IMPOTS ET EMPLOI : Ce que vise François Hollande

 |   |  274  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Voici les chiffres et engagements à retenir du discours de François Hollande dimanche soir.

Sur les finances publiques:
- Le président mise sur une croissance de 0,8% en 2013 et non 1,2% précédemment ;
- Le président a annoncé une stabilité totale en nominal des dépenses publiques de 2012 à 2013 ;
- 10 milliards d'euros d'économies seront cherchées, avec l'éducation, la justice et la sécurité protégées ;
- 10 milliards d'impôts supplémentaires seront levés par la baisse de "niches fiscales" sur les "grandes entreprises" et 10 milliards sur les ménages
- Le fameux taux marginal de 75% est conservé sur tous les revenus supérieurs à 1 million d'euros, et a confirmé la création d'une tranche d'imposition à 45% pour les revenus supérieurs à 150 000 euros ;
- La non-indexation du barème de l'IRPP sur l'inflation, déjà décidée par François Fillon, sera prorogée ; l'effet, en clair, sera d'augmenter les impôts des familles en les faisant passer dans des tranches supérieures, mais avec des décotes pour les bas revenus pour les protéger.

Sur l'emploi:
- Le président se donne deux ans pour mettre en place les réformes et infléchir la courbe du chômage ;
- Les contrats aidés ("emplois d'avenir" et "contrat de génération") sont toujours d'actualité ;
- Le président impose une négociation entre les partenaires sociaux sur une réforme du droit du travail, et accélère leur échéance, leur imposant un résultat d'ici à la fin de l'année et plus mars 2013 ;
- Modification de l'assiette de financement de la protection sociale afin de baisser le coût du travail, passant probablement par la CSG et "une taxe écologique".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/09/2012 à 9:36 :
il y a une différence entre ce qu'on vise et ce qu'on réussi à atteindre...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :