Crise grecque : le beau geste de la Turquie

 |   |  483  mots
Nous voulons que la Grèce soit forte (...) nous sommes prêts à aider la Grèce à se sortir de la crise économique en coopérant dans le tourisme, l'énergie, le commerce, a affirmé Ahmet Davutoglu, le Premier ministre turc.
"Nous voulons que la Grèce soit forte (...) nous sommes prêts à aider la Grèce à se sortir de la crise économique en coopérant dans le tourisme, l'énergie, le commerce", a affirmé Ahmet Davutoglu, le Premier ministre turc. (Crédits : © Murad Sezer / Reuters)
Alors que le ministre des Finances grec, Yanis Varoufakis, a confirmé mardi que la Grèce ne rembourserait pas mardi soir les quelque 1,5 milliard d'euros qu'elle doit au Fonds monétaire international (FMI), la Turquie a annoncé qu'elle souhaitait offrir son aide à son voisin.

Ankara et Athènes sont peut-être voisins, mais les relations ont rarement été au beau fixe. C'est pourtant sur fond de crise que la Turquie a tendu la main à la Grèce.

Le Premier ministre islamo-conservateur turc de l'AKP, Ahmet Davutoglu a offert mardi l'aide de son pays à la Grèce, au bord du défaut de paiement, en s'affirmant prêt à étudier "toute proposition de coopération" avec son voisin.

"Nous voulons que la Grèce soit forte (...) nous sommes prêts à aider la Grèce à se sortir de la crise économique en coopérant dans le tourisme, l'énergie, le commerce", a déclaré le Premier ministre turc lors d'un discours devant les députés de son parti.

Il a également précisé que la Turquie va "prendre contact avec la Grèce pour organiser une réunion de coopération à haut niveau dès que possible, afin d'étudier des mesures conjointes sur la crise financière" qui affecte son voisin grec.

De son côté, le ministre de l'économie turc Nihat Zeybekci a fait savoir que cette proposition est officielle, et "qu'elle va être évaluée", selon le journal grec Ekathimerini.

 Le parti kurde HDP, soutien de Syriza

Les deux coprésidents du principal parti kurde de Turquie, le HDP, grand vainqueur des élections législatives du 7 juin, et allié du parti Syriza au pouvoir en Grèce, ont réaffirmé mardi de leur côté leur "solidarité avec avec le peuple grec et son gouvernement".

"Nous pensons que, plutôt que d'imposer des politiques d'austérité aux peuples européens, il existe des solutions plus raisonnables et acceptables", ont ainsi déclaré  Figen Yüksekdag et Selahattin Demirtas, les deux chefs de file du Parti démocratique des peuples (HDP).

De nombreux observateurs qualifient le Parti démocratique des peuples de "Syriza à la turque". Cette formation, née d'un parti kurde, a élargi ses ambitions et son discours, aspirant à séduire l'électorat kurde, mais aussi les déçus de l'AKP et des partis d'opposition traditionnels.

Chypre, le nœud gordien des relations greco-turques

Les relations entre la Turquie et la Grèce restent difficiles en raison notamment du conflit qui les oppose sur Chypre, coupée en deux depuis 41 ans. En 1974, en réponse à un coup d'Etat organisé par la Grèce en vue d'un rattachement de l'île, et à la suite d'une période de fortes tensions entre les deux communautés, la Turquie intervient militairement.

Depuis, la communauté chypriote grecque vit au sud de l'île, et  les Chypriotes turcs sont regroupés au nord, au sein de la "République turque de Chypre Nord" autoproclamée en 1983, mais qui  n'est reconnue que par la Turquie.

Malgré la reprise des discussions en 2014, les pourparlers de paix sous l'égide de l'ONU n'ont toujours pas débouché sur un règlement du conflit.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/07/2015 à 9:53 :
?????
a écrit le 06/07/2015 à 9:41 :
Cela permettra-t-il de réduire les budgets militaires hors de proportion notement pour la grece ?
a écrit le 05/07/2015 à 20:30 :
Il faudra le répéter plusieurs fois pour que les citoyens comprennent bien que le peuple Turc ne veulent plus de l'Europe, d'ailleurs l'Europe commence a s'effondrer par la Grèce, restera plus que 2 pays France, Allemagne, l'Angleterre a deja bien anticiper de ne pas accepter l'euro ce pays connaissait dorénavant le scenario
a écrit le 02/07/2015 à 20:55 :
La Turquie n'a-t-elle pas d'autres préoccupations du côté de la Syrie et l'Irak ?
a écrit le 01/07/2015 à 21:08 :
Les acteurs internationaux misent déjà sur une sortie de la Grèce de la zone Euro. Indication péremptoire ? ou réalité de la créations des oléoducs prévus par la Russie comme par la Turquie. La Grèce fait déjà l'objet d'autres alliances qui se feront forcément au détriment de la construction Européenne. La nature a horreur du vide.
a écrit le 01/07/2015 à 19:13 :
C'est un excellent investissement de la part des turcs: tout d'abord on achète la paix à bas prix et on signifie a la grèce qu'elle n'a rien à craindre sur son flanc est. D'autant que la Turquie est occupée sur son flanc sud par la catastrophe que l'on sait, qui n'en finit pas, et il faudra bien reconstruire, c'est à dire que les mouvements ne seront plus d'ordre militaire mais de plus en plus d'ordre économique.
Ensuite la Turquie et la Russie ont absolument besoin d'une grèce stable pour leur projet de pipeline Turkish Stream, qui remplace le projet South stream. Encore un bras d'honneur à l'UE.
Dont on ne parle pas car ces gens là n'en ont pas, d'honneur.
Réponse de le 05/07/2015 à 15:18 :
Si vous n'êtes pas mis à jour faite le au plus vite .il y a longtemps les turcs ( les plus part) ne veulent plus de l Europe.Ce vous penser là c était 10 ans avant.
a écrit le 01/07/2015 à 18:24 :
Simple opération de comm destinée à leurrer le neuneu .... la vérité c'est que la turquie est un pays moyenâgeux frustré de rester à la porte de l'Europe (qu'il y reste à jamais) , et qui essaye de taquiner les européens de cette manière , la ficelle est grosse .

C'est insignifiant , au pire cocasse
Réponse de le 01/07/2015 à 18:55 :
1) "Pays moyennâgeux" : sur quelle base tu dis ça ? Economique ? Sociale ? Culturelle ? ... Si tu faisais taire ta haine deux secondes tu verrais que tu es plus qu'à côté de la plaque. La Turquie n'a plus rien à prouver.
2)"Frustrée de rester à la porte de l'Europe" : cela fait belle lurette que pour les turcs ce n'est plus à l'ordre du jour.
3) "Qui essaye de taquiner les européens" : peut être... Mais je pense que la vraie raison est que la Turquie veut intrinsèquement avoir de bonnes relation avec son voisin. Contrairement aux anticipations des généraux grecs qui ont surarmé et donc endetté la Grèce.
Réponse de le 01/07/2015 à 21:53 :
Bonsoir Kayhan.J'aimerai savoir votre avis personnel sur le peuple Grec.Je dis ça en rapport à ce que vous avancez quand aux bonnes relations que votre pays serait censé vouloir avec le voisin.
Réponse de le 01/07/2015 à 23:45 :
Encore une fois, allez voir avant de parler. La Turquie n'a rien de moyenageux. Au fin fond de la campagne, bien sûr, c'est plus rustique, mais il ya bien des pays comparables à commencer par l'Espagne ou le Portugal. Il faut cesser de vivre sur des clichés....
Réponse de le 02/07/2015 à 0:27 :
Pourquoi tant de haine envers la Turquie ? Arrêtez de rager la Turquie a montré que c'est un pays puissant dans tous les domaines et l'UE ne veut pas de ma Turquie seulement parce que nous sommes musulmans ! Restez y dans votre UE mais arrêtez de salir l'image de cette belle Turquie !
Réponse de le 03/07/2015 à 8:41 :
Je ne sais pas d'ailleurs par quel moyen voit cette personne la Turquie ? Certes les chaînes françaises je n'ai jamais vu diffuser le bon côté. C'est dans notre sang l'aide au plus faible à celui qui a besoin et qui est en difficulté. Vous c'est l'inverse c'est profiter de la faiblesse. Quand avez vous aider un pays en difficulté, quand avez vous défendu un peuple en difficulté ? Votre force fonction seulement pour faire disparaître les personnes à qui vous devez quelque chose là vous serez le premier pays à bombarder. Balayer devant votre porte avant de critiquer à chaque occasion la Turquie nous vous demandons pas de parler en bien mais de parler non plus rn mal alors que c'est pas vrai. Taisez-vous tout ira mieux. Merci
a écrit le 01/07/2015 à 14:38 :
Un avant goût des accords économiques liés au gazoduc (ex southstream) que la Russie réoriente suite aux sanctions européennes. Et de la possible négociation concernant Chypre, sous la houlette des russes, alors que l'UE n'a pas été fichue de faire avancer ce dossier depuis l'annexion turque de la partie nord.
a écrit le 01/07/2015 à 12:26 :
Une proposition constructive ... qui ne vient pas de l'Europe.
Réponse de le 04/07/2015 à 15:40 :
le contraire me surprendrait grandement et cela pas seulement en ce qui concerne la crise grecque.
ca fait déjà un petit bout de temps que cette Europe dominée par l'Allemagne et les néolibéraux obsédés de rigueur va droit dans le mur.
Et c'est vraiment dommage
a écrit le 01/07/2015 à 10:30 :
Bon ! alors je résume :
1. l'UE spolie les peuples européens en donnant 1 Md€/an depuis 10 ans à la Turquie pour de prétendus "fonds de préadhésion"
2. Elle refuse de soutenir la Grèce
3. La Turquie se donne le beau rôle en proposant de soutenir la Grèce avec l'argent soutiré aux Européens.
Réponse de le 01/07/2015 à 10:57 :
C'est de la désinformation, l’Europe n'a donné que des miettes (5-10 millions) à la Turquie, et ceci va au développement des minorités (kurdes) et associations (homo et autres)..

La Turquie a depuis 10 ans plus besoin de l'Europe, il suffit de voir ce qu'elle a accomplit et voir aussi ses futurs projets.. (aéroport, canal, armement, satellite..)
Réponse de le 05/07/2015 à 1:46 :
bien dit jean louis !! rien a ajouter :)
a écrit le 01/07/2015 à 9:36 :
La Turquie a terminé de payer ses dettes aupres du FMI en 2013 et actuellement elle est debiteur aupres du fond.
Réponse de le 01/07/2015 à 18:45 :
Créditeur, pas débiteur
a écrit le 01/07/2015 à 9:05 :
Avec les politiques méfions nous des effets d'annonce ...et attendons de voir ce qui va être proposé avant de s'enthousiasmer trop vite.
Réponse de le 01/07/2015 à 9:43 :
@ldx: tout à fait, avec les politiques tout n'est qu'apparence avant de connaître la vérité :-)
a écrit le 01/07/2015 à 8:58 :
Effectivement, c'est une première leçon aux technocrates européens, et probablement pas la dernière, qui ont poussé la Grèce dans les bras d'autres pays que ceux de la CEE qui leur doivent aide et assistance mais qui ne savent qu'appliquer des règles comptables et financières et qui finiront pas mettre à mal toute l'Europe. A quand un fonctionnement démocratique de l'Europe donneuse de leçons???
a écrit le 01/07/2015 à 7:57 :
Un sacré pied de nez de la Turquie a l'Europe. Le pire ennemie de la Grèce lui propose son aide alors que l'Europe veut la sortir de ses rangs. D'accord avec l'ensemble des commentaires précédents et particulièrement avec celui qui voit l'Europe comme un dominion anglo-saxon. Personnellement j'ai la vision d'une Europe libre recentrée sur la Méditerranée au sud et alliée économiquement de la Russie au Nord.
Réponse de le 01/07/2015 à 9:08 :
Biren vu : une Europe du sud recentrée sur la Mediterranée avec les pays du Magreb, la Lybie, la Syrie .... Le pieds, quoi ! Pouroui pas le super Diram pour cettè future union monetaIre ??
a écrit le 01/07/2015 à 4:24 :
Voici une preuve parmi d'autres que la Turquie a une économie de plus en plus forte. L'Europe est foutu et va en marche arrière malheureusement..
a écrit le 30/06/2015 à 23:14 :
La Turquie qui tend la main à la Grèce ??? Vous rèvez ou quoi ??
Allez faire un tour a Nicosie pour vous faire une idée concrète de cet amour Gréco-turc !!
Réponse de le 01/07/2015 à 22:11 :
Bonsoir à vous.Effectivement,je comprend votre post.A ceux qui tentent de m'expliquer à quel point le conflit entre les deux pays est du passé.Je leurs répond d'aller voir comment vit la population sur Chypre.Je suis Grec.Moi je n'oublierai jamais ce qu'a fait l'empire hautomans a une certaine époque chez moi.Mon pays était dans une phase de son histoire très sombre et était affaiblie militairement.Occupée pendant 4 siècles.Personne n'est venu nous prêter main forte.Ou si peu.Mes ancêtres se sont relevés et ont repris le pays.C'est de la que le pays a commencé à connaître les aphres de la pauvreté.On ne se remet pas ainsi d'une occupation.Ils ont eus beaucoup de chance de ne pas être tombés à l'époque de la Grèce antique.Faire face à Leonidas et ses 300.Il'issue n'aurait pas été la même.Nous sommes peu nombreux démographiquement parlant.Mais jamais personne ne nous mettra à genoux.La liberté des peuples est notre credo.La démocratie est sortie de nos terres.Je préfère mourir debout en homme libre que de vivre à genoux.Fier d'être un Hellène!!!
Réponse de le 02/07/2015 à 7:08 :
oui mais avant les ottomant s etais les grecs qui occupais aussi la turquie
Réponse de le 02/07/2015 à 23:41 :
L'histoire n'est pas faite pour les morts parce qu'ils sont...morts. L'histoire est faite pour mieux préparer le futur.
Réponse de le 04/07/2015 à 15:54 :
@Me
Mais vous deviez avoir zéro en histoire-géo!
Vu que les Turcs ont fait leur apparition en Europe vers le 14e siècle, les divers peuples Grecs qui vivaient en Asie Mineure depuislw10e siècle avant J.-C. ne pouvaient pas "occuper"la Turquie, pays qui fut créé ultérieurement par les Turcs conqérant.
[remarque importante: tout cela est dit sans aucun chauvinisme par un Grec qui croit à 'l'amitié du peuple grec et turc et qui salue la victoire du parti HDP, parti non seulement kurde, mais aussi soutenu par toutes les minorités (ethniques et sexuelles) et par les partisans de la laicité et de l'approfondissement de la démocratie. Avec un voisin vraiment démocratique, la fraternité de nos peuples sera enfin devenue une réalité]
a écrit le 30/06/2015 à 23:14 :
La Turquie qui tend la main à la Grèce ??? Vous rèvez ou quoi ??
Allez faire un tour a Nicosie pour vous faire une idée concrète de cet amour Gréco-turc !!
a écrit le 30/06/2015 à 22:38 :
Il est patent que le magma de Bruxelles n'est qu'un condominium de l'empire anglo-saxon d'après 1945. Les 28 ou 29 antagonistes regroupés dans le troupeau de l'U.E restent obsédés par l'ours russe à repousser toujours plus à l'est du continent, négligeant ou méprisant les risques du sud de la Méditerranée. Soumis, ayant inexorablement bradé leur souveraineté, leur vision géostratégique n'en est que plus étriquée ; que la Grèce regarde vers Moscou est insupportable, mais est aussi inconcevable que son environnement proche des Balkans et du Moyen-Orient explosif attire des convergences insoupçonnées. Cela en est drôle quand l'on songe à la simagrée entre cette Europe et la Turquie.
Réponse de le 01/07/2015 à 7:56 :
Yokikon, je ne vois pas en quoi la France a bradé sa vision géostratégique....Même si nous avons de moins en moins de moyens pour cela. L'Europe ne gêne pas la France pour aller en guerre en Lybie par exemple et faire des bêtises. C'est bien dommage d'ailleurs.
La Russie a un rôle à jouer , repousser la Russie est une bêtise, mais là encore aller expliquer aux pays baltes ou à la Pologne que la Russie n'est pas un repoussoir.
Vous souhaitez une sortie par le bas en sortant de l'Europe, alors qu'il nous fait une sortie par le haut avec plus d'Europe. Une Politique régalienne europenne Pour cela il faut un transfert de responsabilité à l'échelon Européen. La France aura une place prépondérante, la mutualisation des moyens militaires et diplomatiques nécessaire est inéluctable. c'est le seul moyen pour faire face aux enjeux Norrd Sud et Est Ouest.
Malheureusement cela n'est pas de mise car nos hommes politiques ont un disque dur ancien régime, et quelques concitoyens comme vous, sont obnubilés par lla théorie du complot néolibéral anglo Saxon.
Dans les deux cas c'est une erreur car la seule réponse est être plus fort pour éviter que d'autres nous imposent leurs vues.
Réponse de le 01/07/2015 à 9:30 :
Malheureusement si l'on dit que l'Union fait la force, cette phrase n'est vraie que s'y on l'applique à un ensemble homogène composé de parties semblables (ou du moins pas trop dissemblables).
Le continent européen n'étant pas homogène en culture, langue et histoire, c'est malheureusement la faiblesse que réalise l'Union, hélas.
Comme disait un Général bien connu, "l'on ne fait pas d’omelette avec des œufs durs", on peut le regretter, mais c'est ainsi, et psalmodier "Plus d'Europe ! Plus d'Europe" n'aura aucun impact sur l'histoire, sanglante, mais au combien riche de nos vieux pays...
C'est un beau rêve, mais il est temps de se réveiller, on ne fera jamais pièces aux autres grandes puissances embourbés dans ce marasme qu'est l'UE. Qu'il faille garder un haut niveau de coopération sur le continent est une évidence, mais, on le voit bien avec la Grèce aujourd'hui, une union monétaire et à fortiori politique est illusoire.
Les seuls que la situation actuelle avantage sont nos concurrents, car l'UE est un système autobloquant...
a écrit le 30/06/2015 à 20:46 :
Un de Gaulle grec, le retour de la guerre de mouvement, un Stalingrad consommé de l'UE. Des dissensions et règlements de comptes à tout va. L'oligarchie inquiète. Enfin de l'action après 30 ans d'abrutissement et de dénis démocratiques...
a écrit le 30/06/2015 à 19:47 :
La Turquie pourrait être à la Grèce ce que l'Allemagne est à la France : un champion de l'exportation.
a écrit le 30/06/2015 à 19:40 :
Comme quoi il existe des propositions plus intelligentes que celles de l'Eurogroupe ou de la Mére Lagarde. Si les Turcs trouvent la Grèce solvable, pourquoi pas l'Europe ? Quelle est cette Europe tecnocratique et lobbyiste à outrance ? Abêtie des oukases des usuriers qui se goinfrent et des politiques sous contrat qui tremblent aux avis des agences de notation FITCH et consorts. Sortez moi ces clowns dehors afin que grandissent nos enfants, qu'ils s'instruisent, que nos anciens puissent vivre dignement et n'aeint pas à connaître la honte d'être une charge mais bien le bonheur de transmettre leur savoir et donner sans compter leur sagesse et amour aux générations qui en ont urgemment besoin.
L'offre turque n'est pas dénuée d'intérêt partisan et de propagande dogmatique, mais elle est bienvenue et atteste l'imbécilité collective de l'eurogroupe et de cette troika qui devra répondre de ses atteintes à la démocratie
a écrit le 30/06/2015 à 18:50 :
Bravo aux Turcs. Un petit coup de Poutine et c'est bon. L'Histoire retiendra que l'UE a éjectée son fils indigne mais qu'il a été recueillit par les Turcs et les Russes. Affligeant. Les Turcs espéraient rentrer dans l'Union et maintenant ils jouent le rôle de sauveur hors de l'Euro.
Réponse de le 05/07/2015 à 15:25 :
Oui pourquoi pas ,avec une réserve plus de 150 milliard de usd dans les caissess de la banque national
a écrit le 30/06/2015 à 18:50 :
Si cela pouvait inciter les grecs à accepter les réductions des dépenses en armement qui lui ont été demandées, ce serait au moins une bonne chose.
Réponse de le 01/07/2015 à 7:09 :
C'est bien la Grèce qui a proposé de diminuer les dépenses militaires et la troïka qui a refusé prétextant que ce n'était pas structurel.
La France est l'un des principaux fournisseurs de l'armée grecque.
Réponse de le 01/07/2015 à 14:12 :
Depuis des décennies, l'Allemagne et la France fournissent des armes à la Grèce alors qu'elle en a pas besoin (une des raisons de cette crise en Grèce).
En résumé on leur vend des armes, puis on les endette alors qu'on sait qu'ils n'arriveront jamais à rembourser.
Une des parties de mon pays dont j'ai honte !
Réponse de le 04/07/2015 à 16:01 :
Au beau milieu de la crise Hollande a visité la Grèce en VRP de votre industrie d'ermements et il a insisté pour que nous achetions des frégates francaises.
Quand à l'Allemagne la vertueuse, elle nous a vendu -au prix fort- des sous-marins impropres à la navigation à cause d'un fort gîte.
Et si on refusait d'en prendre livraison, c'en était fini du financement communautaire!
a écrit le 30/06/2015 à 18:20 :
Ben voilà, les Turcs sont prêts à les réintégrer dans l'Empire ottoman qu'ils n'auraient jamais dû quitter. Un beau geste que la Cerise devrait s'empresser d'accepter de la part des frères de sang !
Réponse de le 30/06/2015 à 19:25 :
Un commentaire qui ne sert strictement à rien et qui prouve que tu ne sais même pas de quoi tu parles
Réponse de le 01/07/2015 à 6:54 :
@Jf: serais-tu un révisionniste ? Prouve-nous que la Grèce n'a pas appartenu pendant plusieurs siècles à l'Empire ottoman :-)
Réponse de le 01/07/2015 à 9:55 :
Et quoi ton histoire s'arrête à ca? :) Comme la Turquie qui était à la Grèce juste avant... c'est du n'importe quoi! le passé c'est le passé sinon on peut dire que que la France etait aux allemands.. ce qui n'est plus maintenant... fin je pense...
Réponse de le 01/07/2015 à 10:02 :
Et même, je vois absolument aucun rapport. La Turquie veut aider la Grèce differrement de l'Europe et en tant que Grec je suis content de ça même si il faut faire attention à ce que la Turquie voudra en retour. Mais parler de l'Empire Ottoman est complètement ridicule :)
Réponse de le 01/07/2015 à 17:24 :
Te fatigues pas Jf. Tu sais bien que Patrickb n'est rien d'autre qu'un négationniste. J'ai lu tous ses posts et à part faire aller sa langue, il ne fait aller rien d'autre. D'ailleurs, tu sais bien qu'il ne connais rien à la situation ... Il parle dettes non remboursées, mais son pays paie encore moins que le nôtre .... Tout le monde le sait ça .... Et perso, je suis heureux d'avoir plus d'affinités avec les turcs ( de par l'histoire commune) qu'en avoir avec ceux de sa trempe.
Réponse de le 02/07/2015 à 7:13 :
la Turquie ne faisais pas partit de l empire ottoment l empire ottoman=empire turque elle appartenais au turque et
Réponse de le 02/07/2015 à 9:56 :
@sakis: merci de confirmer tes plus grandes affinités avec les Turcs. Quant à mes affinités, je suis clairement de tendance chrétienne si tu ne l'avais pas remarqué. Chacun ses choix et chacun chez soi donc :-)
@Jf: C'est sûr que l'Histoire n'a pas d'impact sur les peuples, surtout quand cela dure des siècles. La preuve, c'est que les Romains, pas plus que nos rois, n'ont laissé de traces en France :-)
Réponse de le 02/07/2015 à 12:46 :
Je pense que tu te trompes dans tes propos. Les Romains ont laissé une trace indélébile en France. La langue française par exemple, dérive directement du Gallo-Romain, alors qu'avant on parlait une langue Celtique apparentée au Gaélique. Le Français est à la base une langue Latine, et 40% de mots grecs sont également contenus dans la langue actuelle dont tu le parles si bien ....
Réponse de le 04/07/2015 à 16:09 :
J'ai l'impression que j'ai bien plus de chances de gagner le gros lot au Lotto en pariant 1 euro que de tomber sur un commentaire intelligent et pertinent de Patrickb.
Pourtant, il ne faut jamais désesperer et il faut continuer à croire à la possibilité d'améliorer le niveau intellectuel des gens. Malgré les déceptions incessantes...
a écrit le 30/06/2015 à 18:06 :
c est intelligent d aider son voisin
a écrit le 30/06/2015 à 17:58 :
C'est super gentil çà.Les grecs sortent de l'euro et les turcs prennent la place.
Réponse de le 30/06/2015 à 18:47 :
C'est pas gentil du tout mais toi tu es marrant et t'as du boire un coup, pour écrire ce commentaire.Je rigole...
a écrit le 30/06/2015 à 17:55 :
Ca risque d'être encore plus dur à avaler pour la Grèce que le plan européen...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :