Une faillite d'Evergrande aura-t-elle les mêmes conséquences que celle de Lehman Brothers en 2008 ?

Evergrande Real Estate Group, conglomérat chinois géant, numéro deux de l'immobilier en Chine, a mise en garde les marchés, mardi 14 septembre, contre des risques de défaillance face à la chute de ses actions et obligations.

3 mn

(Crédits : TYRONE SIU)

Comme un arrière-goût de la crise de 2008...  Les autorités de Pékin ont averti plusieurs grandes banques du pays qu'Evergrande Group ne pourrait pas honorer les intérêts dus le 20 septembre sur un emprunt, a rapporté Bloomberg mercredi, ajoutant ainsi aux craintes d'une crise de liquidité du numéro deux chinois de l'immobilier.

Affichant une dette d'environ 1.970 milliards de yuans (près de 260 milliards d'euros), beaucoup craignent de voir Evergrande Group se déclarer en cessation de paiement, ce qui pourrait avoir des répercussions sur l'ensemble du système financier chinois.

Lire aussi 5 mnEvergrande avertit d'un risque de défaut de paiement, l'empire du géant de l'immobilier chinois vacille

Des répercussions financières... et politiques

Mardi dernier, Evergrande a déclaré avoir mandaté des conseils pour étudier différentes options financières et mis en garde contre des risques de défauts liés à la chute des ventes immobilières et aux difficultés qu'il rencontre pour céder des actifs. Ni le ministère du Logement ni Evergrande n'ont répondu dans l'immédiat à des demandes de commentaires soumises par Reuters.

L'agence de notation Standard & Poor's a annoncé mercredi avoir abaissé la note d'Evergrande et de ses filiales à CC en jugeant "extrêmement élevé" le risque de non-paiement du service de la dette, ce qui pourrait conduire à une restructuration du bilan du groupe.

Selon sa concurrente Fitch, qui a dégradé la note d'Evergrande à CC dès le 7 septembre en jugeant un défaut probable, le groupe doit 572 milliards de yuans à des banques et d'autres institutions financières, mais le secteur bancaire est aussi exposé à ses fournisseurs, dont les créances représentent 667 milliards de yuans.

Tout "événement de crédit" (une formule qui englobe entre autres les défauts de remboursement) exposerait donc les banques les plus exposées à une augmentation importante des prêts non-performants, ajoute l'agence dans une note publiée mardi soir.

Pour beaucoup d'observateurs en Chine, la préservation de la stabilité sociale est la priorité de Pékin dans ce dossier. Selon Oscar Choi, fondateur et directeur des investissements d'Oscar and Partners Capital, les autorités discutent ainsi avec les créanciers d'Evergrande tout en utilisant les ressources disponibles à l'échelon local pour empêcher que les chantiers de construction en cours restent inachevés.

"Vous ne pouvez pas laisser des constructions inachevées; des milliers de familles (seraient affectées)", a-t-il dit.

"Too big to fail" ?

Le rédacteur en chef du journal d'État chinois Global Times (*) a averti le géant de la promotion immobilière Evergrande, lourdement endetté, qu'il ne fallait pas que le groupe mise sur un sauvetage de l'État sur la base de l'hypothèse qu'il est "trop gros pour faire faillite" ("Too big to fail"). Il s'agit du premier commentaire paru dans un média public mettant en doute le renflouement par le gouvernement du deuxième promoteur immobilier du pays, qui a de nouveau chuté en Bourse vendredi en raison en raison des craintes d'un éventuel défaut de paiement.

Dans un commentaire sur le réseau social WeChat, le rédacteur en chef du Global Times, Hu Xijin, a déclaré jeudi qu'Evergrande devait se tourner vers le marché pour trouver son salut, et non vers le gouvernement. Il a jugé peu probable qu'une faillite éventuelle d'Evergrande ne déclenche une crise financière aussi grave que celle connue après la chute de Lehman Brothers en 2008.

A la Bourse de Hong Kong, l'action Evergrand chutait de 5,32%, au plus bas depuis octobre 2011. China Minsheng Banking Corp, une des principaux créanciers d'Evergrande, reculait de 4,97%, à un plus bas historique.

(Avec AFP et Reuters)

___

(*) Le Global Times est un tabloïd nationaliste publié par le Quotidien du peuple, l'organe de presse officiel du Parti communiste chinois. Ses opinions ne reflètent pas nécessairement la pensée officielle des responsables politiques.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 19/09/2021 à 2:57
Signaler
La Chine représente 74,884 milliard de dollars et est souveraine sur sa monnaie

à écrit le 18/09/2021 à 21:03
Signaler
Ne vous inquiéter pas l'état chinois fera marché la planche à billets, il ne va pas risquer la chute de son économie pour quelques centaines de milliards.😭😂😂

à écrit le 18/09/2021 à 11:05
Signaler
Enfin la chine va goûter au délice d une faillite retentissante - heureusement peu transmissible car sino- chinois -

à écrit le 18/09/2021 à 8:55
Signaler
J'espère de tout coeur qu'Evergrande va faire faillite. J'en ait tellement marre, d'entendre mes collègues de bureau me répéter sans cesse que tout vas bien. Vite, la crise, on l'a attendue trop longtemps

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.