Les électeurs Insoumis face à l’« erreur » de Mélenchon

Suite aux attaques du Hamas sur Israël, le refus de Mélenchon de condamner clairement le Hamas passe mal auprès des électeurs.
Danièle Obono et Mathilde Panot
Danièle Obono et Mathilde Panot (Crédits : RAPHAËL LAFARGUE/ABACA VIA REUTERS)

À Ivry-Sur-Seine (Val-de-Marne), dans le fief de Mathilde Panot, députée La France insoumise (LFI) et présidente du groupe à l'Assemblée nationale, les habitants ont bravé le mauvais temps vendredi matin pour se rendre au marché du centre-ville. Au premier tour des législatives 2022, Solange* avait choisi le candidat écologiste Bernard Chappellier. Un an plus tard, cette femme de gauche suit de très près la polémique qui embrase son camp depuis l'offensive meurtrière contre Israël, il y a quinze jours, et le refus de Jean-Luc Mélenchon de condamner clairement les actes du Hamas. « Il faut appeler un chat un chat, le Hamas est un groupe terroriste », s'emporte la presque septuagénaire devant le stand d'un traiteur grec. « Israël n'est pas tout blanc non plus, mais il faut reconnaître les choses », ajoute-t-elle. Interrogée sur le sujet, Mathilde Panot a préféré couper court à une conférence de presse. De son côté, Danièle Obono, autre figure du groupe à l'Assemblée, est allée jusqu'à reconnaître au Hamas les qualités d'un « mouvement de résistance » lors d'une interview à la radio.

Lire aussi« Pilotée par Jean-Luc Mélenchon ou un Insoumis, la gauche ne reviendra jamais au pouvoir » (Carole Delga)

54 % des sympathisants LFI pour une condamnation explicite de l'attaque du Hamas

Gérald Darmanin a porté plainte contre la députée pour « apologie du terrorisme ». Pour cet autre Gérald, habitant du quartier parisien Marx-Dormoy et soutien de la députée, l'offensive juridique du ministre de l'Intérieur n'est rien de moins qu'un abus de pouvoir. Mais il concède que qualifier le Hamas de groupe de résistance « est un peu rapide ». Gérald déplore surtout l'appui apporté en creux par Jean-Luc Mélenchon au mouvement islamiste armé. « C'est une erreur politique », concède cet informaticien quinquagénaire, attablé en terrasse du café qui fait office de QG à la députée, dans le quartier populaire de la Chapelle, au cœur d'une circonscription qui a réélu la députée Obono dès le premier tour en juin 2022. Un sondage effectué par Elabe montre à quel point les sympathisants LFI sont divisés sur la question. 54 % d'entre eux estiment que leur ex-candidat à la présidentielle aurait dû condamner explicitement l'attaque du Hamas sur Israël.

Dans le nord de Paris, les habitants n'ont pas trop envie de donner leur avis sur cette question brûlante. Les électeurs opposent aux questions des « je n'y connais rien » ou « je n'ai pas suivi ». Les associations préfèrent ne pas s'exprimer non plus et même l'opposition, d'ordinaire volubile, décline. Même chape de plomb dans le Val-de-Marne. Contacté, Clément Parque, porte-parole des Jeunes avec Macron du département, est resté mutique. Abrité sous les bâches du marché d'Ivry-sur-Seine, Michel prend pour sa part la défense de Mathilde Panot. Selon lui, elle n'a pas d'autre choix que de suivre Jean-Luc Mélenchon. L'ancien cadre technique se désole : « J'espère que la Nupes ne va pas s'effondrer avec cette polémique. »

*Le prénom a été modifié.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 26/10/2023 à 10:03
Signaler
Pendant la guerre 39-45 Les Résistants et les communiste ont aussi été appelé des "terroristes" et pourtant ils ne faisaient que défendre leur pays . Le Hamas n'est que la résultante, des 75 ans de propagandes , de mensonges, et de tromperies ...

à écrit le 22/10/2023 à 21:35
Signaler
Les frères insoumis n'auraient plus confiance en Mélechon vraiment?

à écrit le 22/10/2023 à 16:29
Signaler
Ça y est maintenant c'est la faute à Mélenchon ! Y en a qui se sont fait traiter de fachos intolérants pour moins que ça, mais bon, ils n'étaient pas de gauche !!! Je veux pas être méchant, mais en comparaison de ses lieutenantes qui ont un qi d'huî...

à écrit le 22/10/2023 à 12:23
Signaler
S’il n’y avait que Melenchon...

à écrit le 22/10/2023 à 10:15
Signaler
C'est Mélenchon qui passe mal auprès des électeurs de la FI.

le 22/10/2023 à 12:52
Signaler
Mélenchon joue là bien évidemment la carte clientéliste car les FI sont des pros du marketing politique et ils ont donc étudié le marché, identifié les circonscriptions gagnables et les postures à tenir pour les gagner... Il n'est en ça pas sans fair...

le 23/10/2023 à 8:31
Signaler
Non il y a Mélenchon et la France insoumise qui ont des intérêts divergent il se sert juste de son influence financière pour pourrir ce parti certainement aux intentions de vote en augmentation.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.