Turquie : fusillade à Istanbul près des bureaux du Premier ministre

 |   |  233  mots
Certains médias turcs font état d'une explosion mais cette information n'a pu être confirmée de façon indépendante.
Certains médias turcs font état d'une explosion mais cette information n'a pu être confirmée de façon indépendante. (Crédits : Hurriyet. Capture d'écran.)
Les autorités ne recensent pour l'heure aucun blessé, mais des ambulances ont été dépêchées sur les lieux et les rues du quartier ont été bouclées par la police. Ahmet Davutoglu, qui a renoncé mardi à former un nouveau gouvernement, se trouvait mercredi dans la capitale, Ankara.

Deux hommes armés ont été arrêtés mercredi 19 août par la police turque peu après une fusillade qui s'est produite non loin du palais de Dolmabahçe à Istanbul, un lieu prisé par les touristes, rapporte l'agence de presse Dogan.

Les assaillants ont pris pour cible des policiers en poste devant l'entrée de ce palais de l'ère ottomane, qui abrite aujourd'hui les bureaux du Premier ministre lorsque celui-ci se rend à Istanbul. Ahmet Davutoglu, qui a renoncé mardi à former un nouveau gouvernement, se trouvait mercredi dans la capitale, Ankara.

Aucun blessé

Les autorités ne recensent pour l'heure aucun blessé, mais des ambulances ont été dépêchées sur les lieux et les rues du quartier ont été bouclées par la police. Certains médias turcs font état d'une explosion mais cette information n'a pu être confirmée de façon indépendante.

Cette nouvelle attaque survient plus d'une semaine après une série d'attentats qui ont ciblé Istanbul et des villes du sud-est du pays, tuant six membres des forces de sécurité turque. À Istanbul, l'attaque contre le consulat américain avait été revendiquée par un groupe d'extrême gauche (DHKP-C, Parti/Front révolutionnaire de libération du peuple), tandis que celle ayant visé un poste de police à Sultanbeyli (rive asiatique d'Istanbul) était l'oeuvre de rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :