Mélenchon, élu pour la première fois à l'Assemblée, se pose en chef de la "résistance sociale"

 |   |  469  mots
Jean-Luc Mélenchon aura un groupe parlementaire à l'Assemblée, dont il promet qu'il sera le fer de lance de la résistance sociale.
Jean-Luc Mélenchon aura un groupe parlementaire à l'Assemblée, dont il promet qu'il sera le fer de lance de la "résistance sociale". (Crédits : Robert Pratta)
Après avoir éliminé dès le premier tour Patrick Menucci, socialiste sortant, le leader de La France insoumise vient de battre sèchement la représentante de La République en Marche, le parti qui a porté Emmanuel Macron au pouvoir. C'est ce qui s'appelle un parachutage réussi.

"L'abstention écrasante qui s'est exprimée aujourd'hui a une signification politique offensive. Notre peuple est entré dans une forme de grève générale civique dans cette élection", a déclaré dimanche à Marseille, le leader de La France insoumise devant ses partisans.

Après avoir nettement battu la "startupeuse" Corinne Versini (LREM) en recueillant près de 60% des suffrages, Jean-Luc Mélenchon s'est exprimé dimanche en se posant comme le seul à même d'opposer une "résistance sociale" aux projets du gouvernement. Fort des résultats de sa formation à ce second tour, le leader de La France insoumise a promis de mener son action d'opposition avec ce groupe "cohérent, discipliné" qu'il va pouvoir constituer à l'Assemblée (avec 17 députés, LFI peut constituer un groupe sans les communistes). Voici les principaux thèmes de son discours offensif, qui s'appuie essentiellement sur l'abstention record (57,36%).

  • L'abstention record, ressort potentiel d'opposition :

"Je vois dans cette abstention une énergie disponible pour peu que nous sachions l'appeler au combat avec les formes et les mots qui conviendront aux possibilités de chacun. "

  • LFI à l'Assemblée, fer de lance de la "résistance sociale"

"C'est lui [le groupe de LFI à l'Assemblée, Ndlr] qui appellera le pays le moment venu à une résistance sociale, et j'informe le nouveau pouvoir que pas un mètre du terrain du droit social ne lui sera cédé sans lutte", a prévenu Jean-Luc Mélenchon.

  • "L'illégitimité" du gouvernement

La "majorité boursouflée" du parti d'Emmanuel Macron n'a pas, selon lui, "la légitimité pour perpétrer le coup d'Etat social qui était en prévision, c'est-à-dire la destruction de tout l'ordre public social par l'abrogation du Code du travail".

  • Le recours au référendum pour gouverner

"C'est au contraire la résistance la plus totale qui est légitime, et c'est pour ça que je dis que, le nouveau pouvoir, s'il juge que c'est vraiment la nécessité pour le pays et que cela est conforme à son intérêt, alors il faut qu'il procède par la voie la plus démocratique qui est en son pouvoir, c'est-à-dire que le peuple français soit consulté par référendum pour s'il veut oui ou non de ce que cette minorité prétend lui imposer."

  • L'obsolescence des partis traditionnels

Après avoir souligné la jeunesse de sa formation (comprendre : il n'y a pas que LREM qui peut se targuer d'être un jeune parti), Jean-Luc Mélenchon a également jugé que les partis traditionnels n'étaient plus légitimes à porter l'opposition au pouvoir d'Emmanuel Macron et de son gouvernement.

"Le peuple français n'a donné aucune chance aux survivants de l'ancien monde et il nous a désignés pour dorénavant porter devant le fanal du combat", a-t-il dit.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/09/2017 à 19:04 :
aucun grief... BRAVO... DES AUTRES SOMMELIERS DE LA POLITIQUE DE LA COM IL NE FAUT RIEN ATTENDRE
a écrit le 20/06/2017 à 10:59 :
Pourra-t-on enquêter sur le statut social des élus FI ? On aurait des surprises. Eux qui se la joue prolo!
a écrit le 19/06/2017 à 18:39 :
Sénateur...
Prof...
Propriétaire (et pas d'un appart HLM)...
Il va combattre les rentes le pépère... ah non combattre les rentes c'est être de gauche, je m'égare...
a écrit le 19/06/2017 à 18:38 :
Ses amis au Venezuela ont réussi à ruiner un pays riche en quelques années. Les enfants y meurent de faim alors qu'il y a du pétrole de très bonne qualité ! C'est sûr ça fonctionne le gauchisme à la papa.
Réponse de le 19/06/2017 à 20:40 :
C'est vrai que les autres pays pétroliers sont des exemples de démocratie, Arabie Saoudite notamment. Mais ça, c'est les copains, alors on n'en parle pas. Et le Vénézuela de Chavez (parce qu'il a dénoncé le régime de Maduro, au cas où ça vous aurait échappé) a certes subi une récession économique, mais à laquelle nul régime n'aurait pu échapper du fait de la chute des cours de pétrole. Dans le même temps, il a fait reculer la pauvreté, l'illettrisme et la faim dans le pays. Mais je me doute que ça pèse peu à vos yeux face à un "pétrole de très bonne qualité".
a écrit le 19/06/2017 à 16:44 :
Que les journalistes jettent un oeil sur son patrimoine et on verra quels intérêts défend le trublion gauchiste !
a écrit le 19/06/2017 à 14:17 :
Ses idées sont très discutables mais cet homme a de l'ardeur. Il mérite sa place.
a écrit le 19/06/2017 à 14:11 :
JLM reproche à la nouvelle assemblée de n’être pas légitime compte tenu de l’abstention record.
Sur le fond il n’a pas tort, 56.6% d’abstention plus une dizaine de % de votes blancs ou nuls reste pas grand-chose comme vote effectif.
Mais en suivant ce raisonnement la, sa propre élection est-elle légitime ?
Réponse de le 19/06/2017 à 15:12 :
Exactement plutôt que de ne discuter que de la légitimité de macron et son parti on devrait discuter de la légitimité de tous nos partis politiques.

Ces gens là nous contrôlent de plus en plus afin que nous travaillions plus pour gagner moins, je pense à cette pitoyable "charte qualité" que l'on subi un peu partout alors qu'elle a seulement un rôle comptable, mais par contre s'ils s’appliquaient tout ces contrôles à eux mêmes cela fait longtemps qu'ils auraient été éradiqués.

C'est ça l'oligarchie, rentes, privilèges, pouvoirs hérités pour quelques uns et mépris envers la plus grande majorité des citoyens.
a écrit le 19/06/2017 à 14:09 :
JL Mélenchon se complait dans son dénie concernant l'évidence. La question (que lui) devrait se poser, c'est pourquoi avec un score avoisinant les 20% à la présidentielle, il se retrouve avec si peu de députés à l'assemblée nationale? Il est vrai qu'il y a eu lors de ces législatives un fort taux d'abstention, mais dans le cas de la France Insoumise, c'est environ 4 millions d'abstentionnistes. Mais bon, il préfère jouer le couplet de l'écran de fumée.
Réponse de le 19/06/2017 à 14:33 :
Il y avait que 67 circonscriptions ou FI était au second tour ce qui limite pas mal le nombre de voix.Son électorat n'allait quand même pas se déplacer pour voter pour un REM /Modem ou un LR/UDI voir un PS qui va se mettre comme Valls une fois élu avec les REM, ce sont les mêmes .
Réponse de le 19/06/2017 à 16:49 :
Là où ils ne figuraient pas au second tour les insoumis ont préféré soutenir le FEN. Entre populistes ça ne se refuse pas.
a écrit le 19/06/2017 à 14:08 :
JL Mélenchon se complait dans son dénie concernant l'évidence. La question (que lui) devrait se poser, c'est pourquoi avec un score avoisinant les 20% à la présidentielle, il se retrouve avec seulement 17 députés à l'assemblée nationale? Il est vrai qu'il y a eu lors de ces législatives un fort taux d'abstention, mais dans le cas de la France Insoumise, c'est environ 4 millions d'abstentionnistes. Mais bon, il préfère jouer le couplet de l'écran de fumée.
a écrit le 19/06/2017 à 13:18 :
Il ne va pas pouvoir faire grand chose avec ses 35 députés, déjà les LR ne vont servir strictement à rien alors qu'ils en ont plus d'une centaine.

Et croire qu'il va récupérer les abstentionnistes est également une hérésie étant donné que l’abstentionnisme et le vote blanc sont le seul parti politique non professionnel et en expansion permanente.

Bref du spectacle encore et toujours, seule chose pour laquelle sont faits les partis politiques professionnels.
a écrit le 19/06/2017 à 13:17 :
M.Melanchon a évidemment sa place à l'Assemblée. Mais à quoi va-t-il bien servir? Un luxe que nous payons.
a écrit le 19/06/2017 à 12:42 :
Le mégalo narcissique dans toute sa splendeur inquiétante...........Un bon sujet pour les classes de psychanalyse

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :