Washington bloque l'accès de la Corée du Nord au système financier américain

 |   |  260  mots
Le Trésor américain a également publié jeudi un document pour mettre en garde les institutions financières contre les procédés utilisés selon lui par le régime de Kim Jong-Un pour contourner les sanctions américaines et internationales.
Le Trésor américain a également publié jeudi un document pour mettre en garde les institutions financières contre les procédés utilisés selon lui par le régime de Kim Jong-Un pour contourner les sanctions américaines et internationales. (Crédits : Reuters/KCNA KCNA)
Ces sanctions, annoncées en juin, visent notamment les institutions financières étrangères qui participent au financement des projets de Pyongyang.

Les États-Unis ont formellement validé jeudi des sanctions annoncées en juin pour bloquer l'accès de la Corée du Nord au système financier américain, juste avant la tournée asiatique de Donald Trump dominée par la menace nucléaire nord-coréenne.

Les textes d'application du département du Trésor visent notamment la Bank of Dandong, implantée à la frontière avec la Corée du Nord et première banque chinoise frappée par des sanctions américaines. Cet établissement est accusé par les États-Unis de servir de "canal pour les activités financières illicites" de Pyongyang, notamment au profit de ses programmes balistiques et nucléaires.

| Lire aussi : Corée du Nord : hausse des échanges commerciaux avec la Chine, malgré les sanctions

Washington met en garde la finance

Le Trésor américain a également publié jeudi un document pour mettre en garde les institutions financières contre les procédés utilisés selon lui par le régime de Kim Jong-Un pour contourner les sanctions américaines et internationales.

Le président américain doit se rendre à partir de ce weekend notamment au Japon et en Corée du Sud, ses deux alliés régulièrement menacés par la Corée du Nord, puis en Chine, partenaire traditionnel de Pyongyang. Depuis son élection il y a un an, Donald Trump insiste auprès des autorités chinoises pour qu'elles fassent pression sur les Nord-Coréens en vue de les convaincre de renoncer à leurs ambitions nucléaires.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/11/2017 à 17:03 :
Voilà qui peut gêner l'Iran pour acheter une bombe a pyongyang pour mettre dans ses missiles. Une bombe c'est facile à transporter, un missile de quelques centaines de tonnes un peu moins.
a écrit le 03/11/2017 à 12:11 :
les amendes du fisc américain vont pleuvoir sur les sociétés étrangères qui commercent (en US dollar) avec la Corée du Nord .
Réponse de le 03/11/2017 à 13:29 :
effondrement de la bourse Nord coréenne a prévoir!Comment peut on shorter les multinationales de la corée du nord?Quelqu'un sait-il ou on peut acheter des put et des calls?
Réponse de le 03/11/2017 à 18:48 :
@Gérard: et que dire de "vendre à découvert" pour "shorter" ? A moins que tu ne veuilles dire mettre son short pour aller à la plage :-)
a écrit le 03/11/2017 à 10:32 :
houla, y a du tir de missile dans l'air!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :