CHOMAGE? . DECIDEMENT CETTE HOMME SI PERSONNE NE FAIT REIN VAS CHANBOULE TOUTE L ECONOMIE MONDIALE? LA QUESTION EST QUI SERAS REELLEMENT GAGNENT???
a écrit le 29/01/2017 à 7:17 :
Que l'Arabie Saoudite , la Turquie .... et la France ne soient pas dans la liste est parfaitement discriminatoire !
a écrit le 29/01/2017 à 4:02 :
pour une fois que le président fait ce qu'il a dit avant !!!! enfin !!!!! que les gens ne soient pas contents, ils n'avaient qu'à lire les discours de Trump !!!!!!!
a écrit le 28/01/2017 à 22:49 :
Ne même pas laisser 1 semaine à des familles pour quelles puissent rentrer chez elle, aux USA, relève de la plus grande des bêtises. La fermeté pourquoi pas si il a été élu sur ce programme, mais pas la connerie de laisser des personnes coincées dans des aéroports étrangers sans rien. Et dire qu'il a été élu en se présentant comme un pragmatique.
a écrit le 28/01/2017 à 22:25 :
Hé bé espérons que ce n'est qu'un début et qu'il complète ça liste au plus vite.

La malaisie
Brunei
Indonésie
le pakistan
le sri lanka

Puis la chine

et enfin la russie

ensuite exiger la religion de tous les gens qui voyages aux Etats-Unies et leur faire porter une étoile un croissant une croix jaune etc.

et le plus grand Etat musulman du monde, l'inde
Réponse de le 29/01/2017 à 7:19 :
.... interdire TOUTES les religions serait plus judicieux et facile a appliquer !
Réponse de le 29/01/2017 à 14:17 :
je me suis trompé. Mon post est à l'adresse de NIKOLUS, désolé de la méprise. .
Réponse de le 29/01/2017 à 18:46 :
Ben Oït défend les siens, alors pourquoi pas Donald ?
Réponse de le 30/01/2017 à 12:00 :
Le premier pays musulman est l'Indonésie
a écrit le 28/01/2017 à 20:53 :
On oublie que tout pays a le droit fondamental de recevoir qui il veut sur son territoire et de se défendre sinon ce n'est plus un pays mais une zone à prendre. Trump est un grand homme si on le compare à nos politiciens aussi lâches que perdus. Honte à eux.
Réponse de le 29/01/2017 à 12:15 :
Il y a une règle juridique au fondement de tout Etat de droit et donc de toute démocratie : la non-rétroactivité.
Dès l'instant où tout ressortissant d'un des pays visés a en poche, au moment de l'entrée en vigueur du décret de Trump, son visa, il a le droit re rentrer sur le territoire américain !
Réponse de le 29/01/2017 à 14:15 :
Votre commentaire prouve au contraire que vous êtes tout petit et totalement dénué de jugement. Je n'ose imaginer vers qui votre vote s'oriente....
Réponse de le 29/01/2017 à 18:49 :
@André; merci de dire aux Américains que les lois des autres préemptent les leurs. ils vont apprécier. Peut-être pourrais-tu rappeler à Hollande que quand on signe un contrat (Mistral), on l'honore :-)
a écrit le 28/01/2017 à 18:59 :
Apriori négatif. Surtout sur l'IGV. Entre autres, car il parait un peu facho sur les bords. Le bilan à 6 mois sera à bien analyser...
Réponse de le 29/01/2017 à 9:01 :
Il n'y a pas que sur les bords, c'est du concentré !
a écrit le 28/01/2017 à 18:41 :
Mains propres tête haute!!!
a écrit le 28/01/2017 à 17:31 :
Puisque l'Iran annonce des mesures de réciprocité vis à vis des citoyens américains...
Je propose d'envoyer toutes nos délégations commerciales dans les prochains jours histoire de rafler un max de contrat au nez et à la barbe des USA....
Réponse de le 28/01/2017 à 21:48 :
Je crois beaucoup à la réciprocité dans les rapports inter-étatiques.

Je propose à la Lybie, à l'Irak, à l'Iran et au Soudan de fermer à leur tour leur frontière aux américains et aux compagnies US. Ce sont des pays à reconstruire donc des marchés potentiels énormes.

Et je pense que si trump continue, l'Iran va finir par annuler sa commande de décembre 2016 de 80 boeing et les rajouter aux 50 Airbus déjà commandés.

L'embargo est un jeu qui peut se jouer à deux, ce que Trump ne semble pas avoir compris.
a écrit le 28/01/2017 à 17:09 :
J'aime cet homme ! Vivement les élections en France que l'on ait une chance d'avoir enfin une femme politique digne de ce nom à la tête du pays.
Réponse de le 28/01/2017 à 18:36 :
Segolène Royal est out!Aucune chance de la voir a la tete du pays,désolé si j'ai brisé vos illusions!
Réponse de le 28/01/2017 à 20:12 :
Marine Le Travlo ne passera pas cette fois .tu vas devoir patienter encore longtemps Laurent
Réponse de le 28/01/2017 à 20:19 :
N importe quoi Il s agit l autre la patriote pas la bravitude. Voyons voyons
Réponse de le 29/01/2017 à 11:32 :
Cette femme politique dont il est question, ne fait pas le poids face à des Merkel, XiJing Ping, Trump, et bien d'autres. Sa seule solution sera de se replier dans ses frontières avec interdiction aux citoyens d'en sortir !! Ça rappellera à certains de mauvais souvenirs à l'Est de l'Allemagne....
a écrit le 28/01/2017 à 16:59 :
accueillons ces malheureux en France.tous ces pays sont en guerre,il est de notre devoir historique et moral d'etre un pays refuge
Réponse de le 28/01/2017 à 17:12 :
Non, "la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde" (Rocard)
Réponse de le 28/01/2017 à 19:21 :
@élu ps: tu les accueilles chez toi ou comme d'habitude chez les autres :-)
Réponse de le 28/01/2017 à 22:09 :
@élu ps: on les accueille chez toi et à tes frais ?
a écrit le 28/01/2017 à 16:54 :
Encore un petit effort et la France sera dans le même sac . 15000 radicalises connus , des djihadistes par centaines et des supporters par centaines de milliers .
a écrit le 28/01/2017 à 16:35 :
Bon début, mais Il en a oublié, des pays !...peut encore mieux faire !
Ce président est ce qu'il est, mais on ne peut pas lui reprocher de ne pas en avoir entre les jambes.

À la différence de presque tous ses homologues européens ...
Go Trump !
Ciao.
a écrit le 28/01/2017 à 16:30 :
8 jours de présidence Trump ont réussi à rendre la parole de l'Iran plus audible, modérée, raisonnable, juste, sensée et humaniste que celle des USA. On se demande combien de temps il faudra pour que le Congrès et la Cour suprême arrêtent ce dangereux délire.
a écrit le 28/01/2017 à 16:25 :
Il a été élu, il l'a dit, il le fait !
C'est pas très compliqué. Rappelons qu'il s'agit de migrants pas de personnes légales !
La remarque du président Iranien est très drôle, pourquoi il n'ouvre pas SES frontières à des milliers de chrétiens pour le BUSINESS ?
Réponse de le 28/01/2017 à 16:47 :
Il ne l as pas attendus. Le pays etais sous embargo. La France est un pays laïque qui as deja négocié sous hollande l ouverture du marché Iranien avec total Peugeot et d ici peu areva engie...
On s aperçoit de suite la différence de cultures ... entre l extrémisme des pensées et l humain.
Réponse de le 28/01/2017 à 16:48 :
Il ne l as pas attendus. Le pays etais sous embargo. La France est un pays laïque qui as deja négocié sous hollande l ouverture du marché Iranien avec total Peugeot et d ici peu areva engie...
On s aperçoit de suite la différence de cultures ... entre l extrémisme des pensées et l humain.
a écrit le 28/01/2017 à 16:14 :
Qu'attend t'on pour faire de meme en fermant les frontières de l'UE a tout citoyen américain ? On verra bien ensuite qui céde en premier car les USA ont bien plus besoin de nous que nous d'eux .
Réponse de le 28/01/2017 à 16:41 :
Les citoyens etats-uniens qui voyagent, notamment en Europe, ne sont justement pas ceux qui ont élu ce dingue, ce serait leur infliger la double-peine. L'Europe sera bien heureuse d'ouvrir ses portes aux entreprises de la high-tech US et à leurs chercheurs et ingénieurs, d'où qu'ils viennent, le jour où ces entreprises, au premier rang desquelles les GAFA, en auront assez de ce nouveau pouvoir orwellien. Après tout l'Andalousie vaut bien la Californie... sauf si la Californie, 10è puissance économique mondiale à elle seule, se décidait à se détacher des USA...
Réponse de le 28/01/2017 à 16:43 :
Les fonds vautours américains ne connaissent malheureusement pas les frontières et ne les connaîtront pas.
Réponse de le 28/01/2017 à 16:50 :
Mais bien sur... pour créer une inflation radical et par de cela créer des tensions et une 3 eme guerre mondiale .
Si theresa May et Brexit sont unis avec les états unis croyez-vous qu ils savent que du rififi se prépare avec l.UE.
a écrit le 28/01/2017 à 16:12 :
Le 11 septembre 2001, de loin la pire attaque islamiste que les USA ont subie, a été commis par 14 saoudiens, 2 emiratis, 2 libanais et 1 égyptien, à quoi il faut ajouter le franco-marocain Moussaoui. A l'instigation du saoudien d'origine yéménite Ben Laden. Ajoutons que s'il a pu se développer en Irak et par extension en Syrie le nid de vipères de l'Etat islamique, c'est principalement le résultat de l'intervention aussi intempestive qu'inconsidérée de 2003 décidée par le républicain GW Bush. On ne voit donc pas ce qui justifie la fermeture des frontières des USA aux syriens, irakiens et iraniens, mais pas aux égyptiens, saoudiens, émiratis et autres pakistanais. Comprenne qui pourra la logique trumpienne. si tant est qu'il en existe une...
Réponse de le 28/01/2017 à 20:31 :
Sans compter que l'attentat d'Oklahoma City du 19 avril 1995 (le pire attentat sur le sol des USA avant le 11 09 2001) a été entièrement commis par des américains "de souche" ...
Réponse de le 29/01/2017 à 11:26 :
Le 11 septembre 2001, est une attaque sous "faux drapeau", un coup d'état interne au pays, avec objectif économique et stratégique (Irak, Afghanistan).
Les 2 tours , et le gros immeuble WTC 7 , ont subit une démolition contrôlée. Il n'y a jamais eu d'avion de ligne dans le pentagone, mais un missile.
15ans après, il serait temps de faire une "mise à jour".
Même si les médias, appuie la version officielle, "des barbus au cuter", en effet..
Réponse de le 30/01/2017 à 6:35 :
Exactement, comme la révolution française, qu'on tente de nous faire croire était une représentation de la volonté du peuple alors que c'était une ATTAQUE mené par la JUDÉO-MACONNERIE pour détruire l’église et la monarchie !!!!!!!!!!!
Sérieusement, y en à qui sont assez naïf pour croire à ce genre de trucs ?
a écrit le 28/01/2017 à 16:09 :
Hitler aussi et on a vu les résultats...
a écrit le 28/01/2017 à 15:37 :
LA PEUR N EVITE PAS LE DANGER. FAIRE DES MURS ENTRE LES NATIONS N EST PAS UNE SOLUTION/ L AMERIQUE ET DEJA UN PAYS METISE FAIS DE TOUTE SORTE D EMIGRATIONS. CETTE HOMME RAISONNE MAL.EST RISQUE DE PROVOQUE DES DESORDRES ECONOMIQUES DONT MEME L AMERIQUE PEUT ETRE PERDANTE/L ANGLAISE A DIT QU IL ETAIS INFLUENSABLE ET MANIPULABLE/ IMAGINE UN HOMME COMME CELA ENTRE DES LOBYSTES DE L ARMEMENT EST C EST DES GUERRES A NE PLUS FINIR? TOUS CELA NE PRESAGE RIEN DE BON POUR LE MONDE???
Réponse de le 28/01/2017 à 16:52 :
Tout a fait d accords. Le Brexit est un prémisse a ce désordres économique et sociales
a écrit le 28/01/2017 à 15:30 :
Monsieur Poutine Monsieur Trump, ce sont quand même des sacrés Présidents, il faut le reconnaître. Ils sont pour leur pays et pour leur propre peuple.
Réponse de le 28/01/2017 à 16:43 :
Poutine a installé un régime autoritaire et il est d'un cynisme total, mais il reste rationnel, ce n'est pas un dingue imprévisible.
Réponse de le 28/01/2017 à 17:10 :
@Il faut le reconnaître : L'annexion d'une partie de l'Ukraine, sans grand intérêt économique d'ailleurs (Anschluss de la Crimée et invasion d'une partie du Donbass par des troupes russes "démarquées") ni stratégique (puisque la Russie disposait déjà par accord russo-ukrainien du port militaire de Sébastopol sur la Mer Noire) et les sanctions qui s'en sont légitimement suivies ont causé une vive récession en Russie et un appauvrissement de la population. On ne peut pas dire que l'action de Poutine a été motivée par l'intérêt de son peuple...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :