Impôts : Hollande en rajoute une grosse louche

 |  | 562 mots
Lecture 3 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le chef de l'Etat annonce des hausses d'impôts pour une vingtaine de milliards d'euros en 2013. En fait, compte tenu de la montée en puissance des mesures déjà votées, on approche plutôt les 30 milliards. Avec les économies sur les dépenses, le plan du gouvernement ne serait pas si loin des 40 milliards

 20 milliards de hausses d'impôts, la moitié sur les entreprises et l'autre moitié sur les ménages, comme l'a annoncé François Hollande ce soir sur TF1, c'est déjà beaucoup (1 point de PIB). Et c'est moins que la réalité qui attend les Français. Car si l'on cherche à évaluer vraiment le différentiel entre ce qui sera payé en 2012 et la facture à venir pour 2013, on est plus proche de 30 milliards. En effet, les mesures votées en juilet vont monter en puissance, et rapporteront 5 à 6 milliards de plus en 2013. Qui s'ajouteront donc au chiffre de 20 milliards. Sans parler des impôts votés sous Sarkozy, dont certains rapporteront un peu plus. En outre, François Hollande, n'a pas pas parlé de la sécurité sociale, qui ne sera pas épargnée  par la rigueur. Si l'on ajoute donc à ce chiffrage des augmentations d'impôts les 10 miliards d'euros d'économies sur les dépenses, le plan du gouvernement tangente les 40 milliards. C'est bien sûr plus que ce qui était envisagé en juillet: il a fallu tenir compte de perspectives de croissance plus faibles que prévu (François Hollande évoque le chiffre de 0,8% pour 2013, au lieu d'une première hyptohèse de 1,2%).

Le gel du barème de l'impôt sur le revenu frappe tous les contribuables

Qui paiera le plus? le chef de l'Etat a voulu présenter une addition équilibrée: 10 milliards pour les entreprises, 10 milliards pour les ménages. S'agissant des premières, il s'agit, on le sait, d'augmenter le rendement de l'impôt sur les bénéfices des sociétés. Plusieurs niches disparaîtront, pour ce faire. On sait qu'il ne sera plus possible de déduire des bénéfices tous les intérêts d'emprunt. Et les bénéfices réinvestis seront distingués des bénéfices distribués, a-t-il annoncé. 

Quant aux ménages, François Hollande a confirmé une hausse d'impôt qui touche tout le monde: le gel du barème de l'impôt sur le revenu. Autrement dit, un contribuable dont les revenus sont restés stables en euros constants -ont donc augmenté juste comme les prix- verra son impôt augmenter, puisque le barème ne sera pas revalorisé (gelé). C'est Nicolas Sarkozy qui avait décidé ce gel, François Hollande l'avait alors contesté, le trouvant injuste. Finalement... Seul changement: pour les deux premières tranches du barème, un "système de décote sera prévu", afin d'éviter que des salariés ne deviennent imposables.

Là où le gouvernement trouverea le plus d'argent, c'est en soumettant l'ensemble des revenus du capital au barème de l'impôt sur le revenu (suppression des prélèvements libératoires). Car, pour ce qui concerne la taxation à 75%, il ne faut pas à s'attendre à un rendement élevé. Même si François Hollande a laissé entendre qu'il refusait un adoucissement proposé récemment, à savoir la conjugualisation de la contribution: toutes les rémunérations dépassant le million d'euros seraient concernées, que le chef d'entrprise concerné soit marié ou non. En revanche, le chef de l'Etat a confirmé deux concessions en faveur des  "riches":  les revenus du capital seront exonérés, et il faudra prendre en compte la CSG pour parvenir au total de 75% Autrement dit, l'impôt proprement dit serait de 67%, et non de 75%. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/09/2012 à 20:52 :
J'aime lire les commentaires qui ne sont que reflet d'une croyance et d'un opinion.
L'impôt sur le revenu à pour objectif la "fraternité" si chère à chacun (quand elle lui profite).
l'idéal serait un système clair sans niches et facile à comprendre ou TOUS les revenus seraient inclus ensemble. Cela éviterait à chacun de lorgner sur les avantages de l'autre...

En passant vous pouvez vous amuser sur http://www.revolution-fiscale.fr/simuler/irpp/ ... pas si simple :)
a écrit le 10/09/2012 à 18:26 :
Le climat de haine ambiante incite tout contribuable fortuné (et quasi sur de faire tondre par un Etat ayant un train de vie dispendieux) à fuir ce pays.

La taxe de 75% prévue par le gouvernement actuel est proche de la spoliation.

Il aurait été plus judicieux de montrer l'exemple en supprimant à terme les nombreux avantages fiscaux qui bénéficient à certaines professions afin de rétablir l'égalité devant l'impôt qui était une revendication des révolutionnaires de 1789.

Ensuite, un certains nombre de prestations sociales devront tôt ou tard être réduite voir supprimées - mais pour ce faire, il faut montrer l'exemple. Comment explique à un smicard des baisses de prestations quand des élus ont des systèmes de retraites hyper avantageux?

Pour l'impôt sur les sociétés, il suffirait de réduire la déductibilité des intérêts des dettes.

Je suis pessimiste pour ce pays. Il ne semble plus avoir de cohésion ou de projet.



a écrit le 10/09/2012 à 18:23 :

A propos de Bernard Arnault
un salarié mécontent de ses conditions de travail ou de rémunération ou menacés dans ses avantages acquis se met en greve. c'est normal c'est même constitutionnel. Eventuellement il occupe son usine et parfois même menace de détruire le stock , l'outil de production ou carrément l'environnement ... Ce n'est pas normal mais tout le monde s'y est habitué et le considère comme du domaine de l'acceptable.Un patron mécontent ne peut pas se mettre en greve. mais il s'en va. et il sera suivi de beaucoup d'autres. il va falloir s'y habituer aussi
a écrit le 10/09/2012 à 17:41 :
La France est un beau pays!
Bernard Arnault a raison de partir, il nous faudrait un président, un premier ministre ou un ministre de l'économie avec ses capacités de chef d'entreprise! tous ces dirigeants politiques que nous avons sont incapable de gérer une épicerie ils feraient faillite dès les premiers mois, ils sont incapables de créer des emplois, ils ont appris les grands principe de la macro économie qu'ils s'empressent d'appliquer (35h de DSK et Martine) sans se remettre en cause des dégâts causés, mais nous ne sommes pas à l'école! la France est un beau pays mais je conseille à mes enfants d'aller ailleurs 2/3 sont partis, le troisième dans le spectacle profite au maximum de toutes les aides de notre beau pays!
Réponse de le 10/09/2012 à 19:38 :
+100
a écrit le 10/09/2012 à 17:35 :
Essayons d'étre un peu sérieux après cette parodie de démocratie du Ptésident. En fait les français ne son,t pads logés à la meme enseigne, il y a ceux qui paient et ceux qui profite. Payer des impots c'est naturel en somme car nous profitons des services de l'état. Mais là ou le bat blesse, cest que ces prélèvement sont toujours sur le dos des memes. Faire du social c'est bien, mais à un moment il faut peut etre se dire que ce social que nous payons, exige des compensations de la part de ceux qui en profite. L'impot devrait etre payé par tous, meme les plus défavorisé de manière minime certes mais ils faut que tous les français soient concernés et non une seule tranche de la population. Il me semble que sur le fronton des mairies il y a le mot égalité, et bien qu'on applique cette maxime à tous les français. Par ailleurs j'ai constaté dan,s le discours du président c'ette haine à l'égard de ceux qui réussissent. Les soclalistes n'aiment pas la réussite, ils aiment ceux qui vivent aux crochets de la société car pour eux ces de l'électorat potentiel. La France va mal et Hollande n'est pas l'homme de la situation, c'est l'homme des commissions car il apeur de s'engager sur les réformes structurelles de l'état de peur de facher son électoral.
Réponse de le 10/09/2012 à 17:56 :
10 années de droite ont produit beaucoup de gens qui vivent au crochet de la société, au hasard: les rentiers qui se sont engoufrés dans les niches fiscales au détriment d'une autre population.
Mais il ne faut surtout pas en parler: le sujet est tabou.
Réponse de le 10/09/2012 à 18:36 :
Tout à fait d'accord avec Cadoudal
Réponse de le 11/09/2012 à 14:52 :
réponse à Tron et Fremen
je pense que vous ne connaissez rien aux niches fiscales, expression inventée par la presse. une niche fiscale permet de rédire son impôts certe, mais avec un investissement largement supérieur à la réduction. De plus cet investissement donne du travail à beaucoup de salariés, exemples, les investissements dans l'immobilier, le BTP marche grâce aux investisseurs, les réductions pour l'emploi à domicile a directement un impact sur l'emploi, les fonds d'investissement dits FCPI investissent dans les PMI PME donc créent de l'emploi, etc... Mais il en est une qui ne crée absolument aucun emploi c'est celle accordée aux fonstionnaires sur le contrat d'assurance vie qui leur est réservé "PRE...." où aucun des avoirs de ce contrat ne sont investis dans l'économie.
Autre niche fiscale celle pour des investissements dans les DOM TOM, elle est abérente car un rapport fait resortir que si l'état aidait directement ces derniers cela couterait 5 fois moins que la réduction d'impôts accordée. c'était juste pour vous informé ce qu'est une niche fiscale et à quoi elle sert
Réponse de le 12/09/2012 à 6:56 :
je ne suis absolument pas d'accord, en particulier pour l'immobilier.Le gouvernement n'a pas arrêter d'augmenter la demande qui existait déjà en rajoutant toujours des nouveaux dispositifs fiscaux d'incitation à l'achat, et qui dit augmentation de la demande dit spéculation, il était temps que ça s'arrête, beaucoup de gens ont fait d'énormes plus values en ne payant pratiquement pas d'impôts: je n'appelle pas ça se lever tôt le matin moi et plutôt des niches fiscales dsl.
D'autre part la fiscalité se durcit comme par hasard juste avant les élections.

Réponse de le 24/10/2012 à 23:18 :
C'est difficile de comprendre ce qui se passe car a priori vous n'etes pas tout a fait au courant des plus values reservees a ceux qui vendent leur maison.
Les socialos sont tous les memes, ils veulent punir ceux qui reussissent , c'est un concept qui est retrograde, degradant et immoral...des jaloux en puissance
a écrit le 10/09/2012 à 16:14 :
N'en déplaise à un certain nombre de lecteurs et même de journalistes de La Tribune, les impôts augmentent parce que le précédent locataire de l'Elysée a fait vivre l'Etat à crédit pendant cinq ans, en faisant encore plus exploser la dette française que pendant son plus court passage au budget. Les impôts ont d'ailleurs augmenté sérieusement sous son règne, la CSG sur les locations passant de 240 à 900 euros en l'espace de 3 ans (un exemple parmi d'autres, sachant que la même location a fait monter les impôts sur le revenu du bailleur en question de 1000 euros en un an). Hollande vaut ce qu'il vaut, mais de toute façon on aurait eu à passer à la caisse. On avait élu Sarko pour faire des réformes : il n'a pas fait jusqu'au bout le peu qu'il a faites, il en a fait qu'on ne lui demandait certes pas et qui ont surtout fichu une pagaille monumentale. Il parlait du mérite et on a vu à qui il réservait l'EPAD ;-). On a eu le bouclier fiscal financé par des contrôles fiscaux injustes sur la classe moyenne qui avait eu la mauvaise idée de vouloir rénover ses logements avec des chaudières neuves et des fenêtres en PVC. On a eu du saupoudrage qui a créé des divisions. Allons, allons, j'ai peut-être voté pour lui au second tour de 2007 mais cela a mis encore moins de temps pour être déçu que je ne l'attendais.
a écrit le 10/09/2012 à 16:04 :
Le détricotage d'urgence des mesures de N.Sarkozy, vu la situation, était une très mauvaise décision. Il ne fallait pas toucher à la nouvelle loi sur les retraites, et laisser le projet de TVA sociale.Ce que feront les socialistes risque de faire d'avantage mal à la bouche des Français.L Histoire, j'espère, retiendra que ces sont les socialistes qui auront amorcé le redressement du pays, au détriment de leur réelection, certes.
a écrit le 10/09/2012 à 15:34 :
Je liquide mon entreprise en fin d'annee a 65 ans. Mes clients sont allemands. Mon activite sera alors reprise par une societe allemande.
A quoi bon continuer.
a écrit le 10/09/2012 à 14:30 :
Facile !
Facile d'augmenter la pression fiscale, d' être ultra-créatif pour tondre les moutons avant l' hiver !
Cela évite de s'attaquer aux vrais gisements d'économies : l' efficacité de l 'Etat et des Collectivités locales ...
Demain, la France sera dans le livre des records : record du nombre d'élus par habitant, record du niveau des prélèvements obligatoires, record du nombre d'assistés, record du temps passé à faire du sur-place ...
Merci à l' énarchie qui nous gouverne depuis des décennies !
Réponse de le 11/09/2012 à 7:03 :
Oui pour tous les assistés qui s'en sont bien foutus plein les poches avec les niches fiscales. et la France de rentiers que 10 années de sarkozysme ont fabriqué, vous savez le se lever tôt qu'il vous a vendu.
a écrit le 10/09/2012 à 13:10 :
Français: depuis 30 ans les politiciens ont géré la France n'importe comment: ils ont embauché sans commune mesure avec les besoins réels, ils ont augmenté sans nécessité le nombre des élus et parlementaires afin de mieux sécuriser leurs ré-élections, ils ont dépensé sans compter en train de vie fastueux et ont dilapidé l'argent des français sans aucun contrôle. Aujourd'hui la France n'en peut plus et il faut régler l'addition. Et c'est vous, français, qui allez payer. Ne leur demandez pas de participer au règlement de leurs erreurs, de leurs gabegie: ils sont et seront toujours irresponsables....
a écrit le 10/09/2012 à 10:07 :
Le courage de Hollande dont parle les socialistes c'est d'aligner des impôts et des impôts en faisant croire que seuls les riches paieront
mais rien que avec ce qui se prépare sur la CSG le gel du bareme des impots les revenus des placements financiers ... se sont bien les classes moyennes qui seront le plus touchées car elles ne peuvent prendre en compte des " excédents de revenus pour payer "
mensonges Mr HOLLANDE a essayer de faire croire que la France sera me seul pays de la planète à sortir de ses deficts abbyssaux juste en faisant aucun effort de réorganisation de l 'état et juste en faisant payer les dalaud de riches

honte à vous démagogue
a écrit le 10/09/2012 à 9:45 :
Hollande coupe la France en trois. Les très riches qu'il veut tondre. Tant pis si l'économie du pays en crève. Les riches (ceux qui sont imposables à l'IR) Ceux là il faut leur faire pisser le sang (l'argent de l'impôt). En fait ce sont ceux qui font tourner la mécanique de l'économie et les surtaxer risque de les désespérer. Les pas riches qui ne paient pas l'impôt sur le revenu, qu'il faut subventionner à tout prix. Il va s'arranger pour ne pas les faire passer dns la catégorie supérieure pour qu'ils ne perdre pas leurs "z'avantages z'acquis" Les vrais nécessiteux seront noyés dans cette troisième masse ce qui empêchera de les aider efficacement. Le gouvernement laisse ainsi la place aux restos du coeur et autres associations qui s'échinent à palier la carence de l'état socialiste.
Réponse de le 10/09/2012 à 10:19 :
Vous avez "oublié" (?) la plus grosse catégorie (70% de la population), celle de ceux qui ne sont pas riches (pas imposables à l'IR) mais qui payent des impôts et toujours plus d'impôts, ceux-là sont les véritables "acteurs" de l'économie comme vous dites car point d'entrepreneurs sans clients ni consommateurs...ce qui commence sérieusement à inquiéter nos amis Chinois..
Réponse de le 10/09/2012 à 11:00 :
suis d'accord.. Donc, il faudrait que je sois riche et j'aurais la possibilité de placer mon argent ailleurs ou demander la nationalité Belge...ou être dépendant de la société pour toucher des aides et ne pas en payer...Mais bon , il faut bien payer des impôts mais ce n'est pas équitable pour tout le monde
Réponse de le 10/09/2012 à 11:12 :
à Pelion : en France environ 50% des ménages ne paient pas d'IR (pas 70% heureusement) Je ne pense pas que ce soient les véritables acteurs de la vie économique. A moins que vous entiendiez par acteurs ceux qui vivent de l'activité des autres. Pour être un bon client et un bon consommateur, il faut aussi être un bon producteur. Ce sont ces bons producteurs que le gouvernement devrait privilégier. Et les vrais nécessiteux qu'il devrait aider.
Réponse de le 10/09/2012 à 12:34 :
@Démosthène, vous êtes de ce type d'entrepreneur qui considère qu'il fait "tourner" son entreprise tout seul, parce qu'il l'a créée..
Sans salariés et sans clients qui consomment les produits que vous vendez, il n'y a pas d'économie, et oui les salariés de toute la France sont les acteurs de cette économie, même s'il ne payent pas d'IR...et même s'ils sont fonctionnaires...hou le gros mot..Devenir acteur d el'économie c'est âr exmeple essayer d'acheter des produist vraiment faits en France, en se forçant un peu on arrive à trouver, même du petit électroménager comme Calors..Seb etc.
Réponse de le 10/09/2012 à 18:44 :
à Pélion : il me semble que vous mélangez tout. L'économie a besoin de tout le monde pour bien fonctionner. Si tout le monde tire la charrue à hue et à dia, elle ne peut avancer. J'ai, dans mon activité, dirigé une équipe de 25 personnes et tout le monde y mettait du sien et cela marchait très bien. Dans notre pays il y a des tire au flanc. Ceux là il faut les sanctionner. L'aide doit être réservée à ceux qui n'ont pas les moyens d'assurer leur minimum vital. Quant aux fonctionnaires, puisque vous en parler, ils ne devraient jamais oublier qu'ils sont payés par le contribuable. En France ils sont manifestement trop nombreux et cela provoque un phénomène de rejet bien compréhensible. Il faut savoir raison garder, il est nécesaire d'avoir de bons fonctionnaires gagnant correctement leur vie. Il est pernicieux d'en avoir pléthore.
a écrit le 10/09/2012 à 9:35 :
Qu'en est il des cumulards ? des regimes speciaux pur ces messieurs/dames ? des commissions bidons pour amis (es) ? Voici quelques chiffres :
États-Unis :
300 millions d'habitants - 100 sénateurs - 435 représentants
France :
60 millions d'habitants - 350 sénateurs - 577 députés

Y a comme un hic non ?
a écrit le 10/09/2012 à 9:03 :
une lecture pour une vision des collectivitees territoriales "DEBORDEE" par ZOE SHEPPARD les impots servent la mediocrite .
a écrit le 10/09/2012 à 8:58 :
Démotivation ... Voilà ce qui attend les productifs ... En ce qui me concerne personnellement , on devait avec des amis racheter un vieux bâtiment, le rénover avec une équipe de maçons, électriciens... Et proposer des locations bon marchés très bien isolées, tout confort ... après une revisite de nos conseils ( avocats, expert comptable...) on a décidé de geler ce projet car si l on est d accord pour bosser en plus chacun, ( en cumul avec nos jobs actuels ), le risque est trop grand de ne plus rien gagner au bout ( augmentations diverses des charges, impôts ...), la ou 6 personnes devaient bosser sur 18 mois , il ne reste que de l espoir ... Merci a toumou de nous encourager !!! Au final, on va probablement investir dans une structure anglaise qui travaille à importerez Chine en France ... Car bien meilleur rendement ... Je suis déçu de devoir prendre cette décision .
a écrit le 10/09/2012 à 8:47 :
Il pourrait aussi faire des impositions rétroactives..... La constitution ? Quelle Constitution ?
a écrit le 10/09/2012 à 8:14 :
juste 3 remarques :
- en matière de symboles, on attend toujours le symbole qui consisterait à ce que les élus locaux contribuent par la diminution ou au moins l'imposition/justification de la totalité de leur indemnités
- FH augmente les ressources , le plus facile comme réduire les charges dans une entreprise, mais le plus dur et le plus durable reste à faire : réduire les dépenses
- pourquoi ce qui est bon en matière de réformes pour l'Italie ne le serait pas pour la France, "normalement" FH est au moins aussi courageux que Super Mario, non ?
a écrit le 10/09/2012 à 7:28 :
Cette véritable saignée ne concerne que l'exercice 2013
Essayez d'imaginer ce qui nous attend pour 2014. Il faudra tout recommencer et là, ce ne seront plus 40 miards à trouver, mais le double
A trop saigner la poule, elle finira par crever !
Réponse de le 10/09/2012 à 9:36 :
Après 50 ans de dérive budgétaire sa ne pouvait que se terminer de cette façon. la seule question était quand cette bulle allait éclaté. Elle trop proche de celle des supprimes pour permettre un rebond entre les 2 dommage.
a écrit le 10/09/2012 à 7:26 :
On écrit "conjugal" et non "conjugual", vous auriez donc dû écrire : "conjugalisation".

10 milliards d'euros d'économie, que c'est bien faible !!! Devrait faire beaucoup mieux !!! C'est tellement plus facile d'aller prendre l'argent dans la poche des contribuables... Je n'ai pas été assez stupide pour voter pour lui. J'ai voté pour l'autre, au second tour, faute de mieux...
a écrit le 10/09/2012 à 7:07 :
Bravo ! Un des plus grand cocufiage electoral de tout les temps !!!!!
Réponse de le 10/09/2012 à 9:26 :
pour ceux qui n'ont pas ecouté hollande durant la campagne par ce qu'il n'a rien caché
Réponse de le 10/09/2012 à 9:45 :
@danub: ce n'est pas tout a fait exact, Francois Hollande avait promis de supprimer le gel de l'IRPP qui est sans aucun doute la mesure la plus dure pour les contribuables (parce que 2 ans de non augmentation du bareme, cela devient tres sensible) bien que la moins diffusée dans les médias. Mais pour le reste (CSG, suppression du PFL) vous avez raison.
a écrit le 10/09/2012 à 5:49 :
600 000 elus en France. Un pour 100 habitants. Il n'y aurait pas des economies a faire?
Réponse de le 10/09/2012 à 8:37 :
Surtout pas: ils sont socialistes!
Réponse de le 10/09/2012 à 10:45 :
combien de fonctionnaires pour 100 habitants
Réponse de le 10/09/2012 à 15:22 :
il y a : 7 millions de personnes payés avec de l'argent public dont 5 millions de fonctionnaires. (origine du chiffre 2010 - observatoire des subventions). Ce qui fait :
un pour 8,5 habitants, bébés et enfants compris? !
a écrit le 10/09/2012 à 5:05 :
Les élus, eux, continuent à se gaver sur le dos des autres avec leurs indemnités non imposables et autres frais de représentation. C'est scandaleux. Ils ne connaissent pas la crise.
Réponse de le 10/09/2012 à 6:50 :
Et les francais continuent de voter pour ses elus et de maintenir ainsi cette caste de privilegies ...
Réponse de le 10/09/2012 à 9:38 :
C'est toujours la faute des autres, non?? viking dit :" les français continuent....caste de privilégiés..." mais...c'est la France qui est privilégiée !!! c'est tellement français de se plaindre de façon systématique...c'est assez insupportable...le monde pleure parce qu'il se meurt et la France râle parce qu'elle a un peu moins d'argent pour faire les soldes....
a écrit le 10/09/2012 à 1:24 :
A ce rythme, c'est toute la France qui va demander à de venir belge...
a écrit le 10/09/2012 à 0:59 :
A quand une vraie réforme sur l'efficacité de l'état de de la multitude des collectivités territoriales? Des impôts très bien, pour financer un système d'éducation et de santé qui fonctionne relativement bien mais pas pour des milliers d'entités qui n'ont plus lieu d'exister au XXIè siècle. Qui aura le courage de s'attaquer à ce mammouth?
a écrit le 10/09/2012 à 0:42 :
Ne sont déçus que les naïfs qui y ont crus.
Les 75% ne seront pas 75%, et on ne parle que de 3 à 4 ans. Un tel taux est confiscatoire et absurde.
Cela dit, il n'en reste pas moins une forte hausse de l'impôt pour certaines catégories. Au delà de la démagogie de l'annonce, FH fait participer les riches au lieu de les exonérer comme le faisait Sarkozy (pour qui j'ai voté). FH ne tient pas complètement parole car c'était impossible mais il va malgré tout dans le sens de la justice.
a écrit le 09/09/2012 à 23:52 :
J'ai de plus en plus de vomir quand Hollande parle de Justice.
Réponse de le 10/09/2012 à 8:41 :
La justice est une donnée éminemment subjective! Il n'a pas la même que vous, c'est tout! Vous, on vous augmente vos impôts, lui diminue les siens en trichant! ( voir sa déclaration de patrimoine)
a écrit le 09/09/2012 à 23:12 :
Et les politiques, les députés, les sénateurs, les conseillers municipaux et régionaux, avec leurs salaires mirobolants, leurs retraites dorées, il est où leur effort ???
Réponse de le 10/09/2012 à 8:31 :
Ce n'est pas a eux de faire des efforts.
Réponse de le 10/09/2012 à 14:26 :
Et pourquoi ne feraient-ils pas d'éfforts ?... Ils ne sont pas français ?...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :