Venezuela : l'opposition mobilise en masse et appelle à la grève générale

 |   |  272  mots
Les affrontements du 26 octobre 2016 au Venezuela
Les affrontements du 26 octobre 2016 au Venezuela (Crédits : Reuters)
L'opposition vénézuélienne a mobilisé mercredi des centaines de milliers de personnes contre le président socialiste Nicolas Maduro et a appelé à la grève générale vendredi pour faire monter la pression. Les antichavistes exigent le départ de Nicolas Maduro, élu en 2013 et dont le mandat expire en 2019, le jugeant responsable de la crise économique actuelle.

"Nous appelons à une grève générale vendredi prochain, tout le monde reste chez soi", a déclaré Jesus Torrealba, secrétaire général de la coalition de la Table pour l'unité démocratique (MUD, centre), devant une foule immense à Caracas.

Acculant un peu plus le chef de l'État, les antichavistes ont convoqué une "marche pacifique" le 3 novembre vers le palais présidentiel de Miraflores. L'objectif de cette nouvelle manifestation sera de signifier à M. Maduro le résultat du vote du Parlement, prévu juste avant, sur la procédure pour manquements au devoir de sa charge - lorsque le chef de l'État ne remplit plus ses fonctions. La MUD étant majoritaire au Parlement, le résultat de ce vote fait peu de doute.

Un pays au bord de la rupture

Dans ce pays pétrolier en plein naufrage économique sous l'effet de la chute des cours du brut, la tension est à son comble alors que les deux camps s'accusent mutuellement de "coup d'État". En fin de semaine dernière, le président vénézuélien effectuait une tournée au Moyen-Orient cherchant à renforcer la coopération entre les pays producteurs de pétrole, Opep et non-Opep pour retrouver un niveau acceptable pour le prix du pétrole pour sortir de cette crise économique.

Asphyxié par la chute des cours du brut, source de 96% de ses devises, le Venezuela vit l'une des pires crises économiques de son histoire et son inflation, stimulée par les pénuries, est devenue totalement incontrôlable: elle devrait atteindre 475% cette année selon le FMI puis exploser à 1.660% en 2017.

(Avec l'AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/10/2016 à 15:32 :
Oui mais le Venezuela a vendu des millions de litres avant la baisse des prix du pétrole donc où est cet argent? Le gvt Chavez s'est tout mis dans les poches et n'a pratiquement rien réinvesti dans le pays pour l'énergie, la sécurité, l'agriculture,... Donc voilà pourquoi le pays en est là aujourd'hui.
a écrit le 27/10/2016 à 13:24 :
Ce n'est pas la chute des prix du pétrole qui a provoqué la débâcle économique du Venezuela mais son gouvernement et sa classe dirigeante.
Et les problèmes économiques sont seulement un des multiples problèmes du pays.
La criminalite le traffic de drogue et la corruption sont pratiqués jusqu'au plus haut niveau de l'état.
Le vol organisé des ressources du pays est l'activité principale de la classe gouvernante.
Le pays n'a jamais été dans un tel état de délabrement depuis le début de son existence.
Les US ou l'Europe ne sont pas les responsables des manifestations.
L'état général du pays oui.
Réponse de le 28/10/2016 à 9:03 :
Vous vous moquez du monde ? Sans revenus à cause de la chute des prix du pétrole, le Venezuela ne peut plus payer ses policiers ou ses fonctionnaires...et même les pays du golfe sont touchés par la chute des prix du pétrole et doivent licencier et faire des économies drastiques.
Réponse de le 29/10/2016 à 9:52 :
GE92 @réponse de
Malheureusement Je ne me moque de personne.
Mais vous essayez de diffuser de fausses informations.
Le Venezuela paye régulièrement ses fonctionnaires et les forces nationales de police. Mais s'ils votent contre le gouvernement ils sont virés.
Les revenus du pétrole au Venezuela sont en moyenne la moitié de ce qu'ils étaient pendant les quinze années précédentes pendant lesquelles ils ont été dilapidés.
Et ils sont encore supérieurs à ce qu'ils étaient avant l'arrivée de la dictature.
Ne diffusez pas de fausses informations sur un pays que vous ne connaissez pas.
a écrit le 27/10/2016 à 12:18 :
Ce n'est pas l'opposition qui mobilise mais les US......
Réponse de le 28/10/2016 à 9:33 :
Je suppose que vous êtes Vénézuélien ou que vous vivez là-bas pour être aussi sur de ce que vous dites???
a écrit le 27/10/2016 à 10:51 :
Tiens ils vont nous refaire le coup du brésil.

Pauvre peuple vénézuélien piégé entre le mal et le pire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :